Vous êtes ici : Accueil \ Infos \  Essais auto \  Renault \ Renault Grand Scénic 2.0 dCi 160

Renaut Grand Scénic 2.0 dCi 160 FAP Jade
De Scénic à Picasso

Vendu à 3.2 millions d'exemplaires dans le monde depuis 1996, le Scénic est un le best-seller de Renault. L'hégémonie de la marque au losange sur le marché des monospaces compacts n'a pris fin qu'avec l'arrivée du C4 Picasso . Quoi de plus ennuyeux à conduire qu'un monospace ? Pas grand-chose mis à part un « grand monospace » ! Mais en relativisant, c'est à peu près ce que nous pensions aussi, il y a encore pas si longtemps de ça, de certaines berlines (surtout françaises) dans le genre de la Laguna , avant d'être très agréablement surpris par la troisième génération de cette dernière. C'est pourtant avec encore plus de scepticisme que nous avons pris en main le nouveau Grand Scénic sur les belles routes savoyardes. Voyons en détail les prestations qui ont contribué à nous convaincre.

Renault Grand Scénic 2.0 dCi 160
Renault Grand Scénic 2.0 dCi 160

Une Mégane étirée en hauteur

Face à l'ancien modèle, la silhouette est plus fluide, les lignes sont plus modernes, mais le style est ultra conformiste. Il faut tout de même reconnaître que la gamme du constructeur au losange est aujourd'hui parfaitement homogène, et que même « asiatisés », les codes stylistiques Renault sont parfaitement reconnaissables.

En clair, quelque soit l'angle, le Grand Scénic ressemble fortement à une Mégane étirée en hauteur.

Nous commençons à en avoir l'habitude depuis que nous sommes entrés dans l'ère Carlos Ghosn : le nouveau Grand Scénic ne casse pas des briques.

Plus agréable à vivre

Une fois installés à bord, nous apprécions l'ambiance raffinée offerte par les matériaux de qualité qui composent l'habitacle bicolore de notre version haut de gamme « Jade ». Sur ce point, le Scénic semble avoir rattrapé son retard sur son concurrent aux chevrons.

Epuré au maximum, le tableau de bord affiche un design moderne, visuellement si léger qu'il semble flotter (comme dans l'Espace). Sa partie supérieure emploie un revêtement ultra moussé, similaire à celui trouvé dans la Mégane. Une très belle sellerie cuir surpiquée recouvre les confortables fauteuils et les panneaux de portes. Une mention spéciale pour les appuis-tête « grand confort » (à 200 euros) qui portent admirablement bien leur nom ! Aussi douillets qu'un oreiller en plumes d'oies !

L'une des grosses nouveautés de ce nouveau Scénic, est la position de conduite « berlinisée » en totale cohérence avec les nouvelles prétentions dynamiques de la caisse. Le levier de vitesse est légèrement reculé, la colonne de direction est réglable sur les deux axes, l'amplitude de réglages des sièges atteint des records ce qui permet à chacun de trouver une position de conduite idéale.

Les montants du pare-brise sont reculés afin d'élargir la vision (+8% en horizontal et + 15% en hauteur). Une évolution appréciable, mais qui ne suffit pas à égaler l'agrément offert par le « Visiospace » Citroën qui conserve tout de même l'avantage de l'énorme pare-brise.

Plus spacieux

Avec pas moins de trois monospaces dans sa gamme (Modus, Scénic et Espace), tous déclinés en versions rallongées, Renault possède le plus large nuancier du marché. Pour justifier son qualificatif, le Scénic s'offre un allongement de 7 cm (dont 3,4 cm pour l'empattement) et atteint ainsi 4,56 m afin de s'approcher de son principal rival, le Grand C4 Picasso et ses 4,59 m.

L'habitabilité à l'arrière est légèrement augmentée. Parfaitement à leurs aises, les trois passagers du deuxième rang disposent de sièges indépendants et coulissants. Nous regrettons toutefois de devoir déposer les lourds sièges pour pouvoir bénéficier de la capacité maximale de chargement, contrairement au Grand C4 Picasso où il suffit de les escamoter.

Concernant le troisième rang, les passagers (enfants) n'ont pas de place pour les jambes mais peuvent toujours se mettre debout sur les sièges car la garde au toit est en hausse.

Le Grand Scénic est disponible en versions 5 et 7 places. Dépourvue de troisième rangée, la version 5 places dispose d'un plancher de coffre plus profond de 40 mm. Son volume de chargement est de 645 dm3 (564 dm3 pour le 7 places lorsque les deux sièges de la troisième rangée sont repliés dans le plancher et 208 dm3 avec 7 passagers à bord). La capacité atteint 2050 dm3 en stockant les sièges de la deuxième rangée chez soi.

Le Scénic conserve ses points forts, les rangements sont toujours aussi vastes et nombreux. Plus de quarante au total répartis dans l'habitacle, (nous vous conseillons l'option « accoudoir central coulissant »), pour un volume total de 92 litres !

Renault à fait un effort sur l'équipement embarqué, plus fourni que par le passé, pour des tarifs inférieurs. Nous trouvons notamment sur notre modèle d'essai : les feux directionnels, la climatisation régulée bi-zone, le toit ouvrant panoramique, un écran couleur LCD personnalisable, la caméra de recul, le frein de parking assisté électrique, les stores latéraux et des tablettes aviations au deuxième rang. Le nouveau Scénic peut s'équiper en option d'un système de navigation intégré Carminat TomTom au prix imbattable de 500 euros.

Sur la route, une mini révolution !

Précurseur en son temps, le Scénic a toujours été en retrait face aux prétentions dynamiques d'un Ford Focus C-Max ou d'un Citroën C4 Picasso équipé de suspensions pneumatiques. Nous observons aujourd'hui la tendance inverse. Le nouveau Grand Scénic nous a bluffés par son comportement proche de celui d'une berline.

Nous sommes sur les routes vallonnées de la région Savoyarde, décidés de mettre à mal le châssis du monospace que nous avons à l'essai. Premières grosses surprises, c'en est terminé de la direction élastique et des suspensions molles.

La direction assistée de l'ancien Scénic était critiquée pour son côté artificiel et son désagréable sentiment d'élasticité. Un défaut corrigé sur ce nouveau modèle qui bénéficie d'une nouvelle direction parfaitement paramétrée.

Equipé d'un châssis équilibré et de nouveaux trains roulants qui intègrent de nouvelles butées d'amortisseurs à l'avant pour réduire le roulis, la précision de conduite est incomparable et le sentiment de sécurité accru. Le comportement est d'une stabilité exemplaire, sans pénaliser le confort pour autant, et ce, quelque soit le chargement.

Seule la présence du double toit ouvrant pénalise la hauteur du centre de gravité, occasionnant ainsi quelques transferts de masse désagréables en conduite dynamique. Nous n'avons pas eu souvent recours à l'ESP, mais la longueur de la carrosserie engendre tout de même une tendance au survirage en conduite dynamique.

Motorisations

Le Renault Grand Scénic inaugure deux nouvelles motorisations : un essence 1.4 TCE de 130 ch associé à une boîte manuelle à 6 rapports douce et précise et un diesel 2.0 dCi de 160 ch FAP équipé d'une transmission similaire. Tous deux rejettent plus de 160 g/km de CO2 (173g en 7 places) et sont donc pénalisés par un malus écologique de 750 ¤. Les écolos peuvent s'orienter vers la gamme Eco2 : 1.5 dCi 105 (et 110 FAP) et 1.6 essence 110.

Nous avons tout d'abord pris en main le 2.0 dCi 160 (dernière évolution du dCi 150 que nous avons essayé sur la Laguna III, et toujours disponible en boîte automatique). Légèrement creux sous 2000 tr/min, le 2.0 litres se révèle ensuite puissant et efficace jusqu'à haut régime. Idéal pour tracter le poids relativement important du Grand Scénic. Cependant, le Grand Scénic 2.0 dCi 160 a réclamé environ 11 litres de gazole aux 100 km sur notre parcours d'essai montagneux, le double des données annoncées par le constructeur.

Malgré l'excellence du dCi, notre choix s'est porté sur le petit 1.4 TCE pour sa douceur, sa vigueur et son confort. Avec une moyenne de 10 litres / 100km constatés sur l'ordinateur de bord, la consommation annoncée nous a également parue plus raisonnable. Les économies réalisées à l'achat (3600 euros.) ne sont pas non plus négligeables !

Loin d'être mélodieuses, les deux nouvelles motorisations sont assez silencieuses et dénuées de vibrations depuis l'habitacle. La bonne insonorisation contribue ainsi à l'augmentation de la qualité perçue.

Côté freinage, les disques démesurés assurent un mordant aussi puissant qu'endurant. L'assistance est très agréable, inutile d'appuyer fort pour stopper les plus de 1600 kg de notre modèle d'essai.

Conclusion

Plus grande, plus agréable à vivre, mieux équipée, la troisième génération de Grand Scénic est incontestablement un grand cru.

Les principaux défauts de l'ancienne génération sont supprimés. Le comportement routier devient excellent et les motorisations n'ont rien à envier à la concurrence Premium.

Les tarifs ne flambent pourtant pas. Ils oscillent entre 20 400 et 28 800 euros pour un modèle 5 places essence et grimpent jusqu'à 32 200 euros pour le haut de gamme diesel. La version 7 places est accessible contre un supplément de 700 ¤.


    • Renault
    • Article du 24/04/2009
      De Stéphane Capela
  • Style intérieur / extérieur 
  • Qualité et finition 
  • Ergonomie et simplicité 
  • Equipements et options 
  • Confort et suspensions 
  • Sécurité active et passive 
  • Plaisir de conduite 
  • Performances pures 
  • Agrément moteur 
  • Budget achat et carburant 
Note : 8,4 / 10
Coup de coeur :

On aime :

  • Matériaux et finitions de l'habitacle
  • Tenue de route
  • Moteurs
  • Confort
  • Insonorisation

On regrette :

  • Look
  • 2ème rangée extractible et non escamotable
  • 3ème rangée à réserver aux jambes courtes

Fiche technique

Modèle essayé :  Renault Grand Scénic 2.0 dCi 160
  • Vitesse max 205 km/h
  • 0 à 100 km/h 9.5 sec
  • Conso autoroute 5.6 litres / 100 km
  • Conso mixte 6.6 litres / 100 km
  • Conso ville 8.3 litres / 100 km
  • Poids 1626 kg
  • Moteur 4 cylindres
  • Cylindrée 1998
  • Carburant Diesel
  • Puissance 160 ch à 3750 tr/mn
  • Couple 380 Nm dès 2000 tr/mn
  • Puissance fiscale -
  • Boîte de vitesses BVM à 6 rapports
  • Transmission Traction
  • Dimensions (L/l/H) 4.56 / 1.85 / 1.65 m
  • Réservoir 60 litres
  • Capacité coffre 564 dm3
  • Emissions CO2 -
31 100 €
comments powered by Disqus
 

Services

Facebook

Articles les plus partagés

Newsletter

La lettre d'information de 321 auto, ce sont des essais, de l'actualité, des promos, des fiches pratiques et bien plus encore...

Abonnement

Désabonnement

Confirmer

 

 
 

321 auto est le plus grand réseau d'annonces de voiture occasion. Lorsque vous déposez une annonce auto sur 321 Auto, celle-ci apparaît automatiquement sur plusieurs sites d'annonces auto occasion (Auto evasion, Speo, Auto Journal...) augmentant ainsi vos chances de trouver une personne intéressée par votre voiture d'occasion.

Retrouvez 321auto sur :
Application mobile :