Opel lance son Meriva 2014 restylé

par
Opel MerIva
La version 2014 de l'Opel Meriva bénéficie de légères retouches esthétiques mais surtout de nouvelles motorisations Diesel plus modernes.

L'Opel Meriva reçoit un restylage de mi-parcours bienvenu, au moment où la concurrence s'exacerbe sur le marché des monospaces urbains. Un nouveau moteur Diesel 1.6 CDTI 136 chevaux fait son apparition mais les retouches esthétiques restent légères.

Désormais pourchassé, sur le marché des monospaces citadins, par le Ford B-Max qui dispose lui aussi de portes à ouvertures antagonistes –qui plus est sans montant central–, l’Opel Meriva a droit à un petit "rafraichissement" en ce début d’année 2014. Un restylage sans surprise puisque qu’il avait été annoncé dans ses grandes lignes dès l’automne dernier.
> A LIRE. Opel Meriva 2014 : les photos et la vidéo du modèle restylé

 

L’essentiel est sous le capot

Exit les anciens blocs Diesel 1.3 CDTI et 1.7 CDTI d’origine Fiat et Isuzu, Opel propose à leur place sous le capot du Meriva 2014 un unique 1.6 CDTI de nouvelle génération. Il s’agit d’un moteur inauguré récemment sur le Zafira Tourer et qui sera d’abord proposé en version 136 chevaux/320 Nm avant d’apparaître en 95 chevaux/280 Nm et 110chevaux/300 Nm.
> A LIRE. Essai Opel Zafira Tourer 1.6 CDTi 136

 

Sur le plan de la consommation et des émissions de CO2, Opel annonce pour la version 136 chevaux un gain de 10% par rapport au 1.7 CDTI de 130 chevaux correspondant. Soit 4,4 litres/100 km et 116 grammes de CO2/km, en zone neutre du bonus-malus écologique donc. Mais on attend avec impatience la déclinaison la plus propre de la version 110 chevaux, promise pour 3,8 litres/100 km et 99 grammes de CO2/km.

 

Côté essence, les blocs actuels (1.4 100 chevaux, 1.4 Turbo 120 chevaux) sont reconduits avec pour la version 120 chevaux la possibilité d’opter pour une boite automatique 6 rapports retravaillée à la place de la boite manuelle 5 rapports. Une version bicarburation essence/GPL est aussi intégrée au catalogue, sachant que toutes les motorisations de l’Opel Meriva 2014 sont compatibles avec la norme Euro 6.

 

De légères retouches esthétiques

Du point de vue stylistique, les retouches sont assez minimes et concernent essentiellement la calandre et le bouclier avant, qui gagnent quelques touches chromées supplémentaires, ainsi que les optiques, plus stylisés et dotés de feux de jour passant à la technologie LED sur certaines versions. Un surcroît de modernité et d’élégance qu’on retrouve également au niveau des feux arrière. Les jantes alliage, qui vont de 16 à 18 pouces, gagnent de nouveaux dessins et le choix de teintes de carrosserie s’enrichit d’un vert émeraude nacré et d’un vert anis laqué.

 

L’intérieur ne change pas avec une planche de bord aujourd’hui dépassée mais heureusement, de nouveaux systèmes multimédia IntelliLink à écran 7 pouces font leur apparition. Leurs commandes vocales permettront peut-être, si elles se montrent efficaces, d’éviter de se perdre parmi les nombreux boutons de la console centrale. La version haut de gamme Navi 950 IntelliLink intègre, en plus de la connexion Bluetooth avec streaming audio, de la prise USB et de la synthèse vocale pour lire les SMS reçus, un GPS à cartographie Europe.

 

Au niveau des équipements de sécurité, Opel propose un système d’éclairage actif des virages (AFL), l’assistance au démarrage en côte et l’option caméra de recul à 300 euros sur les finitions Edition, Cosmo et Cosmo Pack. Pour le reste de l’habitacle, le Meriva conserve son système d’assises arrière modulable FlexSpace, l’un de ses principaux points forts.

 

Petite baisse de prix en Diesel

Les tarifs de l’Opel Meriva 2014 restylée s’étalent de 15 690 à 24 780 euros, avec un cœur de gamme 1.6 CDTI 136 chevaux Cosmo à 22 880 euros. La version 1.6 CDTI 110 chevaux permettra lorsqu’elle sera disponible en cours d’année, de faire baisser la facture de 800 euros. Côté essence, la version 1.4 Turbo 120 chevaux Cosmo est affichée à 20 430 euros.

 

On remarque donc que si les tarifs des versions essence sont stables, ceux des versions Diesel présentent une tendance à la légère baisse, par rapport à leurs anciens équivalents 1.7 CDTI 110 et 130 chevaux. La commercialisation de ce modèle restylée est d’ores et déjà lancée, avec une arrivée en concessions des premiers exemplaires attendue pour le mois de février.

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer