Vous êtes ici : Accueil \ Infos \  Essais auto \  Peugeot \ Peugeot 5008 2.0 HDi 150

Peugeot 5008 2.0 HDi 150 Premium
Le maître Picasso en danger ?

Alors que la bataille des monospaces compacts baisse un peu en intensité, Peugeot fait irruption dans le pré-carré de Citroën avec son 5008. Est-ce que le groupe PSA fait le bon choix en mettant encore deux véhicules face à face ? Le 5008 a-t-il suffisamment d'arguments pour faire oublier qu'il part en dernier ?

Peugeot 5008 2.0 HDi 150
Peugeot 5008 2.0 HDi 150

Première impression

Le 5008 est massif. Les versions 5 et 7 places ont le même look et les mêmes dimensions : 4.53 mètres de long pour 1.65 mètre de haut. Soit juste un peu plus petit qu'un Citroën Grand Picasso.

A l'avant c'est le respect des codes Peugeot avec un retour opportun à une taille de calandre plus raisonnable que sur les 407 ou 4007 !

A l'arrière c'est l'influence du 3008 qui se ressent et ce n'est pas franchement une bonne nouvelle : la poupe est massive et sans charme. Les feux "boomerang" n'ont pas du tout le même effet sur le 5008 que sur la Maserati 3200 GT ! Il ne reste plus qu'à espérer qu'elle soit pratique.

Nous essayons généralement d'éviter les considérations esthétiques, mais force est de constater que la 5008 ne possède pas le charme du Picasso.

Habitacle

Nous entrons dans la voiture, toujours avec le Picasso à l'esprit... le pare-brise est généreux, mais ne remonte pas autant que sur le "Visiospace". L'idée du double montant latéral n'a pas été retenue non plus, nous retrouvons donc un pare-brise assez classique et très plongeant... très Peugeot.

L'organisation de la console centrale rappelle le 3008, mais dans un style un peu plus classique, un peu moins sportif. Je cherche à poser mon mobile sur le tableau de bord, je ne trouve pas un trou, pas un recoin. Après avoir hésité à poser mon téléphone sur le soufflet de la commande de boîte de vitesse, je me résous à jeter mon "précieux" dans le gouffre qui se trouve en lieu et place du regretté frein à main !

En rentrant au bureau je peste sur l'absence de rangements à taille humaine et un de mes confrères me donnera l'astuce : il faut prendre moins d'options pour avoir des petits trous dans le tableau de bord ! Merci.

Pour ceux qui aiment avoir une radio dans leur voiture, il reste le gouffre de Padirac qui vous permettra de transporter un fût de Bière ou un Labrador, mais attention, les petits objets pourraient disparaître à jamais.

Compromis ?

Le Renault Scenic brille par sa tenue de route, le Citroën Picasso par son confort, nous attendons le 5008 comme un compromis idéal et nous sommes un peu déçus. Certes le châssis ne prête pas le flanc à la critique, pour un monospace la tenue de route est tout à fait acceptable. Mais le 5008 ne s'approche même pas de l'agrément d'une berline. Il ne suffit pas de faire un poste de conduite très horizontal pour gommer le roulis et la patauderie d'un véhicule.

Côté confort ce n'est pas la panacée non plus. Les passagers arrière se plaignent de la dureté de l'amortissement et le conducteur pestera sur la finition du fauteuil. En effet à chaque accélération une pièce de plastique fait "klonk" au milieu du dossier. ce n'est pas très sérieux.

Heureusement le 5008 se rattrape avec un espace de vie généreux à l'avant comme à l'arrière. La modularité est également exemplaire avec des sièges indépendants et faciles à manipuler.

Gadgets

Pour se distinguer de la concurrence, le 5008 mise sur une poignée de gadgets plus ou moins réussis.
Le plus spectaculaire, c'est l'affichage "tête haute". Sur demande, un écran transparent sort de la casquette du tableau de bord et affiche la vitesse dans le bas du pare-brise. C'est amusant vingt secondes, mais finalement l'affichage n'est pas suffisamment haut pour faire une grosse différence avec celui du tableau de bord et l'intérêt semble donc limité. Nous aurions préféré une caméra de recul pour compenser l'exécrable rétrovision.

En revanche le toit panoramique mesurant 1.69 m² apporte indéniablement du charme et de la lumière dans un habitacle relativement austère. Ce toit peut être occulté avec un rideau électrique, mais ne peut malheureusement pas s'ouvrir.

Toujours du côté des bonnes surprises, le 5008 offre un système multimédia composé de 2 écrans de 7", de deux casques bluetooth et d'une console de connexion placée à l'arrière pour un tarif très raisonnable : 600 euros. Ce n'est pas cher si l'on considère que le silence est d'or.

Moteur

La gamme de moteurs est composée de deux essences, qui feront de la figuration en France, et trois Diesel de 110 à 163 chevaux. Nous avons eu la chance d'essayer le coeur de gamme mazout : un deux litres riche de 150 chevaux.

La boîte manuelle à six vitesses associée à ce moteur m'a semblée bien accrocheuse. Sur un véhicule où tout est automatisé (des essuie-glaces au frein de stationnement), je crois que j'aurais préféré une boîte automatique, quitte à perdre un peu en performances.
En effet, le 150 chevaux / boîte mécanique est plus rapide que le 163 chevaux / boite auto, mais sur ce type de véhicule on recherche plus la douceur que les performances.

Conclusion

Le 5008 ne peut pas compter sur un physique de "jeune premier" pour séduire les ménagères, il ne surpasse pas un Scenic en termes de qualité routière et reste loin derrière le Picasso lorsqu'il est question de confort et de vie à bord.

Il reste donc au 5008 un équipement intéressant, une capacité de chargement généreuse et une excellente modularité. A mon avis le Picasso a encore de beaux jours devant lui !


    • Peugeot
    • Article du 18/12/2009
      De Julien Caupeil
  • Style intérieur / extérieur 
  • Qualité et finition 
  • Ergonomie et simplicité 
  • Equipements et options 
  • Confort et suspensions 
  • Sécurité active et passive 
  • Plaisir de conduite 
  • Performances pures 
  • Agrément moteur 
  • Budget achat et carburant 
Note : 6,4 / 10

On aime :

  • Habitabilité
  • Toit panoramique
  • Modularité

On regrette :

  • Finition du siège conducteur
  • Confort à l'arrière
  • Moteur un peu bruyant

Peugeot Fiche technique

Modèle essayé :  Peugeot 5008 2.0 HDi 150
  • Vitesse max 195 km/h
  • 0 à 100 km/h 9.9 sec
  • Conso autoroute 4.8 litres / 100 km
  • Conso mixte 5.8 litres / 100 km
  • Conso ville 7.5 litres / 100 km
  • Poids 1563 kg
  • Moteur 4 cylindres en ligne
  • Cylindrée 1997
  • Carburant Diesel
  • Puissance 150 ch à 3750 tr/mn
  • Couple 340 Nm dès 2000 tr/mn
  • Puissance fiscale 8 CV
  • Boîte de vitesses BVM 6 rapports
  • Transmission Traction
  • Dimensions (L/l/H) 4.53 / 1.84 / 1.64 m
  • Réservoir 60 litres
  • Capacité coffre 679-823 dm3
  • Emissions CO2 151 g/km
27 800 €
comments powered by Disqus
 

Services

Facebook

Articles les plus partagés

Newsletter

La lettre d'information de 321 auto, ce sont des essais, de l'actualité, des promos, des fiches pratiques et bien plus encore...

Abonnement

Désabonnement

Confirmer

 
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici. Fermer