Formule E à Pékin : la voiture électrique a son championnat du monde

par 'Didier Laurent'.
Le grand prix de Formule E de Beijing a réservé quelques surprises aux pilotes.

Samedi 13 septembre 2014 a eu lieu le premier e-Prix de l'histoire du sport automobile dans les rues de Pékin. Il s'agit d'une course de monoplaces, qui sont 100 % électriques...

Evacuons tout de suite la question du bruit : les Formula E émettent un son de grosse voiture télécommandée, généré par leur moteur électrique, la boîte de vitesses, ainsi que les perturbations aérodynamiques et les bruits de roulement.

 

> A VOIR. La Formule E fait son show silencieux à Las Vegas

 

Cela étant dit, lorsqu’on le sait, on trouve que le bruit émis est en adéquation avec le spectacle et la discipline, qui se veut « propre », et qui est largement utilisée par ses concepteurs pour faire la promotion des énergies renouvelables, de la mobilité et de l’écologie.

 

Ce qui n’empêche que ces monoplaces sont de vraies voitures de course, développées par des grands noms du sport automobile : McLaren pour les moteurs (dérivés de la supercar P1), Williams pour les batteries, Renault pour la partie électronique et enfin Michelin, qui a conçu des pneus spécifiques.

 

Ces derniers sont dotés d’un mélange de gomme tenu secret, qui leur permet d’être performants aussi bien sur sol sec que mouillé, et dont la longévité doit être suffisante pour tenir toute une journée de course, le changement de pneu (hors crevaison) étant interdit par le règlement.

 

 

Une course qui a tenu ses promesses

Il convient de préciser que les pilotes engagés ont tous une grande expérience de la course, que ce soit en Formule 1, en championnat du monde d’Endurance ou dans différentes disciplines américaines (voir liste des engagés, par ailleurs) et qu’ils avaient tous très envie d’être le premier vainqueur d’une course d’un nouveau genre.

 

Voici les équipes – et les pilotes engagés au e-Prix de Pékin :

Virgin : Sam Bird et Jaime Alguersuari

Mahindra : Karun Chandhok et Bruno Senna
Dragon Racing : Oriol Servia et Jérôme d’Ambrosio
e-Dams Renault : Nicolas Prost et Sébastien Buemi
Trulli : Michela Cerruti et Jarno Trulli
ABT : Lucas di Grassi et Daniel Abt
Venturi : Nick Heidfeld et Stéphane Sarrazin
Andretti Franck Montagny et Charles Pic
Amlin Aguri : Takuma Sato et Katherine Legge
China Racing : Ho Pin Tung et Nelson Piquet JR

 

Auteur d’une très belle Pôle position, Nicolas Prost (e-Dams Renault) a mené toute la course, avant de générer un accident en défendant sa position vis-à-vis de Nick Heidfeld, qui a tenté une attaque pour prendre la tête dans le dernier virage.

 

> A VOIR. Vidéo de l'accident de Prost et Heidfeld en Formule E

 

 

A noter que durant toute la journée, le e-Village, situé aux abords du circuit, a permis aux différents partenaires d’exposer leur vision de la mobilité durable et de présenter leurs produits, pendant que des DJ’s se chargeaient d’animer les lieux, pour le plus grand plaisir d’une foule mixte et multigénérationnelle, ce qui indique que la Formula E n’attire pas seulement les passionnés de sport mécanique, et qui représente une autre force de cette discipline située à mi-chemin entre compétition, mise en avant des valeurs écologiques, et développement des nouvelles technologies.

 

> A VOIR. Toutes les photos Formula E Beijing 2014

 

La prochaine manche du championnat de Formula E aura lieu le 22 novembre 2014 à Putrajaya (Malaisie).

 

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer