Vous êtes ici : Accueil \ Infos \  Essais auto \  Citroën \ Citroën C4 Picasso 5 places

Citroen C4 Picasso 5 places 1.6 HDi FAP BMP6
Des places en moins, du style en plus

Le Grand C4 Picasso (version longue du C4 Picasso, avec une rangée de deux places supplémentaires) s'est naturellement installé dans le haut du panier des monospaces compacts. De son côté le Xsara Picasso continue sereinement sa carrière, mais ses prestations ne sont plus suffisantes pour concurrencer les stars du segment. Le C4 Picasso débarque donc à point nommé pour occuper ce terrain très convoité, avec une gamme de prix s'étalant de 19 900 à 30 600 euros. Equipé du HDi 110 FAP, il devrait logiquement représenter une proportion très importante des ventes de Picasso.

Citroën C4 Picasso 5 places
Citroën C4 Picasso 5 places

En famille, mais avec style

Si les faces avant du C4 Picasso et de son grand frère à 7 places sont presque strictement identiques (seul le motif des grilles en plastique change), le reste est totalement repensé. Citroën ne s'est pas contenté de tailler une tranche de 12 cm dans la caisse, mais les designers ont véritablement créé une auto possédant son identité propre, et qui s'adresse à une clientèle différente : celle des familles de taille traditionnelle avec 1 à 3 enfants.

Le C4 Picasso adopte un style plus dynamique : la ligne de caisse chromée forme une vague après le montant central et allège ainsi le profil de l'auto. Elle souligne les surfaces vitrées jusqu'à la custode qui dissimule pour sa part le montant arrière. Chapeauté par un arc de cercle formé avec fluidité par le montant de pare-brise et le pavillon, et agrémenté du becquet arrière qui intègre un très large feu stop central, le nouveau « visiospace » Citroën a tout pour plaire.

Le paysage pour décor

Grâce à ses 5 m² de surface vitrée (voire plus si vous choisissez l'option toit en verre panoramique), tous les passagers sont baignés de lumière et bénéficient d'une vue dégagée vers l'extérieur. C'est surtout à l'avant qu'on en profite le plus car entre les fenestrons intégrant des montants astucieusement tournés de façon à présenter leur côté le plus fin à la vue des occupants et le pare-brise panoramique, on est littéralement projeté dans le décor. au sens figuré, rassurez-vous.

Côté habitabilité, on gagne à avoir perdu 12 cm de longueur. Puisque avec la troisième rangée absente, l'espace intérieur augmente nettement pour tout le monde, et surtout dans le coffre. Les trois sièges identiques des places arrières sont indépendants et réglables, et le plancher est plat. A l'avant, la disparition du levier de vitesses au profit des palettes de la boite pilotée permet de disposer d'un compartiment supplémentaire et réfrigéré de bonne taille. Dans le coffre on peut installer, moyennant l'achat de l'option correspondante, une « modubox », chariot amovible permettant de faciliter le transport d'objets à l'extérieur du véhicule ou le compartimentage du coffre.

L'équipement de base est classique Citroën, avec notamment le volant à commandes centrales fixes et le frein de parking automatique. Il est en revanche regrettable de ne pas trouver la lunette arrière ouvrante en série. Parmi les options qui contribuent à faire du C4 Picasso un challenger séduisant et novateur, on trouve par exemple un parfumeur d'ambiance réglable en intensité au tableau de bord, les projecteurs xénon directionnels, un système de mesure d'espace disponible sur emplacement de parking, la suspension pneumatique arrière qui permet d'abaisser le seuil de chargement à l'arrêt, et un pack lumière qui diffuse un éclairage d'ambiance la nuit au travers de guides et de diodes savamment disposés.

Boite manuelle pilotée pour diesel compact

Parmi les motorisations disponibles (127 et 143 ch. en essence, 110 et 138 ch. en diesel), le HDi 110 est en bas de l'échelle de la puissance ; une tendance qui devrait s'avérer inversement proportionnelle en termes de ventes. Ce moteur a l'avantage d'être léger et sobre - moins de 7 litres au cent en ville selon le constructeur - et disponible en toutes situations. Sa souplesse est appréciable à l'usage, mais l'auto pesant en pratique autour de 1,6 T, les capacités d'accélération restent assez limitées, ce qui est parfois gênant lorsqu'on a besoin de dépasser. Malgré les efforts honorables apportés à l'isolation phonique et vibratoire, c'est un bruit rugueux et dénué de noblesse qui parvient à nos oreilles, au ralenti comme en montée en régime. Le HDi 138 s'avère non seulement plus vif, mais aussi plus plaisant en termes acoustiques et d'onctuosité.

La boite manuelle pilotée à 6 vitesses fonctionne comme une boite traditionnelle, mais dont l'embrayage est actionné automatiquement, et le sélecteur habituel de vitesses remplacé par des palettes au volant. Elle est également dotée d'un mode automatique qui permet au conducteur de ne plus se soucier de passer les vitesses. dans ces conditions, on se demande bien ce qui justifie encore l'appellation de boite « manuelle ». Avantage : un léger gain en consommation par rapport à la boite manuelle 5 vitesses. Inconvénient : lorsqu'on laisse faire l'automatisme, les passages de rapports paraissent franchement lents et les interruptions de poussée du moteur peuvent être ressenties désagréablement. Avec l'habitude, on compense facilement ce phénomène en dosant précisément l'accélérateur (il est même tout à fait possible pour les plus expérimentés d'effectuer un talon-pointe au rétrogradage afin de supprimer l'à-coup). L'excellente boite automatique à 6 rapports, quant à elle, n'est malheureusement disponible que couplée au HDi 138.

Sensationnelle placidité

En mouvement, le C4 Picasso se comporte comme une C4 qu'on aurait rehaussée. bref rien de surprenant. En revanche, les masses sont plus inégalement réparties sur le monospace, avec 60% sur le train avant. Dans la plupart des cas cela se révèle transparent pour l'utilisateur, mais sur le parcours côtier très sinueux que nous avons emprunté, nous avons constaté que le comportement remarquablement équilibré auquel nous étions habitués avec les châssis Citroën ne caractérisait pas notre C4 Picasso. Lorsque l'on cherche à hausser le rythme on ne peut pas dire que le sous-virage soit excessif, surtout pour un monospace, et il faut même être particulièrement brutal pour le provoquer. Mais le véhicule peine à enrouler les virages, le poids important se rappelle à notre bon souvenir et tout nous incite à ralentir le rythme.

En réalité la placidité naturelle dont l'auto est affublée constitue un élément de sécurité en soi puisqu'on est encouragé à adopter une conduite coulée, et elle ne perturbe en aucun cas ses bonnes qualités dynamiques tant qu'on reste raisonnable. Conjuguée à la désormais coutumière brochette d'aides électroniques (ABS, REF, AFU, ASR, ESP et AFIL en option), elle fait de ce véhicule un excellent moyen de voyager sereinement et détendu. Côté freinage le dosage d'effort à la pédale est parfait et la stabilité en décélération également. La direction enfin, s'avère très douce et agréable à l'usage, avec une variation d'assistance justement proportionnée en fonction de la vitesse.

Conclusion

Loin de céder à la solution de facilité qui aurait consisté à retirer la troisième rangée de sièges pour transformer le Grand C4 Picasso en C4 Picasso 5 places, Citroën nous présente un monospace compact à la personnalité affirmée, disposant de nombreux atouts pour faire trembler la concurrence. On peut d'ailleurs se demander dans quelle mesure le « petit » Xsara Picasso ne va pas lui-même trembler devant ce nouveau visiospace du même sang, mais le constructeur aux chevrons lui prévoit une carrière qui devrait aller jusqu'en 2010. Qui vivra verra.


    • Citroën
    • Article du 01/02/2007
      De Jean-Marc Boulier
  • Style intérieur / extérieur 
  • Qualité et finition 
  • Ergonomie et simplicité 
  • Equipements et options 
  • Confort et suspensions 
  • Sécurité active et passive 
  • Plaisir de conduite 
  • Performances pures 
  • Agrément moteur 
  • Budget achat et carburant 
Note : 7,2 / 10

On aime :

  • Design dynamique très réussi
  • Profusion d'attentions pour améliorer la vie à bord
  • Habitabilité et luminosité intérieure

On regrette :

  • Moteur sonore et sans âme
  • Boite automatique disponible avec HDi 138 exclusivement
  • Caractère annihilant toute velléité sportive

Citroën Fiche technique

Modèle essayé :  Citroën C4 Picasso 5 places
  • Vitesse max 180 km/h
  • 0 à 100 km/h 13.2 sec
  • Conso autoroute 5.1 litres / 100 km
  • Conso mixte 5.7 litres / 100 km
  • Conso ville 6.8 litres / 100 km
  • Poids 1499 kg
  • Moteur 4 cylindres Turbo
  • Cylindrée 1560
  • Carburant Diesel
  • Puissance 110 ch à 4000 tr/mn
  • Couple 240 Nm dès 1750 tr/mn
  • Puissance fiscale 6 CV
  • Boîte de vitesses BVM pilotée à 6 rapports
  • Transmission Traction
  • Dimensions (L/l/H) 4.47 / 1.83 / 1.68 m
  • Réservoir 60 litres
  • Capacité coffre 500 dm3
  • Emissions CO2 -
25 650 €
comments powered by Disqus
 

Services

Facebook

Articles les plus partagés

Newsletter

La lettre d'information de 321 auto, ce sont des essais, de l'actualité, des promos, des fiches pratiques et bien plus encore...

Abonnement

Désabonnement

Confirmer

 
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici. Fermer