Accident de Paul Walker : la plainte contre Porsche rejetée

par
Paul Walker au volant d'une voiture.

La justice californienne vient de décider de rejeter la plainte portée contre Porsche par la veuve de Roger Rodas qui s'est tué l'année dernière avec l'acteur Paul Walker au volant d'une Carrera GT. La famille a la possibilité de faire appel et de reformuler son recours.

Décédé le 30 novembre 2013 dans un accident de la route, l’acteur Paul Walker (série des Fast and Furious) est au cœur de l’actualité ces derniers jours. D’abord parce que sa famille, ses amis et ses fans ont célébré son anniversaire le 12 septembre (il aurait eu 41 ans ce jour-là).

 

> A LIRE. Paul Walker de Fast & Furious se tue dans un accident de voiture

 

Ensuite parce qu’en attendant la sortie de la bande-annonce de son dernier film Fast and Furious 7, son complice Vin Diesel vient de dévoiler sur Facebook une image où on le voit à ses côtés.

 

Mais le souvenir de Paul Walker est aussi ravivé sur le terrain judiciaire. CNN nous apprend en effet que les démarches entreprises pour faire jouer la responsabilité de Porsche dans l’accident fatal ont été rejetées par la justice.

 

La plainte sera reformulée

Paul Walker et son ami Roger Rodas (qui était au volant) se sont en effet tués à bord d’une Porsche Carrera GT qui, roulant à plus de 160 km/h, s’est coupé en deux en heurtant un poteau électrique et plusieurs arbres, avant de s’embraser.

 

L’excès de vitesse était avéré mais au printemps dernier, la veuve de Roger Rodas décidait de porter plainte contre Porsche pour négligence et manque de sécurité passive. C’est cette plainte qui vient d’être rejetée, tout du moins pour quatre des cinq motifs invoqués.

 

 

Seule a été conservée la "revendication de responsabilité stricte" qui concerne l’absence de cage de protection à bord et de réservoir de carburant renforcé. Les avocats de Mme Rodas ont annoncé qu’ils allaient reformuler leur plainte en appel pour qu’elle soit entièrement prise en compte.

 

> A LIRE. Fast & Furious 7 repart sur les chapeaux de roues

 

Porsche reste serein

De son côté, Porsche reste serein comme l’a expliqué le directeur des relations publiques de sa branche américaine, Bernd Harling : "Comme vous le savez, l'accident a fait l'objet d'une enquête très détaillée par les autorités, à la fois la California Highway Patrol et le bureau du shérif du comté de Los Angeles. Les rapports ont montré que c’est une conduite négligente à vitesse élevée qui a causé l'accident. Ils ont conclu qu'il n'y avait aucun défaut mécanique dans le véhicule impliqué."

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer