Opel Astra - Extra CC

Opel Astra
Version essayée : Opel Astra Twintop 1.9 Cdti
150 ch - 6.1 litres / 100 km - Fiche technique
28 €

Galerie : 33 photos

Avis sur la Opel Astra

Note 321Auto

8,2 / 10

On aime

  • Look
  • Moteurs
  • Chargement du coffre
  • Décapotage jusqu'à 30 km/h

On regrette

  • La motricité du train avant
  • L'aspect de la console centrale

Le mois de juin approche à grands pas, il est temps de profiter de la hausse des températures pour sortir le short et la casquette. La période est propice aux cabriolets et les constructeurs sortent chacun leurs nouveaux modèles. Si certains cherchent à innover à tout prix, d'autres misent sur le plaisir et les valeurs sûres. C'est le cas d'Opel, avec la pétillante Astra que nous avons eu le plaisir d'essayer sur les très belles routes du nord de l'Italie, déclinée dans une version coupé / cabriolet, appelée TwinTop comme sa petite soeur la Tigra .

Extérieur

Esthétiquement, cette variante de l'Astra reprend le look de la berline et de la GTC avec un bouclier et des lignes générales identiques. Spécifique à cette version TwinTop, la grille de calandre alvéolée apporte une touche de sportivité et une personnalité propre à la face avant. Dans le même esprit de dynamisme, la ligne de caisse monte vers l'arrière et débouche sur une malle parfaitement harmonisée et des porte-à-faux proportionnés. Cet équilibre parfait, et encore jamais vue dans le segment des CC, est permis par l'adoption d'un toit non plus en deux mais en trois parties. En effet, si cette Astra s'appelle "TwinTop" comme sa petite sour la Tigra, les similitudes s'arrêtent là. La cinématique n'est plus la même, tout comme la conception qui n'est plus à la charge d'Heuliez mais de Car Top Systems.

Habitacle

Pas de bouleversement, la planche de bord et la console centrale sont identiques aux autres versions d'Astra. Seule une sellerie spécifique en cuir brun est disponible sur la version 2.0 essence. Les sièges réglables en inclinaison et le volant ajustable sur deux axes, permettent de trouver une position de conduite vraiment idéale.

La console centrale, les inserts au volant et le bandeau qui traverse l'habitacle adoptent une teinte "gris taupe" également exclusive. Le pare-brise plongeant protège bien des remous d'air, même à grande vitesse, tout comme le filet escamotable situé derrière les sièges avant. Avec un empattement identique à la version 5 portes et une longueur totale accrue de 10 cm, l'Astra TwinTop offre une bonne habilité à l'avant comme aux deux places arrière.

Le point fort de cette Astra TwinTop est bien sûr son toit rigide articulé en trois parties, dont le mécanisme offre plusieurs avantages. Tout d'abord, il faut saluer la possibilité de décapoter en 28 secondes jusqu'à 30 km/h, sans s'arrêter, ce qui est peut être pratique lors d'une averse subite.

Ensuite, la conception particulière du toit permet, même découvert, de déposer ou récupérer rapidement un bagage situé dans le coffre, grâce au système inédit "Easy Load" qui relève et abaisse électriquement le toit de 25 cm. Le volume de chargement fait également parti des points fort avec une capacité qui passe de 440 à 205 litres une fois décapoté, soit la meilleure valeur du segment. Pour info, la Volkswagen EOS n'offre que 380 litres et se montre moins pratique à charger une fois le toit rangé dans sa malle.

Moteur / boîte

Pas de nouveauté, on retrouve les mêmes moteurs que sur l'Astra berline. La seule différence est qu'ils sont soumis à un surpoids de 275 kg.

Equipée de la motorisation 2.0 Turbo essence représentant le haut de la gamme, l'Astra TwinTop se sent pousser des ailes. Les accélérations sont franches et les reprises de bon niveau. A bas régime, il est possible de percevoir le sifflement du Turbo, cela devient difficile une fois décapoté et à pleine charge avec les hurlements de l'échappement.

Même dans cette variante découvrable, la répartition des ventes de l'Astra TwinTop devrait tourner autour de 70 % de Diesel, et c'est l'incontournable bloc 1.9 CDTI dans sa version 16s de 150 ch, qui devra en tenir la responsabilité. Coupleux et presque aussi agréable à que son homologue essence, il se caractérise par une souplesse mécanique et un silence de fonctionnement étonnants à bas régime, mais une rugosité et un niveau sonore trop important sous le capot d'un cabriolet. Heureusement, tout comme le 2.0 essence, il est équipée d'une boîte manuelle à 6 rapports, souple et bien étagée, lui permettant de rouler sur un filet de gaz. Equipé de l'IDS+, il se montre bien plus agréable en position Sport.

Nous n'avons pas pu essayer les deux autres motorisations disponibles 1.6 et 1.8 essence, toutes deux équipées d'une boîte de vitesse manuelle à 5 rapports.
Une boîte de vitesses automatique (déjà présente sur l'Astra 1.9 CDTI 120ch) sera disponible avec le bloc 1.8 essence, permettant de cruiser tranquillement les cheveux au vent.

Dynamique

Armé des trains roulants "standard" : McPherson à l'avant et essieu de torsion à l'arrière, l'Astra TwinTop se révèle souple et agréable à conduire. Equipée de l'amortissement piloté CDC, offert avec le châssis sport IDS abaissé de 15 mm, elle profite d'un comportement plus sportif mais pas beaucoup plus efficace tant le train avant souffre d'un défaut de motricité.

Dommage car la bonne rigidité torsionnelle de la caisse et la monte pneumatique en taille basse permettent de profiter d'un comportement dynamique, avec une prise de roulis contenue. Et pour encore plus de sensations, le bouton "SportSwitch" (en option sauf sur le 2.0 essence) réduit encore la course de l'accélérateur, rend la direction plus directe et affermit l'amortissement. Utile lors des démarrages (surtout pour supprimer le creux à bas régime du Diesel 1.9 CDTI), ce mode sport améliore les reprises mais nuit au confort.

Conclusion

Même si les vacances ne dureront pas, et qu'il faudra rapidement se re-motiver pour retourner travailler, cette Astra TwinTop vous aidera à conserver votre bronzage tout au long de l'année. Décapotée dès la moindre éclaircie, ou de bon matin avec les sièges chauffants, c'est une source d'allégresse qui vous mettra immédiatement de bonne humeur.

La ligne est sans conteste une réussite esthétique, l'habitacle et les motorisations sont d'un bon rapport qualité / prix mais nous regrettons que la motricité du train avant ne soit pas à la hauteur.

Disponible dès 22 500 € en version 1.6 essence Enjoy, et jusqu'à un tarif contenu de 29 900 € en version haut de gamme 2.0 essence Cosmo, l'Astra TwinTop profite d'un tarif très compétitif. Le coeur de gamme devrait être la version Diesel 1.9 CDTI échangeable contre 28 500 € en finition Cosmo.

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 8,2 / 10

par 'Stéphane Capela'.

À lire sur le même thème

Retrouve-nous sur les réseaux sociaux

RETROUVE-NOUS SUR

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer