Vous êtes ici : Accueil \ Infos \  Essais auto \  Lancia \ Lancia Ypsilon TwinAir

Lancia Ypsilon TwinAir Platinum+ S&S DFS 5p
Le culte de l'apparence

Un moteur à essence TwinAir prometteur, une ligne atypique et un soupçon d'exotisme à l'italienne font de cette Lancia Ypsilon une citadine particulièrement aguichante. Sur le papier.

Lancia Ypsilon TwinAir
Lancia Ypsilon TwinAir

Si la quatrième génération d'Ypsilon entend continuer de jouer les puces « premium », elle compte désormais cinq portes. Un atout par rapport aux Mini et autre Citroën DS3.

Avec ses poignées arrière invisibles et son allure un peu « baroque », elle arbore une séduisante robe, surtout dans sa livrée bicolore facturée 1 000 euros. Positionnée, selon Lancia, comme une citadine luxueuse et abordable, l'Ypsilon se cherche un peu. Certes, son modèle d'entrée de gamme 1.2 69 ch demeure accessible (12 500 euros), mais la version TwinAir ne sera vendue qu'à partir de 15 600 euros. C'est 200 euros moins cher que la DS3 VTi 95 avec un équipement supérieur. Et pour 17 000 euros, la version Platinum offre la sellerie en cuir et propose une alternative richement dotée, face aux petites polyvalentes cinq-portes du marché.

Mais pour le luxe intérieur, il faudra aller voir ailleurs. En effet, la qualité des plastiques est basique, les ajustages sont approximatifs et les commodos font bas de gamme. En outre, l'ergonomie de l'habitacle est moyenne, avec un volant non réglable en profondeur et des rangements peu nombreux.

Par contre, la découpe des portes arrière facilite l'accessibilité à bord. Un bon point à l'heure d'installer un siège bébé. Deux adultes disposent alors de suffisamment d'espace aux jambes, mais attention aux dossiers trop verticaux et à la faible hauteur sous pavillon, surtout avec le toit ouvrant.

Quant au coffre, ses 217 litres de capacité n'en font pas la plus polyvalente des citadines.

Agrément ou économie

En empruntant le TwinAir de la Fiat 500, l'Ypsilon s'offre un bloc à essence ultramoderne, sobre et doté d'un système Stop&Start. Mais en pratique, ce bicylindre à la sonorité saccadée souffle le chaud et le froid.

Certes, une conduite à l'économie permet d'obtenir des valeurs de consommations intéressantes. Mais il faut alors composer avec des vibrations gênantes à bas régimes qui rendent les démarrages parfois pénibles et le moteur amorphe, surtout en mode Éco.

Et c'est l'agrément en ville qui en pâtit. Cela est d'autant plus dommage que son diamètre de braquage de 9,40 m lui permet de se faufiler aisément dans la circulation.

Sur route, ce petit moteur se révèle tonique et fait preuve d'un caractère affirmé. Mais dans ce cas, les consommations s'en ressentent assez vite.

Diesel performant

La plus puissante des Ypsilon reçoit un diesel 1.3 Multijet de 95 ch. Disponible en quatre finitions, à partir de 15 500 euros, il coûte 400 euros de plus que le TwinAir, pour des émissions de CO2 identiques (99 g/km et 400 euros de bonus). Mais avec une valeur de 3,8 l/100 km en cycle mixte, ses consommations sont inférieures de 0,4 l/100 km. Une différence qui devrait en outre s'accentuer à l'usage.

Creux au-dessous de 2 000 tr/min, mais plus agréable en ville et plus performant, il rend l'Ypsilon plus polyvalente.

Étrennant une plate-forme qui servira de base à la future Panda, l'italienne profite d'un châssis sûr et sain, à défaut d'être très précis à cause de sa direction peu informative et de ses suspensions souples.

Toutefois, le confort demeure tout à fait convenable et le silence satisfaisant sur autoroute, même si l'Ypsilon n'est pas censée s'y aventurer souvent.

Conclusion

Avec son allure valorisante, ses tarifs dans la moyenne haute et sa dotation généreuse en haut de gamme, l'Ypsilon concurrence davantage les petites polyvalentes cinq portes que les citadines branchées.

Confortable et énergique sur route avec son moteur TwinAir, il lui manque quelques aspects pratiques, une finition léchée et un peu d'agrément moteur pour en faire une citadine accomplie.

0.9 TwinAir - Essence 85 ch
Lancement le 23 juin, à partir de 15 600 euros


    • Lancia
    • Article du 08/06/2011
      De Jacques Warnery
      Photos : Thomas Antoine-Ace Team

On aime :

  • Le confort convenable
  • Le style atypique
  • Le TwinAir tonique sur route

On regrette :

  • Les consommations
  • Le désagrément en ville
  • La finition bâclée

Fiche technique

Modèle essayé :  Lancia Ypsilon TwinAir
  • Vitesse max 176 km/h
  • 0 à 100 km/h 12.2 sec
  • Conso autoroute 3.7 litres / 100 km
  • Conso mixte 4.1 litres / 100 km
  • Conso ville 4.9 litres / 100 km
  • Poids 980 kg
  • Moteur Deux cylindres en ligne
  • Cylindrée 875
  • Carburant Essence
  • Puissance 85 ch à 5500 tr/mn
  • Couple 145 Nm dès 2000 tr/mn
  • Puissance fiscale 4 CV
  • Boîte de vitesses Robotisée à 5 rapports
  • Transmission Traction
  • Dimensions (L/l/H) 3.84 / 1.68 / 1.52 m
  • Réservoir 40 litres
  • Capacité coffre 217 dm3
  • Emissions CO2 97 g/km
19 700 €
comments powered by Disqus
 

Services

Facebook

Articles les plus partagés

Newsletter

La lettre d'information de 321 auto, ce sont des essais, de l'actualité, des promos, des fiches pratiques et bien plus encore...

Abonnement

Désabonnement

Confirmer

 

 
 

321 auto est le plus grand réseau d'annonces de voiture occasion. Lorsque vous déposez une annonce auto sur 321 Auto, celle-ci apparaît automatiquement sur plusieurs sites d'annonces auto occasion (Auto evasion, Speo, Auto Journal...) augmentant ainsi vos chances de trouver une personne intéressée par votre voiture d'occasion.

Retrouvez 321auto sur :
Application mobile :