Vous êtes ici : Accueil \ Infos \  Essais auto \  Citroën \ Citroën Grand C4 Picasso 2.0 HDi 138

Citroen C4 Picasso 2.0 HDi 138 FAP
Un challenger de taille !

Dans le segment des monospaces compacts offrant 7 places, l'incontournable Renault Scénic semblait intouchable. Il se heurte aujourd'hui au tout nouveau monospace de Citroën, le C4 Picasso. Nous avons donc pris en main les deux modèles, tout deux en version haut de gamme, équipés d'une boîte auto et d'une motorisation Diesel sous le capot. Qui prendra l'avantage ? La vieille star ou la jeune première ?

Citroën Grand C4 Picasso 2.0 HDi 138
Citroën Grand C4 Picasso 2.0 HDi 138

Extérieur

Niveau look, alors que le tout nouveau Citroën C4 Picasso arbore une silhouette moderne et dynamique, le Renault Scénic a pris un bon coup de vieux et campe sur la sobriété. Le léger restylage des optiques ne fera pas le poids face au dernier né de chez Citroën dont la ligne s'inspire de la Citroën C4 mais aussi de la Renault Espace.

Concernant le format, le C4 Picasso est issu de la plateforme II de la C4 et se situe entre une Xsara Picasso et un C8. Le Scénic est plus compact de 10 cm en longueur, 2 cm en largeur et plus bas de 15 cm.

Indispensables pour survivre dans les parkings de centres commerciaux, les deux véhicules bénéficient de protections latérales de carrosserie et d'une lunette arrière ouvrante disponible en option. En respect des nouvelles normes de sécurité, le C4 Picasso accueille d'énormes rétroviseurs. Ses barres de toit sont aussi pratiques qu'esthétiques.

Le C4 Picasso et ses grandes soeurs :
Par rapport au Xsara Picasso : plus long de 32 cm, plus large de 8 cm et plus haut de 4 cm.
Par rapport au C8 : plus court de 13 cm, plus étroit de 3 cm et plus bas de 9 cm.

Visiospace

A l'intérieur, l'évolution entre deux époques est encore plus marquée. Le "Visiospace" de Citroën jouit de la meilleure habitabilité de la catégorie, d'une modularité simple et rapide et d'une luminosité vraiment importante avec sa large surface vitrée (la plus importante du segment avec 6.4 m²). Le pare brise panoramique offre une vision sans pareil et un astucieux système de pare-soleil coulissants est pratique si le soleil se fait trop bas. Visibilité et espace sont les maîtres mots, les montants de pare brise très fins et ressemblent à ceux d'un Renault Espace. Sur ce point, malgré ses deux toits en verre panoramiques, le Scénic est à la traîne avec une conception désormais dépassée.

Question confort, la Citroën conserve l'avantage avec son habitacle raffiné et sa grande luminosité. Si la planche de bord du Scénic est aérienne et épurée, celle du C4 Picasso suit le même esprit mais accueille également de nombreux et vastes rangements inspirés de ceux de l'Espace. La position de conduite en hauteur du C4 Picasso est très agréable. Le Scenic souffre toujours d'une position de conduite "utilitaire". Les sièges Citroën se montre tellement moelleux qu'on a tendance à s'endormir.

Le Picasso offre un espace plus important que le Scénic entre les deux sièges avant et trois sièges identiques en deuxième rangée. Au niveau de la troisième rangée, l'espace est plus important pour les genoux et plus profond pour les pieds. Le maniement des deux sièges escamotables est aussi pratique et rapide sur les deux autos. Quelque soit le constructeur, nous pouvons disposer d'un plancher plat mais l'accès à bord est relativement fastidieux, sauf pour un enfant.

Technologie

Si en version boîte manuelle, le Picasso ne se montre pas sous son meilleur jour, en version auto équipé de la nouvelle boîte BMP6, il se passe de console centrale et déporte les commandes de boîte à l'arrière du volant. L'espace dégagé, indéniablement plus agréable dans le Picasso, est utilisé par un coffre réfrigéré des plus pratiques. Les commandes de la climatisation quadrizone ont également dues être déportées aux extrémités de la planche de bord. Le Scénic, plus conventionnel, conserve le levier central qui tombe sous la main et la position des commandes standard.

Question technologie, on ne peut que constater l'avancée de Citroën : Avantgardiste, le C4 Picasso inaugure un ingénieux système de radars de stationnement permettant de tester si le véhicule entre dans une place ou non. Un pack lumière pratique la nuit, offre un éclairage sous les rétroviseurs extérieurs et un chemin lumineux parcoure tout l'habitacle. Le GPS "Carmina" monté sur la Renault se montre plus efficace et complet. Les deux modèles sont équipés d'un frein de stationnement électrique qui se désengage et s'engage automatiquement.

Moteur / Boîte

Sous le capot du monospace Renault, le bloc 1.9 dCi 130 ch est à l'aise, économique et sonore. Chez Citroën, le HDi 110 ch se montre poussif à bas régime et moins volontaire lors de certaines reprises. La version HDi 138 ch est bien plus à l'aise mais souffre d'une sonorité typique d'un utilitaire.

Le bloc 2.0 - 16s disponible sur le Picasso est un peu bruyant à hauts régimes mais remporte ma préférence, surtout équipé de la fameuse BMP6 dont la gestion hydraulique de l'embrayage et du passage des rapports offre une souplesse sans pareil à bas régime.

Le gros problème de la Renault se situe au niveau de la boîte auto qui rame lamentablement à chaque passage des rapports. A côte, la boîte robotisée BMP 6 est un régal à utiliser, souffre de peu d'à-coups et jouit d'un mode manuel très rapide. Le mode auto permet d'ailleurs de conserver la main sur les palettes mais rétrograde de façon intempestive. Nous zappons volontairement la boîte manuelle 5 du Picasso qui se montre peu précise et accroche régulièrement.

Comportement

Les deux modèles ne disposant pas des mêmes caractéristiques techniques, le comportement de chacun des monospace se montre assez différent.

Le Scénic relativement bas par rapport au C4 Picasso jouit d'une tenue de route qui s'approche davantage à celle d'une berline avec sa garde au sol réduite et un débattement des amortisseurs contenu.

Plus haut perché, le Picasso doit composer avec un amortissement plus moelleux, peut être même un peu trop. Malgré cela, la tenue de route est remarquable sans grosse prise de roulis avec un ESP efficace et peu intrusif qui se déclenche tardivement.

A l'arrière du Picasso, des amortisseurs inclinés libèrent de l'espace en largeur pour le coffre et l'habitacle. Les suspensions pneumatiques offrent un confort remarquable aux rangs 2 et 3, et permettent de conserver une assiette équilibrée quelque soit le chargement.

Conclusion

Avec son look dynamique, son espace intérieur libéré, sa vision panoramique, sa modularité simple et rapide, le plaisir de conduite offert par la boîte BMP6 et des équipements aussi ingénieux qu'inédits, le C4 Picasso gagne sur de nombreux points. Le Renault Scénic semble d'un autre age.

Avec un tarif situé entre 21 000 et 30 350 ¤, le C4 Picasso bénéficie d'un positionnement prix intéressant qui le situe entre une Xsara Picasso et un C8. Le Grand Scénic débute lui à 21 050 ¤ en version 7 places, le haut de gamme "Carmina" demandera 31 900 ¤. Le choix est vite fait, à tarif similaire, le Citroën C4 Picasso, bien plus récent en offre davantage et de bien belle manière, plus agréable au quotidien, il gagne le comparatif haut la main. Il reste à savoir si les assureurs acceptent de vous assurer avec le pare brise panoramique et si Carglass en a en stock. Une version 5 places est prévue pour le premier semestre 2007, quant au Xsara Picasso, il reste au catalogue jusqu'en 2010.


    • Citroën
    • Article du 21/09/2006
      De Stéphane Capela
  • Style intérieur / extérieur 
  • Qualité et finition 
  • Ergonomie et simplicité 
  • Equipements et options 
  • Confort et suspensions 
  • Sécurité active et passive 
  • Plaisir de conduite 
  • Performances pures 
  • Agrément moteur 
  • Budget achat et carburant 
Note : 7,6 / 10

On aime :

  • Look
  • BMP6
  • Moteur essence 2.0 - 16s
  • Habitabilité
  • Luminosité dans l'habitacle

On regrette :

  • Moteur 1.6 HDi 110 poussif
  • Boîte manuelle imprécise et accrocheuse
  • Format proche d'un grand monospace

Fiche technique

Modèle essayé :  Citroën Grand C4 Picasso 2.0 HDi 138
  • Vitesse max 195 km/h
  • 0 à 100 km/h 12.5 sec
  • Conso autoroute 5.1 litres / 100 km
  • Conso mixte 6.1 litres / 100 km
  • Conso ville 7.9 litres / 100 km
  • Poids 1620 kg
  • Moteur 4 cylindres
  • Cylindrée 1997
  • Carburant -
  • Puissance 138 ch à 4000 tr/mn
  • Couple 270 Nm dès 2000 tr/mn
  • Puissance fiscale 8 CV
  • Boîte de vitesses BMP6
  • Transmission Traction
  • Dimensions (L/l/H) 4.59 / 1.83 / 1.69 m
  • Réservoir 60 litres
  • Capacité coffre 576 dm3
  • Emissions CO2 155 g/km
30 350 €
comments powered by Disqus
 

Services

Facebook

Articles les plus partagés

Newsletter

La lettre d'information de 321 auto, ce sont des essais, de l'actualité, des promos, des fiches pratiques et bien plus encore...

Abonnement

Désabonnement

Confirmer