Peugeot 3008 Hybrid 4 - Conversion réussie au 4x4 !

par 'Didier Ric'.
Peugeot 3008 HybrId 4
Peugeot 3008 HYbrid 4

Jusqu'alors transmission intégrale et rejets de CO2 ne faisaient pas bon ménage. La 3008 prouvera le contraire au printemps prochain. Tout en se dotant de quatre roues motrices elle devient moins gourmande que son homologue à traction avant et pourra même rouler en mode tout électrique.

Enfin là ! Peugeot n'a cessé de communiquer sur les vertus de l'hybridation diesel + électricité, une technologie à laquelle seul PSA (Peugeot et Citroën) semble croire ; car les autres constructeurs oeuvrant dans l'hybride préférent plutôt associer essence et électricité.

Pourtant, dès 2006, des concepts cars basés successivement sur la 307 CC HDi, puis la 308 HDi berline témoignaient de l'intérêt porté par PSA à l'hybridation diesel. Les plus optimistes prévoyaient même l'arrivée en série de cette technologie dans la gamme dès 2009.

Il faudra néanmoins patienter jusqu'au printemps 2011 pour découvrir le premier hybride Peugeot dans les concessions : la 3008 HYbrid 4.

Un 4x4 by wire

Sur le modèle d'un Lexus RX 450h, qui lui conjugue essence et électricité, la 3008 HYbrid 4 associera les vertus de l'hybridation à celles d'un véhicule de loisirs à quatre roues motrices. Ceci même s'il n'y a pas de liaison mécanique entre les essieux avant et arrière comme sur un tout terrain traditionnel. L'engin devrait bénéficier d'une bonne motricité sur bitume, de relatives capacité de franchissement, et surtout d'une architecture dite parallèle, qui permettra d'évoluer, notamment en ville, en mode tout électrique.

Jusqu'alors uniquement décliné en version traction avant, le 3008 HYbrid 4 associera désormais un moteur 2.0 HDi relié aux roues avant délivrant 163 ch (toujours logé sous le capot avant et identique à celui d'une 3008 disponible en concession) à un moteur électrique qui sera positionné entre les bras du train arrière et qui entraine les roues arrières.

Ce dernier sera alimenté par un pack de batteries haute tension de type Nickel Métal Hydrures (Ni-MH) développé par la firme Sanyo et logé dans le fond du coffre - ce qui a pour conséquence d'en limiter le volume à 420 litres (contre 432 pour la 3008 non hybride). La puissance maximale annoncée est de 27 kW (soit environ 37 ch).

Une famille hybride en devenir

Etrennée par la 3008, l'architecture HYbrid 4 sera ensuite déclinée sur le coupé RCZ et la familiale 508, Citroën l'étrennera quant à lui sur la DS5 fin 2011.

Et comme l'implantation de l'ensemble constitué par le moteur électrique et les batteries à l'arrière de l'auto n'empiète pas sur l'habitacle ni sous le capot moteur, il sera possible d'après Peugeot « d'hybrider » de plus imposantes motorisations. Pourquoi pas un modèle basé sur le récent V6 3.0 HDI de 240 ch ?

Idéale sur le papier

Selon Peugeot, la 3008 HYbrid 4 offrira une consommation de 3.8 litres aux 100 km ce qui équivaut quasiment à celle affichée par la petite citadine 107 1.0 animée par un moteur à cylindres de 68 ch.

Au niveau des émissions de CO2, avec 99 g par km la 3008 HYbrid 4 permettra d'obtenir un bonus de 500 € à l'écotaxe.

Il faudra toutefois plus raisonnablement tabler sur 104 et 108 g pour les versions très équipées, soit autant qu'une Mini One D de 90 ch, mais quoiqu'il en soit, cela ne changera pas la valeur du bonus.

Pour mémoire, une Peugeot 3008 dotée du seul moteur 2.0 HDI de 163 ch émet 173 g de CO2 par km et consomme 6.6 litres aux 100 km en cycle mixte.

Une transmission intelligente

La 3008 HYbrid4 associera ses deux types de motorisations selon quatre modes distincts.

- Un mode Auto se chargera des transitions entre les deux énergies et privilégiera une faible consommation de carburant. Une fluidité permise par l'emploi d'un Stop & Start de seconde génération, lequel est développé par l'équipementier Valéo et comporte un alterno démarreur (à l'image de celui des versions e-Hdi de la C4 et de la future 508) qui permet un redémarrage en douceur du bloc diesel.

En outre, un système de récupération d'énergie au freinage rechargera les batteries lors des phases de décélération.

- Un mode « ZEV » pour Zéro émission favorisera l'évolution avec le moteur électrique, à la condition que la batterie haute tension soit suffisamment chargée.

- Un mode 4 roues motrices (4 WD) associera au maximum le moteur diesel et son homologue électrique non pas pour transformer le 3008 en franchiseur, mais plutôt pour lui assurer des capacités en tout chemin et ainsi évoluer sur les sentiers en toute sécurité.

- Un mode Sport permettra au conducteur de profiter pleinement des 200 ch (une puissance équivalente à celle de la 308 GTI) sur bitume quelles que soient les conditions d'adhérence, sans que la motricité ne soit prise en défaut.

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer