Quel cabriolet à moins de 10 000 euros ?

par 'Julien Bertaux'.

Les beaux jours arrivent et l'envie de rouler cheveux au vent est grandissante. Il est possible de s'offrir un cabriolet d'occasion sans casser sa tirelire. Alors, pourquoi résister ? Voici notre sélection. <br><br /><br />

Catégorie citadine

Peugeot 206 CC (à partir de 4 000 €)
Exemple à 10 000 € : 1.6 16V 110 ch Quicksilver, 50 000 km de 2007

C'est le modèle qui a contribué à la généralisation du toit rigide escamotable. Grâce à son succès, le choix est vaste. Si le bloc diesel (1.6 HDi de 110 ch) a ses inconditionnels, le 1.6 16V à essence de 110 ch demeure le meilleur choix grâce à son agrément et à sa polyvalence. Pour ceux qui souhaitent plus de vitalité, le 2.0 16V de 138 ch s'impose.

Afin de loger l'imposant toit en deux parties, les places arrière ont été sacrifiées et ne peuvent être utilisées qu'en dépannage. Si la 206 CC favorise les balades en amoureux, le confort n'est pas son fort (suspensions fermes et insonorisation légère).

Les moteurs se révèlent globalement fiables, mais le toit demande une attention toute particulière. De nombreux propriétaires se sont plaints de fuites et d'un mauvais verrouillage. Privilégiez un modèle d'après 2006.

Familiale

Peugeot 307 CC (à partir de 7 000 €)
Exemple à 10 000 € : 2.0 16V 143 ch Sport, 70 000 km de 2004

Elle a connu un beau succès et, de ce fait, elle garde la cote. À l'image de la Renault Mégane CC, les places arrière sont réduites et le coffre est logeable. En revanche, malgré un poids important, la 307 CC se distingue par sa conduite dynamique associée à l'excellente rigidité de la caisse et à la direction précise. On ne s'ennuie pas à son volant, alors que l'efficacité sur asphalte ne dégrade en rien le confort des suspensions finement calibrées.

Au chapitre finition, la planche de bord est plus soignée que sur la berline, avec un habillage en cuir sur certaines versions. Mais l'ensemble est loin des meilleurs. Fort de ses 143ch, le 2.0 16V n'affiche pas un agrément démesuré en raison d'un manque de tempérament. Au final, la version diesel 2.0 HDi de 136 ch est mieux armée, à condition toutefois d'accorder une rallonge au budget.

Roadster

Mazda MX-5 (à partir de 6 000 €)
Exemple à 10 000 € : 1.6 110 ch, 80 000 km de 2004

Dans la lignée des petits roadsters anglais, le MX-5 a connu un succès incontestable. Grâce à son architecture (propulsion et moteur avant), ses trains roulants rigoureux, son faible poids et ses moteurs sportifs, le plaisir à son volant est entier. Cette Mazda possède un autre atout, et de taille, sa fiabilité.

Les gros défauts sont inexistants et la mécanique supporte sans broncher les forts kilométrages, quels que soient le moteur et le millésime. Un fort kilométrage ne doit pas être un frein à l'achat. En contrepartie il faut accepter un confort de suspension moyen, amélioré lors des restylages de 1998 et 2001, et un coffre pour le moins petit. Enfin, les nombreuses séries spéciales sont davantage cotées.

Et aussi...

Sans être les meilleurs du marché, ces cabriolets peuvent constituer une bonne alternative, souvent à bon prix.

Les citadins

Citroën C3 Pluriel (à partir de 4 500 €)
Exemple à 10 000 € : 1.4 75 ch Côte ouest, 30 000 km de 2008

Ce véhicule polyvalent sur le papier l'est beaucoup moins dans la réalité. Pour profiter du cabriolet, il faut démonter les arches de toit et les stocker dans son garage. À défaut, la Citroën se transforme en découvrable en rabattant sa capote et ses vitres.

Si les places arrière ne sont pas des plus généreuses, le volume de coffre n'est, en revanche, pas ridicule (266 l). Côté motorisation, les deux 1.4, à essence et diesel, sont étouffés par le poids. Le 1.6 16V de 110 ch semble plus adapté. La boîte manuelle robotisée Sensodrive, lente et désagréable, est à éviter.

Les premiers prix sont certes alléchants, mais les premiers millésimes sont à fuir. En effet, le système de capote a posé de multiples problèmes (désalignement, blocage, fuites en tout genre...). Reste que le C3 Pluriel séduit par sa bouille et par son design intérieur. Dommage que la qualité des matériaux et de finition soit moyenne.

Opel Tigra Twin Top (à partir de 7 000 €)
Exemple à 10 000 € : 1.4 Twinport 90 ch Sport, 45 000 km de 2007

Développée et assemblée par le carrossier français Heuliez, la descendante de la Tigra n'a pas fait un tabac. Ses tarifs en occasion rehaussent son intérêt. Contrairement à la concurrence, elle n'annonce pas une configuration 2+2, mais limite sa capacité d'accueil à deux personnes. Celles-ci auront le plaisir de pouvoir embarquer moult bagages. En effet, en plus d'un coffre d'une capacité variant de 200 à 440l, elle cache un espace supplémentaire derrière les sièges.

Sous sa robe, se cachent les éléments techniques de l'ancienne Corsa. Par conséquent, le comportement rassurant n'a rien de dynamique et le petit 1.4 convient parfaitement pour musarder sur la route. Si la finition demeure correcte, le confort est desservi par la fermeté des suspensions et des sièges.

Les familiaux

Renault Mégane CC (à partir de 7 000 €)
Exemple à 10 000 € : 1.6 16V 115 ch Luxe Dynamique, 70 000 km de 2006

Rivale de la Peugeot 307 CC, la Mégane partage avec cette concurrente un défaut: sa poupe massive. Toutefois, la Renault se distingue par son toit en verre qui transforme l'habitacle en un jardin d'hiver. Si sur la carte grise, elle est considérée comme une quatre places, les dossiers verticaux, la banquette ferme et le manque d'espace aux jambes ne permettent pas d'installer confortablement deux adultes à l'arrière.

Pour le reste, cette déclinaison bénéficie des qualités de la berline, à savoir un équipement fourni, des suspensions privilégiant le confort et une finition d'un bon niveau. Le comportement varie selon que l'on roule toit ouvert ou fermé. En cabriolet, la rigidité marque le pas face à ses rivales, notamment la Peugeot 307CC.

Quant à la fiabilité, la Mégane s'est rachetée une conduite à l'occasion de son restylage en janvier 2006. Avec 10 000€ en poche, le choix en matière de motorisation reste limité, le 1.6 16V assurant des balades tranquilles. Pour quelques centaines d'euros de plus, les versions diesels peuvent être envisagées. Attention à leur fiabilité.

Opel Astra (à partir de 6 000 €)
Exemple à 10 000 € : 1.8 16V 125 ch Pack, 50 000 km de 2004

Moins chère que ses concurrentes françaises, l'Opel dispose d'une capote souple (à commande à distance) permettant de conserver une ligne élégante, de l'espace pour les passagers à l'arrière et un coffre décent. Peu diffusée, le choix en occasion est donc quelque peu limité.

Les versions à essence sont les plus représentées, le 1.8 16V proposant le meilleur rapport performances/consommation. Le 2.2 16V est plus tonique, et le budget carburant aussi. La rigidité moyenne de la caisse ne donne pas envie de hausser le rythme. Si ces moteurs offrent une bonne tranquillité d'utilisation, les blocs diesels à la fiabilité douteuse ne sont pas conseillés.

Les roadsters

Audi TT Roadster (à partir de 10 000 €)
Exemple à 10 000 € : 1.8T 180 ch, 110 000 km de 2000

Le roadster d'Audi est attrayant à plus d'un titre : moteurs performants, ligne singulière, finition... Sa cote demeure élevée et rester sous la barre des 10 000 € oblige à choisir un modèle du début de carrière... dont la fiabilité n'est pas au top. Sur le 1.8T, le débitmètre d'air est sensible à l'encrassement et le turbo peut se révéler fragile. Les fréquences de vidange doivent être respectées.

Au chapitre dynamique, les modèles fabriqués jusqu'en 2000 possèdent un train arrière à la vivacité excessive. Sur ce point, Audi a revu sa copie. Le TT procurera du plaisir à son conducteur grâce aux moteurs souples et globalement performants, à sa finition exemplaire et à son ergonomie. Il faut toutefois se contenter de peu de place à bord et du faible volume du coffre.

Mercedes SLK (à partir de 6 500 €)
Exemple à 10 000 € : 230k 197 ch, 110 000 km de 1998

C'est elle qui a relancé la mode du coupécabriolet en 1996. Malgré son âge, cette Mercedes garde encore un fort pouvoir de séduction grâce à des lignes classiques et équilibrées. Polyvalente, son gabarit mesuré permet d'évoluer facilement en ville, et les longs trajets ne lui font pas peur. Ce sont d'ailleurs les balades paisibles qui lui conviennent le mieux. Même si les performances sont au rendez-vous, l'aspect confort l'emporte sur le dynamisme et la sportivité. Et si les moteurs à quatre cylindres n'offrent pas un agrément exemplaire, le budget reste limité. Cependant, les factures d'entretien sont souvent salées, mais la qualité de construction est réelle.

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer