La Mini se repoudre la face

par

Attaquée de front par la Citroën DS3 et la nouvelle Audi A1, Mini contre-attaque en apportant un petit brin de fraîcheur à l'ensemble de sa gamme.

A peine six mois après le dernier restylage, la Mini profite encore d'une cure de jouvence. Il faut dire que la Mini ne règne plus en maître dans les quartiers chics. Fiat 500, Citroën DS3 et prochainement Audi A1 lui donnent du fil à retordre.

Mini, Clubman, cabriolet, toutes sont concernées par ce léger lifting. Les modifications sont symboliques : les boucliers évoluent dans le détail, les optiques arrière passent aux LED et les feux au xénon peuvent désormais être adaptatifs et pivotants. De nouvelles teintes de carrosserie et de nouvelles jantes sont également proposées. Dans l'habitacle, les nouveautés sont encore plus discrètes et se limitent à de nouvelles couleurs de sellerie.

Le dernier restylage ayant grandement profité aux moteurs essence (la Cooper S est passée de 175 à 184 ch), place maintenant à des évolutions sur les blocs diesel. Le plus petit de 90 ch voit sa consommation suffisamment abaissée (3,8 l/100 km, soit 0,1 l/100 km de moins) pour passer sous le seuil des 100 g/km de CO2.

La version de 110 ch passe à 112 ch pour 270 Nm (+ 30 Nm) et gagne un peu en performances (0,2 secondes sur le 0 à 100 km/h, avec 9,7 secondes), tout en consommant un peu moins (3,8 l/100 km, soit -0,1 l/100 km).

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer