Honda Cr-V - Plus sûr de lui

Honda Cr-V
Honda Cr-V 2012

Plus élégant à l'extérieur, plus pratique à l'intérieur, le nouveau CR-V veut prendre sa revanche sur un segment des SUV où il se positionne à cheval entre les modèles classiques et les premiums.

Lancement en novembre 2012
À partir de 31 000 € en diesel (estimation)

Le Honda CR-V tourne définitivement le dos au modèle simple et assez frêle de ses débuts (1995). Cette quatrième génération, qui sera disponible en France fin 2012, emboîte en effet le pas du modèle actuel, plutôt haut de gamme.

Sens pratique

Dans un gabarit légèrement raccourci (4,54 m, soit -4 cm), le nouveau venu s'habille d'une carrosserie plus harmonieuse. La face est plus souriante avec ses phares qui prolongent habilement la calandre. Quant à la poupe beaucoup plus ronde qu'auparavant, elle signe la personnalité de ce nouveau CR-V et donne l'impression d'un véhicule plus grand.

Dans l'habitacle, les passagers avant profitent de sièges larges et d'une planche de bord agréable, lisible et sans fioritures. Il sera ainsi facile de se l'approprier, contrairement à celle de la Honda Civic, par exemple.

Si les plastiques manquent un peu de standing, on peut souligner la précision des assemblages ou encore les nombreux rangements à disposition grâce, notamment, à la nouvelle console centrale qui se prolonge entre les sièges.

Soigner les aspects pratiques est une recommandation qui est revenue souvent dans le cahier des charges de ce CR-V. Son habitacle adopte ainsi un aménagement rare chez les SUV.

Aux places arrière, par exemple, le plancher plat facilite la circulation et les dossiers inclinables participent au confort postural.

L'accès au coffre est large et il suffit d'actionner une poignée pour que la banquette 60/40 bascule et forme une aire plane de chargement. Bien vu.

Largeur aux coudes et espace habitable font du CR-V un engin agréable pour quatre personnes et un cinquième passager pourra se glisser à bord sans bousculer tout le monde. En revanche, toujours pas de sept places, ce que le Nissan Qashqai + 2 parvient pourtant à faire dans le gabarit du CR-V.

Toujours 4x4

Le nouveau Honda restera très classique côté mécanique. Le moteur essence 2.0i VTEC avec boîte automatique sera adapté aux marchés japonais et américains, et il sera délaissé chez nous au profit du diesel 2.2 i-DTEC. Ce bloc de dernière génération disponible en 150 et 180 ch peut s'accoupler à deux boîtes (manuelle ou automatique).

La transmission intégrale restera entièrement gérée par l'électronique. D'ailleurs, dans l'habitacle, il n'y a aucune manette de type Terrain Response chez Land Rover pour adapter la motricité en fonction de l'adhérence. On note en revanche l'arrivée d'une touche Eco qui permettra de rouler plus économiquement. D'ailleurs pour abaisser ses émissions de CO2, le Honda pourrait recevoir en cours de carrière le nouveau 1.6 i-DTEC et même se décliner en deux roues motrices. Dans cette dernière version, il confirma sa vocation de SUV routier chic plutôt que celle de 4x4 baroudeur.

Un diesel économique pour la Civic

Fini le moteur diesel unique chez Honda ! Dans un an, la Civic recevra le tout nouveau 1.6 i-DTEC. La marque prétend que son moteur est le plus léger du monde dans cette cylindrée (1 598 cm3). D'une puissance de 120ch (pour 300Nm de couple), il devrait abaisser les émissions de CO2 de la Civic sous les 100 g/km. Homologué Euro 6, ce nouveau i-DTEC sera doté d'un système Stop&Start et d'un piège à Nox.

par 'Bertrand Bellois'.

À lire sur le même thème

Retrouve-nous sur les réseaux sociaux

RETROUVE-NOUS SUR

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici. Fermer