Vous êtes ici : Accueil \ Infos \  Essais auto \  Renault \ Renault Mégane 1.9 dCi 130

Renault Megane 1.9 dCi 130 eco² Privilège
Sur la bonne voie

Le marché des berlines compactes est en pleine effervescence. Peugeot a lancé la 308, Volkswagen la nouvelle Golf VI, Citroën et Ford ont rajeuni les C4 et Focus tandis qu'Opel se penche sur la remplaçante de l'Astra. Autant de nouveautés qui ont donné un coup de vieux à la Mégane. Qu'à cela ne tienne, Renault n'a pas tardé à réagir en dévoilant, au Mondial de l'automobile , la Mégane 3. Alors dans le coup la nouvelle Mégane ?

Renault Mégane 1.9 dCi 130
Renault Mégane 1.9 dCi 130

Elle rentre dans le rang

Contrairement à la nouvelle Golf, il est impossible de confondre la nouvelle Mégane avec sa devancière tant les deux autos divergent sur le plan stylistique. Ceux qui avaient été rebutées par le design marginal de la précédente génération apprécieront, les autres regretteront que la Mégane 3 se soit un peu trop "germanisée".

Quoi qu'il en soit, la française présente plutôt bien, il lui manque juste cette petite touche d'originalité qui ferait la différence. A quant une Mégane italianisée ?

J'adore les nouveaux compteurs

A l'intérieur, la nouvelle Mégane réserve quelques bonnes surprises. A commencer par la qualité des matériaux et des assemblages qui ont fait de sérieux progrès, au point d'atteindre le niveau d'une Golf VI, la référence de la catégorie. L'autre point positif, c'est que l'ergonomie est aussi bonne que dans la Laguna 3. Les commandes sont élémentaires et bien situées. Bref, on trouve facilement ses marques à bord de la voiture.

Une pression sur le bouton "Start" suffit à éveiller l'attention. Et pour cause, la Mégane inaugure un poste d'instrumentation complètement repensé. Il est composé d'un écran digital au centre qui indique la vitesse et d'un compte-tours à aiguille rétroéclairé en jaune. En plus d'être réussis, ces compteurs sont parfaitement lisibles de jour comme de nuit et ne gênent pas le champ de vision du conducteur.

Détail intéressant : l'éclairage vire au rouge lorsque vous dépassez la vitesse enregistrée par le régulateur.

Un coffre, un vrai !

L'un des plus grands défauts dont souffrait l'ancienne Mégane était son coffre trop petit pour la catégorie (330 litres contre 385 litres pour une Ford Focus). C'est d'ailleurs en partie pour cela qu'elle a été boudée par les commerciaux.

La nouvelle Mégane corrige le tir et fait désormais partie des meilleurs élèves de son segment avec 405 litres, soit 50 litres de plus que la Volkswagen Golf VI ou la Peugeot 308.

Niveau habitabilité, la Mégane fait moins bien que sa devancière alors qu'elle est plus grande de 9 cm ! C'est surtout à l'arrière que la place est comptée, l'espace pour les jambes étant assez restreint.

L'ampoule grillée

L'une des meilleures anecdotes qui soit arrivée aux propriétaires de Mégane 2, c'est de devoir changer une ampoule de phares. Une opération on ne peut plus simple me direz-vous sauf que sur la berline française, il fallait carrément retirer le bouclier avant pour changer l'ampoule défectueuse, obligeant ainsi le propriétaire à passer par la case "garagiste" et payer de la main d'oeuvre...

Ce problème, qui touche de plus en plus de voitures modernes, a été résolu sur la Mégane 3. Le principe : des blocs optiques coulissants vers l'avant pour faciliter le changement de l'ampoule. Tout bête mais il fallait y penser !

Un diesel homogène

La gamme des motorisations diesel est l'une des plus riches de la catégorie. Elle ne compte pas moins de six blocs, dont les puissances s'échelonnent de 85 à 160 ch.

Pour ce premier essai, nous avons pris le volant de la Mégane 1.9 dCi. Ce moteur, bien connu au sein de la gamme Renault, a bénéficié de profondes modifications visant à améliorer l'agrément de conduite, à réduire la consommation et les émissions polluantes en vue des futures normes Euro 5.

Couplé à une docile boîte mécanique à 6 rapports, ce diesel de milieu de gamme n'a pas évolué au niveau de sa puissance (130 ch) par rapport à l'ancienne génération mais ses 300 Nm de couple sont disponibles 350 tr/min plus tôt (1750 tr/min), améliorant la souplesse à bas régime.

Ce nouveau 1.9 dCi se montre également plus sobre qu'auparavant, avec une consommation moyenne donnée pour 5,1 l/100 km (135 g/km de CO2), contre 5,4 l/100 km pour une Golf VI 2.0 TDI 140 et 5,5 l/100 km pour une Peugeot 308 2.0 HDi. Revers de la médaille, le filtre à particules (FAP) est en option sur la Mégane alors qu'il est livré d'office sur des deux rivales. Pas très écolo pour une voiture frappée du label écologique "Eco²"...

Une direction 100% nouvelle

D'une génération à l'autre, la Mégane a grandi autant qu'elle a maigri (+9 cm et -8 kg en moyenne). Le châssis, repris de l'ancienne version, fait toujours référence dans la catégorie. La Mégane 3 se montre plus dynamique, elle freine mieux et sa nouvelle direction assistée offre un bien meilleur feeling qu'auparavant. L'effet d'élasticité de la Mégane 2 n'est plus qu'un mauvais souvenir !

Seul hic, la Mégane a gagné en agilité ce qu'elle a perdu en confort. Le comble pour une voiture à vocation familiale.

Conclusion

Malgré un design controversé et un coffre riquiqui pour la catégorie, la Mégane 2 a rencontré un beau succès sur le marché européen. La Mégane 3 aura donc la lourde tâche de faire aussi bien que sa devancière, si ce n'est mieux.

Une tâche qui semble à la portée de la nouvelle Mégane puisque les principaux défauts ont été corrigés : coffre plus vaste, qualité et finition en hausse, insonorisation retravaillée, direction plus incisive... malheureusement au détriment du confort et de l'habitabilité.


  • Style intérieur / extérieur 
  • Qualité et finition 
  • Ergonomie et simplicité 
  • Equipements et options 
  • Confort et suspensions 
  • Sécurité active et passive 
  • Plaisir de conduite 
  • Performances pures 
  • Agrément moteur 
  • Budget achat et carburant 
Note : 7,6 / 10

On aime :

  • Enfin un vrai coffre !
  • Insonorisation
  • Précision de la nouvelle direction
  • Pas d'inflation des tarifs
  • Qualité en hausse

On regrette :

  • Habitabilité arrière
  • Confort à l'allemande
  • Design manquant de personnalité
  • Implantation du GPS
  • FAP en option

Fiche technique

Modèle essayé :  Renault Mégane 1.9 dCi 130
  • Vitesse max 210 km/h
  • 0 à 100 km/h 9.5 sec
  • Conso autoroute 4.4 litres / 100 km
  • Conso mixte 5.1 litres / 100 km
  • Conso ville 6.2 litres / 100 km
  • Poids 1310 kg
  • Moteur 4 cylindres en ligne
  • Cylindrée 1870
  • Carburant Diesel
  • Puissance 130 ch à 3750 tr/mn
  • Couple 300 Nm dès 1750 tr/mn
  • Puissance fiscale 7 CV
  • Boîte de vitesses BVM à 6 rapports
  • Transmission Traction
  • Dimensions (L/l/H) 4.30 / 1.81 / 1.47 m
  • Réservoir 60 litres
  • Capacité coffre 405 dm3
  • Emissions CO2 135 g/km
25 200 €
comments powered by Disqus
 

Services

Facebook

Articles les plus partagés

Newsletter

La lettre d'information de 321 auto, ce sont des essais, de l'actualité, des promos, des fiches pratiques et bien plus encore...

Abonnement

Désabonnement

Confirmer