Quand les Formule 1 avaient 6 roues

par 'Bertrand Fort'.

On l'avait oubliée. La Tyrrell P34 est la seule formule 1 à six roues. Un drôle d'engin qui partait d'une bonne idée.

On dit parfois que le sport automobile est le laboratoire des voitures de demain. La recherche de la performance pousse en effet les écuries à trouver des technologies toujours plus pointues. Aujourd'hui, tout est mesuré, calibré, on mesure chaque millième de seconde gagné ou perdu. Mais dans les années 70, l'imagination avait un peu plus de poids et on n'hésitait pas à tester quelques trouvailles farfelues.

 

> A lire : Formule 1 électrique, vous avez-dit ennuyeux ?

Améliorer l'adhérence

Le plus bel exemple de cette époque fantastique est sans doute cette Tyrrell P34 à six roues. Avec ses quatre roues de 10 pouces à l'avant et ses pneus standards de F1 à l'arrière, la monoplace entendait augmenter la surface de contact des pneumatiques au sol et améliorer ainsi la traction dans les virages virages, tout en optimisant les freinages.

 

> A lire : Science fiction : Hankook imagine le pneu du futur

Problèmes en série

Ça, c'était pour la théorie. En pratique, comme les petites roues avant tournaient plus rapidement que celles de l'arrière, elles s'usaient bien plus rapidement et nécessitaient une plus grande pression de freinage. Surchauffe des freins et changements de pneumatiques intempestifs ont finalement contraint l'écurie à abandonner cette idée. Dommage, la voiture avait de l'allure.


Ferrari et McLaren ont eux aussi expérimenté les voitures à 6 roues, mais cette Tyrrell P34 est la seule à avoir pris le départ d'un grand prix.

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer