Vous êtes ici : Accueil \ Infos \  Essais auto \  Audi \ Audi A4 3.0 TDI Quattro Ambition Luxe

Audi A4 - 3.0 TDI Quattro Ambition Luxe
La polyvalence sans compromis

A sa sortie au printemps 2007, l' Audi A5 a rendu bon nombre de pères de famille malheureux. Des hommes qui ont dû pleurer toutes les larmes de leur corps lorsqu'ils ont entendu les journalistes auto parler de coupé, et qu'ils ont eu la confirmation de leur inquiétude en remarquant que l'auto ne disposait bien que de 2 portes. La nouvelle Audi A4 devrait pouvoir les consoler. Voyons si la version 4 portes de celle que le designer Walter Da Silva considère comme sa plus belle oeuvre, a su se rendre plus pratique sans dénaturer la ligne du coupé.

Audi A4 3.0 TDI Quattro Ambition Luxe
Audi A4 3.0 TDI Quattro Ambition Luxe

La sportivité raffinée

Je pense que tout le monde est unanime à ce sujet, la nouvelle Audi A4 est la plus belle berline 4 portes sortie des usines d'Ingoldstadt. Les proportions et les lignes issues du cerveau génial de Walter pour le coupé A5 sont globalement conservées.

La face avant fait penser à la Supercar Audi R8, surtout avec notre pack Ambition Luxe qui intègre un bouclier très agressif et les optiques à éclairage diurne. Les porte-à-faux sont plus courts que l'ancienne génération et l'empattement plus long, gage d'une meilleure habitabilité. Le pavillon est bien entendu moins incliné que sur l'A5, afin d'intégrer les deux portes supplémentaires et privilégier l'habitabilité à l'arrière. Walter a dû faire des compromis, ce qui rend la ligne de l'A4 moins dynamique, cependant même comme cela, la belle est plutôt bien proportionnée.

Habitacle luxueux

A l'intérieur, si nous n'assistons pas à une révolution, nous notons tout de même quelques modifications et évolutions. Les sièges bien enveloppants sont recouverts d'une magnifique sellerie en cuir. Confortables, ils se marient parfaitement avec l'amortissement qui peut être assez rigide.

La planche de bord moussée semble encore plus souple et les plaquages en bois qui décorent la planche de bord et les panneaux de portes sont surlignés d'un liseré en métal qui améliore encore la qualité perçue. Quelques plastiques restent tout de même décevants en bas du tableau de bord, et quelques ajustements du côté de la plage arrière auraient mérité un peu plus d'attention. Des détails car la concurrence ne fait pas mieux.

Question habitabilité, on se sent à l'aise, la position de conduite est relativement basse donc la garde au toit est correcte, sauf à l'arrière où il vaut mieux éviter de faire plus d' 1,80 mètre, même constat pour la place aux jambes. Les critiques concernant l'accessibilité du coffre de l'ancienne A4 ont apparemment été entendues, ce dernier est aujourd'hui bien plus pratique.

Pour l'équipement, le régulateur de vitesse est bien sûr de la partie, l'Audi parking system facilite les créneaux et l'équipement audio signé Bang & Olufsen est digne d'une grosse berline de luxe. Petit bémol concernant l'ergonomie générale, le système MMI (Multi-Media Interface) est pratique mais les menus et réglages sont si nombreux que l'on est rapidement perdu.

Moteur / boîte

Totalement remanié depuis l'ancienne A4, le V6 - 3.0 TDI à injection directe par rampe commune gagne du couple ainsi qu'une poignée de chevaux pour délivrer aujourd'hui 240 ch et 500 Nm dès 1500 tr/min (!), tout en respectant les valeurs d'émissions de CO2 qui rentreront en application en 2014 !

Doux comme un agneau, le moteur sait également coller instantanément les occupants à leurs sièges ! Les performances sont en effet d'un niveau effrayant : le 0 à 100 km/h est expédié en moins de temps qu'il ne faut pour le dire : 6,1 secondes ! Dans ces conditions, il est bien sûr possible d'affoler l'ordinateur de bord qui affiche les consommations instantanées, mais la moyenne tourne globalement autour de 7 litres / 100 km, incroyable ! Pour information, les émissions de CO2 sont de 183 g/km.

Mélodieux dès le démarrage, ce V6 - 3.0 TDI est une merveille, que ce soit pour son confort d'utilisation ou pour sa sobriété. Le plus surprenant est la progression de l'accélération, toute en douceur, et la même chose dans l'autre sens : même sur le premier rapport il est possible d'accélérer à fond et de relâcher la pédale jusqu'à 500 tr/min, presque l'arrêt, sans le moindre à-coup. bluffant ! Il y a encore quelques années, je pensais que cela était réservé aux grosses cylindrées essences, mais nous pouvons effectivement lui affecter le titre de "puissance tranquille".

Côté transmissions, la boîte manuelle à 6 rapports est à la fois, ferme, souple et bien étagée, avec des rapports raccourcis. Afin d'optimiser les consommations de carburant, une recommandation quant au rapport à engager est émise au centre de l'ordinateur de bord à la façon de la Passat Bluemotion par exemple.

Sur la route

Systématiquement couplé au V6 - 3.0 TDI, la transmission intégrale permanente Quattro offre une répartition nominale du couple de 40 % à l'avant et 60 % à l'arrière grâce a un différentiel central autobloquant totalement mécanique. Le moteur avancé permet une meilleure répartition des masses, et l'empattement allongé améliore la stabilité. Associé à un châssis ultra rigoureux, le comportement est très sécurisant, qu'il pleuve ou qu'il neige, jamais déroutant.

Notre véhicule d'essai est équipé de "l'Audi Drive Select", un instrument ultra moderne qui agit notamment sur la direction et l'amortissement hydraulique. Quatre modes de conduite sont ainsi disponibles depuis la console centrale : Comfort, Automatic, Dynamic et un mode Individual pour se composer un profil personnel à partir de pas de moins de 24 fonctions si le véhicule est équipé du système MMI.

Avec cet équipement, l'A4 peut enfin se passer de l'inconfortable châssis sport, et disposer à la fois d'un comportement dynamique et d'un amortissement confortable. Même chaussée en 17 pouces, l'amortissement moelleux la rend capable de franchir les dos d'ânes comme un yacht traverserait une petite vaguelette en mode "Comfort", ou de virer à plat à des vitesses totalement inavouables en mode "Dynamic".

La direction dynamique Audi "harmonic drive" à démultiplication variable en continu est également assez novatrice. Ultra précise, elle s'adapte non seulement au mode de conduite sélectionné dans "l'Audi drive select" mais également à la vitesse (démultiplication directe très assistée pour stationner, moins directe sur autoroute), et à la situation !.. en corrélation avec l'ESP pour corriger, à l'aide d'une impulsion ou d'une démultiplication adaptée, tout comportement suspect du véhicule (sur ou sous-virage).

Conclusion

Une gueule d'enfer, un habitacle moderne et luxueux, la nouvelle Audi A4 monte encore d'un cran dans la qualité. Le couple moteur / boîte que nous avons essayé est une référence absolue. Seul l'amortissement, certes très bon, mais toujours "façon Audi", risque de causer du tord à l'A4 en France où les acheteurs potentiels risquent de s'essayer à une Citroën C5 germanisée, plus confortable, mais moins dynamique. Personnellement en tout cas, j'ai fait mon choix, la nouvelle A4 est sans conteste l'une des références du segment, aux côtés de la Mercedes Classe C et BMW Série 3.

Pour ceux qui ne seraient pas encore totalement satisfait du look de cette A4, un Pack S-line est disponible pour lui offrir un look encore plus sportif et raffiné.


    • Audi
    • Article du 16/03/2008
      De Stéphane Capela
  • Style intérieur / extérieur 
  • Qualité et finition 
  • Ergonomie et simplicité 
  • Equipements et options 
  • Confort et suspensions 
  • Sécurité active et passive 
  • Plaisir de conduite 
  • Performances pures 
  • Agrément moteur 
  • Budget achat et carburant 
Note : 8,2 / 10
Coup de coeur :

On aime :

  • Le look !
  • Qualité générale de l'habitacle
  • Amortissement en progrès

On regrette :

  • Quelques matériaux de l'habitacle
  • Le prix ! ;-(

Audi Fiche technique

Modèle essayé :  Audi A4 3.0 TDI Quattro Ambition Luxe
  • Vitesse max 245 km/h
  • 0 à 100 km/h 6.1 sec
  • Conso autoroute 5.3 litres / 100 km
  • Conso mixte 6.9 litres / 100 km
  • Conso ville 8.8 litres / 100 km
  • Poids 1655 kg
  • Moteur 6 cylindres en V
  • Cylindrée 2967
  • Carburant Diesel
  • Puissance 240 ch à 4000 tr/mn
  • Couple 500 Nm dès 1500 tr/mn
  • Puissance fiscale 15 CV
  • Boîte de vitesses BVM 6 rapports
  • Transmission Intégrale
  • Dimensions (L/l/H) 4.70 / 1.83 / 1.43 m
  • Réservoir 70 litres
  • Capacité coffre 460 dm3
  • Emissions CO2 173 g/km
55 000 €
comments powered by Disqus
 

Services

Facebook

Articles les plus partagés

Newsletter

La lettre d'information de 321 auto, ce sont des essais, de l'actualité, des promos, des fiches pratiques et bien plus encore...

Abonnement

Désabonnement

Confirmer

 
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici. Fermer