Petit coup de fard pour le Volkswagen Scirocco

par
Volkswagen ScIrocco
Comme la version de base, le Volkswagen Scirocco R reçoit lui aussi un léger restylage.

Après six ans de carrière, le Volkswagen Scirocco a enfin droit à un restylage, même si d'un point de vue esthétique, cela reste très léger. C'est plus intéressant sous le capot avec des motorisations plus puissantes et plus économes.

Apparu en 2008, le coupé Volkswagen Scirocco n’a pratiquement pas évolué depuis sa sortie, hormis quelques retouches dans l’habitacle en 2010. Il arrive pourtant à un âge où de nombreux modèles ont déjà connu un restylage et sont en fin de carrière. Il lui faudra pourtant continuer la sienne encore trois ou quatre ans avant de voir la relève arriver.

 

Pour ne pas donner l’impression de l’abandonner, Volkswagen proposait depuis l’automne dernier une série spéciale Ultimate avantageusement équipée. Cette fois, le Scirocco a droit à un petit coup de jeune esthétique et mécanique, dévoilé à l’occasion du salon de Genève.

 

 

 

> A LIRE. Volkwagen Scirocco : nouvelle série spéciale Ultimate suréquipée

 

Puissance en plus, conso en moins

Sous le capot, le Scirocco a droit à une mise à niveau de ses motorisations désormais toutes compatibles avec la norme antipollution Euro 6. Le 1.4 essence TSI de base passe à 125 chevaux et est exempté de malus écologique mais surtout, le bloc 1.4 TSI 160 chevaux « cœur de gamme » est remplacé par un bloc 2.0 TSI de 180 chevaux. Une version 220 chevaux (+10 par rapport à la précédente) est également proposée.

 

> A LIRE. Essai Volkswagen Scirocco 1.4 TSI 160 ch

 

Tout en haut de la gamme, le Scirocco R voit sa puissance passer de 265 à 280 chevaux, toujours grâce à un bloc 2.0 TSI qui consomme 8.0 litres/100 km et émet 187 grammes de CO2/km (malus 4 000 euros). Pour moins consommer, il est possible de se rabattre sur les deux blocs 2.0 TDI dont la puissance (150 et 184 chevaux) est elle aussi en légère hausse alors qu’ils ne demandent respectivement que 4,1 et 4,3 litres/100 km.

 

Grâce à l’usage massif du Stop & Start (seule la version 280 chevaux s’en dispense), Volkswagen clame que le Scirocco consomme désormais jusqu’à 19% de carburant en moins qu’auparavant. Toutes les motorisations, à l’exception du 1.4 TSI 125, peuvent recevoir en option une boite DSG double embrayage à 6 rapports.

 

Des retouches légères mais visibles

D’un point de vue esthétique, les retouches sont minimes, permettant juste au Scirocco de reprendre un peu de fraîcheur et de se rapprocher de ses congénères comme la Golf et la toute nouvelle Polo restylée. Sont concernés la calandre, les boucliers et les optiques avant/arrière tandis que de nouvelles jantes 17 et 18 pouces font leur apparition aux côtés de cinq nouvelles teintes de carrosserie dont les "Ultra Violet" and "Pyramid Gold" métallisées.

 

> A LIRE. Nouvelle Volkswagen Polo 2014 : discret restylage

 

L’intérieur est mis à jour lui aussi avec notamment le volant de la dernière Golf GTI, de nouveaux compteurs additionnels (température d’huile, pression du turbo, etc.) en haut de la planche de bord et des compteurs principaux redessinés. Les sièges accueillent de nouveaux tissus mais aussi, dans les finitions haute, de l’Alcantara et du cuir.

 

Nous découvrirons tout cela le mois prochain à Genève, avant la commercialisation de ce Scirocco 2014 restylé qui interviendra dans le courant de l’été.

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer