Essai de la Citroën C1 : métamorphosée

par 'Benoît Solivellas'.
Citroen C1
Version essayée : Citroen C1

Galerie : 14 photos

Avis sur la Citroen C1

Note 321Auto

6,6 / 10

On aime

  • Son look
  • Sa polyvalence
  • Son confort
  • Son nouveau moteur 1.2 VTI

On regrette

  • Boite un peu longue
  • La lenteur du système Mirror Sceen
La Citroën C1 n'est plus la petite voiture que l'on choisi pour son prix, en faisant une croix sur les petits raffinements des segments supérieurs. La marque aux chevrons a visiblement décidé de la faire monter sur l'échelle des prestations et cela commence par son design, plus travaillé.

Bouille de mini crossover


Comparé à la patite Peugeot 108, toujours cousine de la C1, la Citroën se démarque d'avantage qu'auparavant, notamment sur la face avant. Plus enjoué, son design reprend les doubles optiques caractéristiques du C4 Picasso, renforçant au passage la verticalité de ce visage évoquant un mini crossover. Personalisable grâce à des adhésifs un peu sommaires (surtout à l'intérieur), la citadine propose aussi, en option, un toit ouvrant.
A bord, elle chercher à en jeter avec un dessin original de la console centrale et des fauteuils avant. Et si les surfaces laquées donnent à cet intérieur un côté branché, elles ne parviennent pas totalement à revaloriser les plastiques durs qui l'entourent.

Base technique inchangée


Côté gabarit, c'est quasiment le statu-quo, la citadine affiche toujours un format  de poche, soit 3m47. Une constance qui s'explique par la réutilisation de la précédente base technique. Mais malgré cela, la voiture évolue nettement. Elle reçoit de nouveaux traitements de sécurité pour répondre aux nouvelles normes de crash-test, un travail d'isolation phonique a été mené et ses trains roulants sont revus.

Plus de polyvalence


Sur la route, ce dernier point saute aux yeux. La C1 gagne nettement en confort sans dégrader la tenue de route. En ville, son confort de suspension et sa boite manuelle, douce à manier, la rendent agréable tandis que son petit rayon de braquage lui permet de se faufiler partout. Sur route, malgré quelques bruits aérodynamiques persistant, la citadine fait aussi bonne impression et peut attaquer sereinement des routes sinueuses.

Un nouveau 3 cylindres brillant


Sous le capot, on retrouve deux blocs essence à trois cylindres. Le premier, hérité de la précédente génération, développe 68 chevaux et ne convainc toujours pas malgré quelques ajustements. Vibrant et sonore, il dénote face au nouveau 3 cylindres 1,2 VTI de nouvelle génération. Proposé en haut de gamme, ce moteur de 82 chevaux est nettement plus discret et se montre à peine plus gourmand. Dans les deux cas, l'étagement de boite de vitesse reste toutefois assez long et ne permet pas d'exploiter au mieux la motorisation.

Petite branchée


Du côté des réjouissances high-tech, signalons la présence en série de l'assistance au démarrage en côte. En en option ou suivant la finition, on retrouve des sièges chauffants, une caméra de recul et un écran tactile. des équipements rares ou inédits sur ce segment.
L'écran affiche les information de bord, la radio et les commandes de téléphonie Bluetooth. Mais il sait aussi se transformer en système de navigation lorsqu'un smartphone est connecté (via un câble USB) à la voiture. Cette technologie « Mirror Screen » permet de dupliquer, sur l'écran de bord, les informations affichées sur le téléphone. Le système se limite toutefois à quelques applications, comme la navigation.

Waze à bord


Nous avions ici l'application Waze qui s'est montrée très convaincante, à condition d'être dans une zone couverte par le réseau mobile et de ne pas être trop exigeant sur la réactivité de l'écran tactile. Facile à prendre en main et dotée de fonctions communautaires, l'application n'a rien à envier aux systèmes de navigation embarqués, bien plus chers.

Bilan

Sexy et branchée, la nouvelle petite C1 change de registre et se montre maintenant séduisante. Confortable, meiux insonorisée, elle excelle toujours en ville et peut compter sur son nouveau moteur 1.2 VTI de 82 chevaux pour apréhender sereinement de plus longues distances.
  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 6,6 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer