La voiture à hydrogène : fausse bonne idée

par 'Victor Lerat'.
Le Toyota Mirai au salon de Los Angeles 2014

L'hydrogène est le 3ème élément le plus présent sur Terre. L'hydrogène dans l'automobile est une alternative aux carburants classiques. A première vue, l'hydrogène serait même une solution idéale pour obtenir des transports sans émission de gaz à effet de serre et diminuer la pollution automobile.

En réalité, les véhicules à hydrogène désignent tous les véhicules qui utilisent l’hydrogène (transformé chimiquement) comme énergie de propulsion. Un véhicule qui fonctionne à l’hydrogène pourrait faire partie des véhicules dit propres mais la réalité est tout autre…

L’Hydrogène dans l’automobile

L’utilisation de l’hydrogène dans l’automobile peut prendre plusieurs formes et certaines techniques ont déjà passé le stade expérimental :


Le véhicule à moteur électrique

Une pile à combustible produit de l’énergie électrique qui alimente le moteur. Cette énergie est issue de l’hydrogène dont la provenance peut être très variée (eau de mer hydrolysée, agrocarburant, etc.). Les voitures à PAC (pile à combustible) sont complémentaires aux véhicules électriques à batterie. Les produits rejetés par cette voiture sont de la vapeur d’eau et de la chaleur.
Exemple de véhicules : La Mirai chez Toyota, la FCV Concept chez Honda…


Le véhicule à moteur à explosion 

Cette dernière fonctionne soit à l’hydrogène soit aux hydrocarbures. En effet, le moteur à explosion convertit l’énergie chimique en énergie mécanique grâce à la réaction explosive. Pour palier les défauts de distribution de l’hydrogène et d’autonomie, les moteurs de cet acabit sont souvent flex-fuel ou hybride.
Exemple de véhicules : BMW Hydrogen 7…

Les inconvénients de la voiture à Hydrogène

Le dihydrogène n’est pas une énergie primaire. Il est donc nécessaire de synthétiser cette source d’énergie. Aujourd’hui, il est serait donc plus polluant d’utiliser des moteurs à Hydrogène sur l’ensemble du parc automobile français. En effet, tant que la technologie ne nous permet pas de synthétiser le dihydrogène à moindre coût et de façon plus écologique, ce changement serait un désastre. Finalement, ça ne serait que déplacer le problème de pollution.
Par ailleurs, un autre problème se pose avec les véhicules à Hydrogène : celui du stockage du dihydrogène. En effet, les techniques actuelles ne permettent pas encore de comprimer le gaz de façon optimale et surtout de façon sécurisée. Sous sa forme très comprimé, le dihydrogène devient très inflammable et donc dangereux.  
Des techniques plus poussées sont à l’étude notamment avec la création de dihydrogène et du dioxygène à partir de l’eau. Malheureusement, ce système nécessite un large apport en électricité.
Les voitures à Hydrogène ne sont donc pas prévues pour tout de suite à grande échelle sur le marché de l’automobile. Il en va de même chez les acteurs du pilotage automobile comme pour la société Motorsport Academy dirigée par Sylvain Noël qui n’a pas prévue d’intégrer des voitures à hydrogène dans son parc automobile (du moins pour le moment).

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer