Mazda Mx-5 - C'est pourtant facile de ne pas se tromper

par 'Villa Louis'.
Mazda Mx-5
Version essayée : Mazda Mx-5 1.8
126 ch - 7.3 litres / 100 km - Fiche technique
22 €

Galerie : 27 photos

Avis sur la Mazda Mx-5

Note 321Auto

8,2 / 10

On aime

  • - Châssis amusant
  • - Equilibre poids / puissance
  • - Qualité des finitions
  • - Capote très pratique

On regrette

  • - Absence de GPS
  • - Aucun constructeur français n'a osé
  • - Le tunnel de transmission un peu envahissant

Carrosserie

La ligne n'a pas changée et on ne va pas répéter ici ce que vous avez déjà lu 10 fois ailleurs. Long capot, position assise reculée qui permet une répartition du poids de 50/50, petit arrière musclé. On aime ou on n'aime pas, mais la ligne est intemporelle, et Mazda évite les artifices de style qui surchargent inutilement tant de soit disant sportives actuellement. Certains parmi les quatre millions de sites internet consacrés à la MX5 regrettent les phares escamotables. Libre à eux. Mon seul regret va aux boucliers peints couleur caisse, superbes, mais qui condamnent le propriétaire - le parisien en tout cas - à faire repeindre sa voiture toutes les deux semaines, ou à laisser couler .

Habitacle

A l'intérieur c'est aussi fonctionnel que peut l'être un roadster . deux belles places à l'avant, un petit coffre pour les bagages d'un week-end, et une capote exemplaire. Capote qui résume bien l'esprit et la réussite du modèle. Manuelle et en toile donc pas cher, elle s'ouvre et se ferme en quelques secondes, y compris en roulant vite. Et là où sur le papier la Miata accuse un gros retard sur ses concurrentes qui proposent toit en tôle, électrique, vitré, et que sais je encore, elle s'impose à l'usage comme la plus agréable à manier. Surtout que la doublure est plutôt de bonne qualité et le bruit contenu. Et pour ceux que ça ne convainc pas, un toit dur est disponible depuis peu.
Pour le reste on trouve surtout l'essentiel à bord : une bonne radio - dont on est prié de croire qu'elle concentre l'essentiel de la technologie Bose - des sièges confortables et chauffants, des airbags (4), et même des chromes un peu partout autour du pilote. Le tout est de très bonne qualité et inspire confiance.
Comme les précédentes elle est faite pour durer. D'ailleurs pour ceux qui voudraient faire entrer leur MX5 dans l'histoire, le record actuel - un américain vivant en Floride propriétaire d'une Miata de 1993- est de 670 000 km. J'aime la voiture, mais je plains le gars.

Comportement

Elle est légère, parce que Mazda a utilise des tas de matériaux aux noms brevetés et sûrement incontournables, mais aussi parce que les ingénieurs n'ont mis dedans que ce qu'il fallait. Et rien de plus. Pas de 4 roues motrices parce que rien de telle qu'une petite propulsion, pas d'équipements pléthorique parce que ce n'est ni l'esprit ni le budget, et du coup pas de gros moteur parce que le tout fait dans les 1100 kg. Et un gros moteur ça pèse, ça pèse même pile au mauvais endroit : à l'avant. Demandez aux copains de chez Audi. Ici on avait le 1.8 litres de 126 CV, il faisait parfaitement l'affaire.
Du coup elle est agile et rigolote à conduire. Ici encore sur le papier c'est pas terrible. Pas de 0 à 100 en 6 secondes ou de vitesse limitée à 250kmh. Par contre après 5 minutes à son bord on a envie de faire glisser l'arrière, de prendre des tour minutes, c'est ludique et facile. Et parce que l'on est pas contrôlé en permanence par des assistances à la conduite on sent très bien la voiture, et on joue. L'idée n'est pas de faire le procès des assistances - elles sont même souvent nécessaires vu le poids et l'énergie des voitures actuelles - mais juste de se souvenir que sur une voiture saine et légère, et même sans être un pilote chevronné, on peut prendre plaisir à contrôler soit même sa voiture. Surtout qu'elle pardonne beaucoup.

Conclusion

130 personnes en 2005 ? C'est pourtant facile de ne pas se tromper.

Plaisir de conduite, fiabilité, qualité, et une valeur à la revente qui ne se dément pas, le tout pour moins de 25 000 euros, ça devient presque raisonnable de rouler à deux !

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 8,2 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer