Audi Allroad - Le pendant masculin

par 'Julien Caupeil'.
Audi Allroad
Version essayée : Audi Allroad 2.7 Tdi
Diesel - 180 ch - 8.7 litres / 100 km - Fiche technique
59 €

Galerie : 50 photos

Avis sur la Audi Allroad

Note 321Auto

7,4 / 10

On aime

  • Polyvalence
  • Finition
  • Motorisations Diesel

On regrette

  • Habitacle sombre
  • Motorisations essence décevantes
  • Options chères

Sexe

Vous aurez remarqué que, depuis le début de cet article, je parle de l'Allroad au masculin et ce n'est ni un hasard, ni une erreur. En effet, Jérôme Bousseau (responsable des relations presse) nous a dévoilé le sexe des Audi. Les représentantes du "sexe faible", sont : A3, A4, A6 et A8. Toutes les autres autos arborant les quatre anneaux sont viriles et poilues. On parle donc d'un S4, d'un RS4, d'un S6, d'un S8, d'un TT, d'un Q7 et bien sûr d'un Allroad !
Nous avons là notre premier élément de réponse, l'Allroad serait le pendant masculin (si je puis m'exprimer ainsi) de l'A6.

Attributs

Globalement, les ingrédients qui avaient fait le succès du précédent Allroad sont repris. Des protections en inox prennent place à l'avant et à l'arrière, les boucliers et passages de roues sont en plastique, mais vous pouvez désormais opter pour la "peinture intégrale". En effet, pour seulement 1320 euros, vous gommerez définitivement la personnalité de ce "tous chemins".
Les rétroviseurs sont plus grands, la calandre "Singleframe" est plus haute que sur l'A6 et l'intégration de la plaque d'immatriculation a été optimisée.

Pour le reste il n'y a pas de mystère : c'est une A6 Avant avec tout ce que cela implique de sérieux et d'élégance. Pour ceux qui veulent vraiment "rouler différent" ce n'est pas gagné, mais nous leur conseillons de choisir une couleur claire pour faire ressortir les passages de roues.

Motorisations déjà vues

Côté motorisation, inutile de chercher l'originalité : on retrouve le haut de la gamme A6.
Rien au-dessous du V6 ! Le premier prix (51510 euros) s'obtient avec le 3.2 FSI dont nous cherchons toujours les 256 ch. En finition Avus on peut disposer du 4.2 FSI que nous avions découvert sous le capot du Q7. Côté Diesel c'est l'excellent 3.0 TDI qui devrait se tailler la part du lion. Pour notre part, nous avons pris le volant du "petit" 2.7 TDI qui offre déjà un couple de 380 Nm et déplace l'Allroad avec entrain. Avec une consommation de 8.7 l/100 km en cycle mixte et des reprises qui n'ont rien à envier au 3.2 FSI cette motorisation semble tout à fait adaptée à l'engin.

Technologiquement allroad ?

La question est toujours la même : qu'est-ce qui va faire qu'un Allroad ira plus loin dans le chemin qu'une A6 Quattro ?

La transmission intégrale est la même, le redoutable différentiel central autobloquant mécanique (Torsen) fonctionne en temps réel et répartit le couple entre les deux essieux, avec la possibilité de passer jusqu'à 75% de la force motrice sur un seul essieu.

Le châssis est bien celui de la nouvelle A6, la différence va donc se faire au niveau de la suspension pneumatique. Cette dernière est livrée de série sur l'Allroad et bénéficie de réglages spécifiques. Notamment un mode d'amortissement "allroad" offrant une garde au sol de 175 millimètres et des paramètres adaptés aux chemins caillouteux.
En bref la différence technique se résume à du bidouillage électronique et il y a fort à parier qu'une A6 équipée de la suspension pneumatique offrira quasiment le même potentiel hors des sentiers battus.

Positionnement

L'Allroad n'est pas un véhicule de conquête et n'a pas pour objectif de voler la vedette au Q7. Le but est de fidéliser les clients qui étaient satisfaits, à juste titre, par l'ancienne version.
Il semble évident que les différences avec une A6 Quattro sont infimes et touchent essentiellement l'esthétique. Cela étant dit, il faut observer que le nouvel Allroad n'est pas plus cher que son prédécesseur et à peine plus cher qu'une A6 équivalente (+500 euros).

Les dimensions et les prestations étant en net progrès, on peut considérer que cet Allroad est presque une bonne affaire.

Attention si vous êtes sujet au vertige : ne vous penchez pas sur la liste des options, aussi impressionnante par sa longueur que par ses prix. A titre d'exemple, il faudra compter 1140 euros pour l'ingénieux crochet d'attelage escamotable, 1280 pour la réception TV ou encore 1870 euros pour un toit ouvrant !

Conclusion

L'Allroad n'est qu'une A6 en tenue de sport, mais si vous aimez avoir de gros rétros et vous garer à l'américaine c'est le véhicule qu'il vous faut. Le confort est excellent, la qualité exceptionnelle et la polyvalence au top.

Maintenant, si vous voulez juste "rouler différent" il y a des moyens plus efficaces et moins onéreux, notamment chez les constructeurs suédois.

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 7,4 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer