Renault Laguna - En plein dans le mille !

par 'Jean'.
Renault Laguna
Version essayée : Renault Laguna 2.2 Dci
Diesel - 150 ch - 6.5 litres / 100 km - Fiche technique
29 250 €

Galerie : 26 photos

Avis sur la Renault Laguna

Note 321Auto

7,4 / 10

On aime

  • Comportement excellent
  • Confort
  • Simplicité d'usage au quotidien

On regrette

  • Sonorité moteur banale
  • Système audio trop "élitiste"

Une ligne jeune, actuelle et dynamique

On voit tous les jours des Laguna sur la route et la plupart finissent par passer inaperçues, mais il faut bien reconnaître que cette nouvelle version dans cette finition Luxe Dynamique ne manque pas de style. Avec ses inserts chromés et ses optiques translucides allongées sur les flancs, la face avant gagne en agressivité et en élégance.

Les jantes 17 pouces affleurantes et la cassure au niveau de la ceinture de caisse lui confèrent un profil qui inspire la stabilité. Les baguettes de protection, lorsqu'elles ne sont pas couleur caisse comme c'est le cas ici, sont faites d'une matière plastique gris métal d'aspect réussi, ne tranchant pas outrageusement avec l'harmonie de la ligne.

A l'arrière, les feux translucide redonnent un coup de jeune et l'aileron apporte une petite note sport à l'ensemble, bien qu'on puisse se demander s'il joue un quelconque rôle dans la tenue de route d'une auto avec laquelle on aura la plupart du temps autre chose à faire que d'aller chercher les limites en appui à haute vitesse. L'ensemble, sans être révolutionnaire, est plutôt agréable et réussi.

Un luxe... français

Lorsqu'on sait ce que les constructeurs allemands sont capables de faire en termes de qualité et de finition, on peut sourire de l'emploi du qualificatif « luxe » sur notre Laguna ; mais en réalité il faut le comprendre comme un « niveau d'équipement élevé ». En effet, l'auto n'a pas grand chose à envier à ses concurrentes germaniques dans ce domaine, à un niveau de prix bien plus abordable surtout lorsqu'on compare le tarif des options.

On trouve donc ici tout ce qui rend la vie à bord agréable et facile : carte avec mode mains libre (quel bonheur de pouvoir entrer et sortir de la voiture sans avoir à fouiller dans ses poches pour chercher la clé lorsqu'on a les bras chargés), frein à main automatique (se déverrouille lorsqu'on commence à transmettre du couple moteur aux roues et se verrouille automatiquement lorsqu'on coupe le contact), essuie-glace, feux et rétroviseur intérieur automatiques également. autant de choses en moins à gérer pour le conducteur, qui peut se concentrer totalement sur la route.

En revanche le système de reconnaissance vocale ne m'a pas paru apporter un réel confort dans la mesure ou il ne donne accès qu'à un nombre réduit de fonctions, pas forcément les plus couramment utilisées.

Système de guidage ou jeu vidéo ?

Le système de guidage développé en commun par Renault et Nissan, et partagé par la nouvelle Laguna et le Pathfinder, mérite un chapitre à lui tout seul. Avec sa fonction bluetooth, un mode main-libres pour le téléphone, la reconnaissance vocale et la lecture de MP3 pour la partie audio il est parmi ce qui se fait de mieux actuellement. Mais la vraie révolution, c'est l'interface et surtout la carte en 3D d'un design superbe : les bifurcations d'autoroute sont représentées de manière singulièrement réaliste, et des visuels ludiques viennent égayer votre écran.

Ainsi vous pourrez admirer des buildings en arrière-plan ou un ciel étoilé en fonction de votre situation spatio-temporelle du moment. Et si vous avez une soudaine envie de hamburger, vous n'aurez qu'à sélectionner votre chaîne de fast-food préférée dans les « points d'intérêt favoris » pour être guidé jusqu'au prochain restaurant présent le long de votre parcours. D'une manière générale l'interface est agréable à regarder, facile à utiliser, et très rapide : globalement le meilleur système de guidage qu'il m'ait été donné d'essayer.

Le système audio Cabasse tronic Auditorium est de très bonne facture, mais ne conviendra pas à toutes les oreilles puisqu'il a ce grain sonore très particulier à la précision d'orfèvre et aux aigus ciselés. Parfait pour apprécier les subtilités musicales mais pas toujours agréable lorsqu'on ne souhaite qu'un fond sonore d'ambiance sur l'autoroute.

Pas d'esbroufe, mais des performances

Le 2.2 dCI à injection directe Common Rail et culasse 16 soupapes, déjà rencontré sur les Vel Satis et Espace IV est tout à fait à la page technologiquement, en termes de dépollution et de confort.

Un système de préinjection diminue les claquements à froid, et deux arbres d'équilibrage ainsi qu'un double volant amortisseur assurent un fonctionnement exempt de vibrations. Au volant cela se traduit par une très bonne insonorisation et une souplesse d'utilisation exemplaire.

La puissance est distribuée de manière linéaire ; les passagers ne sont pas bousculés par des afflux brutaux de couple, et l'on n'a jamais la sensation de manquer de réserve sous le pied droit non plus. La commande de boîte est précise et douce, sans être parmi ce qui se fait de plus agréable à manipuler.

Les amateurs de mécaniques nobles seront forcément déçus par la sonorité diffusée par ce moteur lorsqu'on le sollicite à pleine charge, mais c'est en conduite coulée que ce moteur s'apprécie le mieux.
Ma consommation moyenne sur l'essai a été de 7,8 litres/100 km en utilisation mixte. C'est bien, mais certains moteurs allemands plus puissants sont capables d'emmener des autos plus lourdes en étant moins gourmands.

Un comportement au top !

La Laguna 2.2 dCI est dotée d'un excellent châssis, capable de supporter une conduite très dynamique sans rien sacrifier à la sécurité. En fonction de votre humeur et de votre conduite elle se fera au choix limousine docile pour survoler la chaussée dans un bercement paisible, ou rapide et agressive pour enrouler les virages avec une vivacité à laquelle le constructeur français, privilégiant toujours la sécurité, ne nous avait pas habitués y compris sur des modèles à vocation plus sportive comme la Mégane RS.

Bref, en toutes circonstances vous pourrez compter sur un châssis au comportement sain et irréprochable. Le freinage est également excellent tant en puissance qu'en sensation à la pédale, avec une sensibilité qui permet de trouver facilement le juste dosage à chaque fois. Associée à des sièges enveloppants parfaitement dessinés et très confortables, la tenue de route de la Laguna pourra difficilement être le sujet de critiques négatives.

Conclusion

Il est loin, le temps de la R16 familiale avec son confort qui paraît aujourd'hui spartiate et rudimentaire ! La nouvelle Laguna, qui fait office de référence française dans ce segment, est moderne et dispose des derniers raffinements d'équipement. C'est l'auto des justes compromis avec un rapport qualité/prix raisonnable, une ligne élégante mais pas fanfaronne, des bonnes performances et de la sobriété.

Cette auto contribue à réduire l'écart de qualité qui a pu exister autrefois entre les berlines françaises et allemandes, sans sacrifier nos valeurs et de notre identité nationale.

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 7,4 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer