Nissan Note - Un Note' segment.

par 'Stéphane Capela'.
Nissan Note
Version essayée : Nissan Note 1.5 Dci
Diesel - 86 ch - 5.1 litres / 100 km - Fiche technique
17 €

Galerie : 45 photos

Avis sur la Nissan Note

Note 321Auto

7,2 / 10

On aime

  • Look
  • Modularité
  • Habitabilité
  • Tenue de route

On regrette

  • Confort limité des sièges
  • Absence de boite auto ou CVT
  • Insonorisation

Une Note d'humour

Le Nissan Note est un véhicule citadin d'un peu plus de 4 m, avec une bouille sympathique, un empattement long, une ligne de pavillon arquée et une poupe droite surmontée de feux en forme de boomerangs.

Développé sur la plateforme B, qu'il partage avec la Renault Modus et la Clio III, ce "minispace" pourrait remplacer à lui seul la Micra et l'Almera. La plateforme B a donc du être renforcée pour lui permettre d'assumer un léger allongement de l'empattement, porté à 2.60 m.

Niveau design, le Note ne manque pas de charme ni d'originalité. A l'avant, les optiques adoptent la forme d'un oeil de grenouille, dont le but premier est de mieux situer le gabarit de la bestiole. Vous reconnaîtrez sans doute la calandre, dont la forme est directement issue du SUV Murano. Le bouclier intègre des anti-brouillards dès la finition "Mix". Le Nissan Note est disponible en 10 coloris dont 2 lui sont spécifiques : Le jaune soleil et le bleu intense.

L'utilité d'un bloc Note

En se positionnant entre la Micra et l'Almera, le Note doit composer avec l'agilité et la facilité de conduite d'une petite citadine et le confort et l'équipement d'une berline plus logeable. Le tout sans faire de compromis et en y ajoutant la modularité d'un monospace compact.

A la place du conducteur, la position de conduite est agréable mais le confort des sièges est limité tout comme leur maintien latéral. L'habitacle fait un peu de récupération au niveau du tableau de bord, globalement les matériaux employés sont de bonne qualité. La boîte à gants accepte pas moins de 13 canettes et un compartiment secret se dissimule sous le siège passager avant comme sur la Micra. L'insonorisation du moteur est correcte sans être au niveau d'une Clio III.

Niveau habitabilité, la garde au toit est un des points fort du Nissan Note, que ce soit à l'avant ou à l'arrière, les plus grands ne manqueront pas de place. L'allongement de la plateforme des dernières Micra s'est effectué au niveau de l'empattement, sans qu'aucune rangée supplémentaire de sièges ne soit ajoutée pour autant, l'espace aux jambes est donc digne des meilleurs monospaces. La banquette arrière coulisse sur 16 cm afin de moduler cet espace ainsi que la capacité du coffre (de 280 à 437 litres VDA). Le dossier des sièges repliés, le volume atteint 1332 litres. Le Note accepte des objets d'une longueur maximum de 2.40 m en inclinant le siège avant passager. Dans le coffre, notre modèle d'essai intègre un double plancher réversible (côté moquette / côté plastique) appelé "Flexi-board" qui permet de protéger des objets fragiles, en cacher d'autres ou tout simplement d'optimiser l'espace avec ses différentes configurations.

Contrairement à l'Opel Meriva, le Note ne propose pas de lecteur ni d'écrans DVD aux places arrière. Les modèles portables trouvés dans le commerce étant moins cher qu'un équipement de première monte. Les prises 12v, les aumônières extensibles et les tablettes aviation permettent tout de même leur intégration.

Des Notes veloutées

Quatre motorisations sont immédiatement disponibles sous le capot du Note. La répartition des ventes devrait tourner autour d'1/3 d'essences et 2/3 de Diesel, le constructeur a donc choisi de miser sur un 1.4 et un 1.6 essence d'origine Nissan et deux Diesel 1.5 en provenance de chez Renault. Nous avons essayé les plus puissants, le 1.6 essence qui développe 110 ch ainsi que le 1.5 dCi de 86 ch.

Notre coup de coeur sera pour la version Diesel qui jouit d'une souplesse et d'une flexibilité remarquable pour la catégorie. Ce turbo Diesel à injection directe par rampe commune offre un couple de 200 Nm dès 2000 tr/min et se montre relativement silencieux depuis l'habitacle. Ses consommations moyennent tournent autour de 5 litres / 100 km et ses emissions de CO2 ne dépassent pas 136 g / km en cycle mixte.

Côté essence, le 4 cylindres en aluminium dispose de quatre soupapes par cylindres. Sa puissance est suffisante que ce soit en ville ou sur autoroute, mais ses reprises paraissent moins vigoureuses qu'avec le Diesel que nous avons essayé. Ici les 153 Nm sont moins à l'aise pour tracter les 1100 kg, et la sonorité du moteur raisonne dans l'habitacle à certains régimes. En cycle mixte, les consommations sont inférieurs à 7 litres / 100 km, les emissions de CO2 ne dépassent pas 160 g / km.

La boîte de vitesses manuelle à 5 rapports est souple et maniable mais se montre imprécise à certains régimes. De plus, sur autoroute, nous avons cherché à de nombreuses reprises le 6ème rapport.
Le boîte de vitesses automatique à 4 rapports est disponible sur le version essence 1.6 litres, elle ne représentera toutefois qu'à peine 4% des ventes.
Question environnement, le Note joue les mauvais élèves car il n'est pas équipé de filtre à particules. Les blocs respectent tout de même les normes Euro IV.

Un comportement Notable

Quelque soit la motorisation, le Note offre une tenue de route remarquable. Seul le réglage de la direction est différent suivant les versions. Le bloc 1.6 essence dispose ainsi d'une direction plus ferme pour renforcer son côté dynamique, les autres versions privilégient la souplesse.

Avec sa plateforme allongé et ses 2.60 m d'empattement, le Note offre une stabilité et une tenue de route remarquable. Par rapport à une Modus, cet allongement réduit quelque peu son agilité, notamment dans un enchaînement de courbes, mais son centre de gravité relativement bas pour ce type de carrosserie, associé à un amortissement assez ferme permet de reduire la prise de roulis et d'offir un comportement satisfaisant.
Un ESP est disponible sur la version 1.6 esssence 110ch.

La Note est-elle salée ?

Le Nissan Note est disponible en 4 finitions, de Visia à Tekna, en passant par Mix et Acenta. L'entrée de gamme 1.4 essence s'échange contre 12 900 € en finition Visia qui comprend déjà de série tous les équipements de sécurité. La version Diesel 1.5 dCi 68 ch Visia débute à 14 200 €.
La version haut de gamme 1.6 essence 110 ch finition Tekna que nous avons essayée demande 18 000 €. Le 1.5 dCi Diesel de 86 ch en finition Acenta est disponible dès 17 600 €.

Le rapport qualité / prix est correct, les concurrentes sont positionnées aux même tarif, cependant pour près de 18 000 €, certains breaks sont encore plus pratiques et du segment supérieur.

Conclusion

Avec sa carrosserie "hybride", le Nissan Note a récupéré un maximum d'avantages chez ses cousines tout en arrivant à éviter leurs inconvénients. Plus logeable qu'une Modus et moins lourd et corpulant qu'un Scénic, il offre un compromis idéal et récupère des clients des deux côtés.

La modularité de son habitacle et de son coffre fait encore un pas en avant sur ses concurrents. Pour ceux qui n'arrivent pas à faire leur choix, le Note fera la différence grâce à ses prestations dynamiques.

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 7,2 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer