Vous êtes ici : Accueil \  Pratique - Juridique \  Permis de conduire \  Passer son permis de conduire
  JURIDIQUE
 En plus...
Petites annonces
RENAULT CLIO II
2 500€
Mercedes-Benz SLK
6 900€
Voitures neuves
Lexus
-21,01%
Smart
-29,7%
Nissan
-32%
Passer son permis de conduire
 
 Les conditions
Faut-il passer par une auto-école
 Choisir son auto-école
 Les formules de conduite

Les conditions à remplir
Pour pouvoir passer le permis "B", voitures de tourismes, plusieurs conditions sont à remplir...
 L'âge
L'âge minimum requis pour déposer le dossier 02 en préfecture est de 16 ans.

L'âge minimum requis pour passer le code (ou E.T.G Epreuve Théorique Globale) est:
- 16 ans pour l'Apprentissage anticipé de Conduite
- 17 ans et demi pour un cadre traditionnel

L'âge minimum requis pour passer l' épreuve pratique est de 18 ans (cadre traditionnel ou AAC)
 Les délais
un mois pour une première inscription au code à partir de l'enregistrement du dossier en préfecture.

2 semaines pour une 2ème présentation au code (ETG)

2 semaines pour l'inscription à l'épreuve pratique si le code a été obtenu.
 Le code
Pour passer la conduite, il faut être reçu au Code .

L'admissibilité au Code donne le droit de passer l'examen de conduite 5 fois dans un délai de 2 ans (3 ans en cas d'apprentissage anticipé de la conduite).

Entre chaque essai, il doit s'écouler au moins 2 semaines.
 A savoir
En cas d'impossibilité de se rendre à la convocation, prévenir le plus rapidement possible le service des examens. Joindre une enveloppe timbrée libellée à ses nom et adresse pour une nouvelle convocation.

Si un empêchement sérieux survient au dernier moment, écrire au service des examens en justifiant son absence (par un certificat médical, par exemple). Joindre une enveloppe timbrée libellée à ses nom et adresse pour une nouvelle convocation.

En cas d'excuse non valable, déposer à nouveau une demande de convocation.

Que se passe-t-il ensuite ?
En cas d'échec à l'examen, il faut faire une nouvelle demande en payant à nouveau les droits d'examen.

En cas de réussite, il est délivré un certificat provisoire de capacité valable 2 mois.

Note: Si l'on passe un autre permis moins de 5 ans après avoir réussi un permis comprenant une épreuve de code, on est dispensé de l'épreuve théorique.

Faut il passer par une auto-ecole?
 C'est fortement conseillé
La réglementation en vigueur n'oblige pas un candidat au permis de conduire à passer par l 'intermédiaire d'une auto-école .

Des leçons de conduite bénévoles peuvent être données sous la responsabilité et la surveillance constante d'une personne titulaire du permis de conduire correspondant à la catégorie de voiture utilisée.

Certaines conditions doivent néanmoins être respectées :
- il faut demander à la préfecture le tracé des voies où sont autorisées ces leçons ;
- la voiture doit être munie d'un système de double commande de frein et de débrayage (ce qui est plutôt rare !!!), de deux rétroviseurs intérieurs et deux rétroviseurs latéraux.

Note: Ces conditions sont assez contraignantes et nous conseillons plutôt de faire appel à des professionnels.
Les leçons individuelles peuvent alors venir en complément. Il est fortement recommandé dans ce cas de souscrire une assurance spéciale pour le risque encouru.

Choisir son auto ecole
321auto vous donne les conseils qui vous permettront de dénicher une auto-école sérieuse.
 Les tarifs
Attention aux tarifs trop bas . Le prix moyen se situe entre 1200 et 1500€. Un prix trop bas cache souvent des filouteries (leçon d'une heure ramenée à 45 min, surfacturation des heures supplémentaires en cas d'échec...)

Evitez les auto-écoles qui ne donnent pas de détails sur leurs prestations et leurs tarifs. Les auto-écoles sont tenues d'afficher de façon visible, à l'extérieur de l'établissement, la durée et le prix TTC (par unité et globalement, en cas de forfaits) des cours théoriques et pratiques.

Demandez à l'auto-école de signer un contrat détaillant le coût et le contenu de la formation et précisant ses engagements et les vôtres.

Les frais de dossier sont également variables d'une auto-école à l'autre et ne recouvrent pas toujours les mêmes éléments, renseignez-vous bien.
 Les autres critères
Vérifiez le taux de réussite de l'auto-école à l'épreuve de conduite. La moyenne nationale s'établit à un peu plus de 56% et un peu moins de 50% à Paris. Même si un taux de réussite n'est pas obligatoirement un gage de succès, plus il est élevé, et plus l'auto-école a la possibilité de présenter rapidement ses candidats à l'examen.

Choisissez de préférence une auto-école qui vous permet un paiement échelonné (au moins en trois fois) et n'acceptez pas de verser la totalité de la somme lors du premier rendez-vous. En effet, si l'auto-école venait à faire faillite, ce qui arrive malheureusement, vous en seriez de votre poche.

Vérifiez que l'auto-école n'est pas en redressement judiciaire en vous déplaçant au tribunal de commerce ou en consultant le site internet www.euridile.inpi.fr.

Enfin, privilégiez les auto-écoles qui font l'effort de vous faire vivre des situation d'urgence (freinage, obstacles...).

Si vous avez entre 16 et 18 ans et si un parent ou un ami accepte de devenir votre "parrain de conduite", optez sans hésitation pour la formule de l' Apprentissage Anticipé de Conduite .

Les différentes formules de conduite
L'enseignement classique: pratiqué par toutes les auto-écoles
Les cours de code sont collectifs alors que les leçons de conduite sont individuelles. L'élève choisit librement la fréquence et la durée des leçons (en général une ou deux heures par session une ou deux fois par semaine).

Le choix du moment de présentation de l'élève aux épreuves est décidé par l'auto-école, lorsqu'elle estime qu'il est prêt à les subir avec succès.

Le paiement s'effectue à la fin de chaque leçon; on n'a donc pas de grosses sommes à débourser sur-le-champ.

Avantages:
- Cette formule est pratiquée partout .
- C'est aussi la formule la moins chère si le candidat se contente du minimum légal, soit 20H de conduite. Mais attention, seuls 10% des candidats réussissent l'examen avec 20H de conduite .

Inconvénients:
- Elle est difficilement chiffrable à l'avance.
- Elle est la moins rapide et le programme de la formation n'est pas toujours précis.

Conseils:
- évaluer le nombre d'heures qui sera nécessaire à la formation,
- s'assurer que le prix des leçons n'augmentera pas en cours de formation.
Le contrat de formation : proposé par quelques auto-écoles
Le candidat s'engage à suivre un cycle complet d'enseignement dispensé moyennant le versement d'une somme forfaitaire . Aucun supplément ne devra être payé à l'issue des leçons.

Le programme de formation est établi clairement . A la signature du contrat, un calendrier de rendez-vous comprenant au moins quatre leçons par semaine est établi (les rendez-vous manqués par le candidat ne sont pas remboursés).

En cas d'échec, le contrat prévoit qu'un complément de formation sera dispensé sans supplément de prix; le candidat pourra être présenté jusqu'à quatre fois encore aux épreuves théoriques et pratiques.

Cette formule coûte plus cher que l'enseignement classique ; de plus, la somme à débourser est versée en une seule fois.
Le stage continu : pour les candidats pressés
Certaines auto-écoles offrent des formules "accélérées" . Les auto-écoles qui offrent cette méthode de formation s'intitulent généralement "centre d'éducation routière".

Il s'agit ici de stages d'une durée variant de 1 à 3 semaines . L'enseignement est collectif et alterne les cours théoriques et la pratique.

A l'issue du stage, le candidat est automatiquement présenté aux épreuves théoriques et pratiques du permis.

Cette formule coûte cher et le prix du stage doit être réglé en une seule fois.

Par contre, elle est très efficace (et rapide), le candidat se consacrant à temps complet à l'apprentissage de la conduite. Il faut donc pouvoir se libérer des jours entiers, ce qui n'est pas évident pour les salariés. Ces stages intensifs sont aussi très fatigants.
 
Permis
Conduite accompagneePasser permis
Permis pointsPermis probatoire
Perte du permisTests de code

Partenaires