Les aménagements du véhicule pour personnes à mobilité réduite

par 'Viviane A'.
La Renault Kangoo fait partie des véhicules les plus utilisés pour des installations PMR.

Aménager son véhicule pour transporter une personne à mobilité réduite ou parce qu'on est soi-même handicapé est un vrai challenge : il y a peu d'équipementiers et il n'est pas recommandé de bricoler soi-même son véhicule. Petit tour d'horizon de ce qui est proposé sur le marché.

Faire appel à un professionnel pour aménager un véhicule pour personne à mobilité réduite vous assure d'abord que les équipements seront à la fois garantis et aux normes, ce qui est très important notamment pour la sécurité.


Il y a deux cas de figure : soit c'est le conducteur qui est handicapé, soit c'est son passager. Dans les deux cas, l'aménagement est faisable et astucieux.

Pour le conducteur à mobilité réduite

La société Bien à la Maison spécialiste de l'aide à domicile pour personne handicapée, explique que le plus Le plus évident est d'opter pour un volant spécial, avec les changements de vitesse ainsi que les freins, ce qui enlève totalement le besoin d'utiliser les pédales. Le volant peut avoir une forme ergonomique et le mécanisme de changement de vitesses et de freinage peut aussi s'adapter à la demande.

 

Les sièges ont différents niveaux de confort, pour répondre aux problèmes physiques divers. Ils peuvent pivoter, monter, descendre, afin de faciliter au maximum l'accès au véhicule. Certains s'adaptent même au fauteuil roulant en remplaçant l'assise du fauteuil. Un seul siège sert donc à la fois pour le fauteuil roulant et pour le véhicule, qui alors comportera un espace adapté côté passager pour accueillir le siège.
Il existe aussi des bras motorisés pour mettre le fauteuil dans le véhicule, chose peu aisée à faire lorsqu'on est seul.

Pour le passager à mobilité réduite

Il existe des hayons qui permettent d'accéder au véhicule, soit par le côté (dans le cas de portes coulissantes par exemple) soit par l'arrière du véhicule. Les voitures qui permettent l’assise d’un passager en fauteuil à l’avant sont encore rares. Le niveau du véhicule peut être abaissé par un décaissement pour permettre d'avoir assez de hauteur pour le passager qui reste dans son fauteuil.

Une rampe d'accès peut se déplier à l'extérieur pour entrer dans le véhicule facilement

Le fauteuil du passager doit être parfaitement sécurisé, l'attache est donc étudiée pour ne pas bouger lors de virages, de freinages et autres accélérations.


Si le passager doit s'asseoir devant comme on le fait habituellement, on peut aussi installer un soulève-personne qui l'extrait de son fauteuil et l'assoit à sa place.


Enfin, plein de petits accessoires facilitent la vie de la personne à mobilité réduite pour qu'elle puisse continuer à utiliser son véhicule : des poignées qui s'adaptent au crochet de la portière ouverte pour prendre un appui supplémentaire, des coussins rotatifs qui font pivoter la personne sans efforts démesurés.


Tous ces aménagements garantissent à la personne à mobilité réduite de pouvoir continuer à se déplacer sans négliger pour autant sa sécurité.

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer