Dacia Logan - Le prestige du pauvre

par 'Stéphane Capela'.
Dacia Logan
Version essayée : Dacia Logan 1.6 - 16s Prestige
Essence - 105 ch - 7.1 litres / 100 km - Fiche technique
10 €

Galerie : 38 photos

Avis sur la Dacia Logan

Note 321Auto

5,4 / 10

On aime

  • Habitabilité
  • Prix
  • Moteur
  • Tenue de route
  • Confort

On regrette

  • Débattement trop long du levier de vitesse
  • Insonorisation sommaire
  • Odeur des plastiques
  • Modularité inexistante

Haute couture chez Dacia

Rendre une Logan prestigieuse n'est pas une mince affaire. Ce n'était pas le but à l'origine, le cahier des charges imposait de réduire les coûts au maximum sans se préoccuper du look, ce n'est pas aujourd'hui que Dacia va bouleverser la donne. Pas facile d'en faire un premier prix de beauté !

De face cette Logan se montre tout de même plus civilisée que sa devancière : la calandre adopte un jonc chromé et reçoit, comme le bouclier, une teinte métallisée inédite. De profil on remarque immédiatement les jantes en alliage de 15". Les baguettes de protection, les poignées de portes et les rétroviseurs sont peints de la couleur de la carrosserie. A l'arrière, de nouveaux feux "cristal" modernisent la poupe tandis que la malle, redessinée, intègre un petit saut de vent afin d'apporter un peu de dynamisme. Enfin, détail pratique, un bouton poussoir permet d'ouvrir le coffre sans avoir recours à la clef de contact.

Idéale pour les drive-in

L'habitacle connaît également sa part d'évolutions : Il accueille une inédite sellerie tissu, les seuils de portes sont siglés Logan, les poignées de portes, la console centrale et les aérateurs adoptent la couleur alu.

Une fois assis, les choses se compliquent. La position de conduite ultra haute permet certes des surplomber la route et de se servir aisément au drive-in (surtout avec les énormes fenêtres), il n'empêche que cette position n'est pas la plus pratique, ni la plus naturelle pour conduire. Personnellement j'ai l'impression d'être debout, mon confrère s'est cru sur un tabouret de bar. Vous l'aurez compris, nous n'avions pas trouvé le réglage en hauteur du siège, et c'était relativement embêtant. Le volant par contre n'est pas ajustable. Côté confort, les sièges se montrent assez moelleux et maintiennent parfaitement leurs occupants.

Question ergonomie, on retrouve le klaxon sur le comodo et la ventilation en bas de la console centrale : une conception "old school". Autrement, l'ensemble est cohérent, le volant et le levier de vitesses sont recouverts de cuir tandis que les compteurs très visibles accueillent un fond argenté et une zone rouge.

Finitions et modularité :

A l'arrière c'est mieux, les passagers sont à leurs aises avec une place aux jambes et aux épaules tout à fait correcte ainsi qu'une bonne garde au toit. Pour ce qui est de la modularité, la Logan est assez archaïque en se passant d'une banquette arrière rabattable et d'une trappe à ski. Elle se rattrape par son impressionnante capacité de chargement (coffre : 510 litres).

C'est donc sur ses finitions que l'on va attendre cette Logan. Quelques ajustements approximatifs perdurent, notamment au niveau de la boite à gants, cependant l'ensemble est assez convenable, nous regrettons simplement l'emploi de matériaux peu qualitatifs, rigides, qui sonnent creux et sentent fort dès qu'ils chauffent un peu. L'insonorisation relativement sommaire ne perturbe pas la conduite, vous risquez simplement de vous surprendre à chercher le klaxon dans l'habitacle.

Un moteur très attendu

Des chevaux sous le capot. J'en vois déjà qui sourient. Non cette Dacia n'est pas tractée par des bovins. Cette version Prestige doit "Pouvoir en imposer, être respectée", Dacia l'a donc équipée d'une exclusive motorisation 1.6 de 105 ch d'origine Renault, en soutient des blocs essence 1.6 MPi et Diesel 1.5 DCi.

Ce moteur représente la véritable nouveauté de cette Logan. Le bloc est agréable et performant, il se montre parfaitement adapté au poids de la caisse et offre une vivacité importante avec 90% du couple (148 Nm) disponible sous 2000 tr/min. Dans ces conditions, les accélérations sont franches, le 0 à 100 km/h ne demande que 10,2 secondes, et les reprises sont de bon niveau. Il est même possible de perdre son permis sur autoroute en pointant à 183 km/h.

La transmission souffre d'un étagement un peu court, on cherche un hypothétique 6ème rapport dès 110 km/h. La consommation moyenne n'atteint certes pas des sommets, il n'empêche qu'avec un poids de 1115 kg sur la balance, elle oscille pourtant autour de 8 litres / 100 km. La boîte de vitesses se montre confortable et précise, nous regrettons simplement que le débattement du levier de vitesse soit un peu trop long.

A l'ancienne

Si la conception n'est plus d'actualité, la Logan jouit pourtant d'une bonne plateforme et d'un bon amortissement. Le comportement n'est certes pas au top : Avec son importante garde au sol, la caisse ne vire pas à plat et tangage et roulis sont de la partie. Malgré cela, la caisse jouit d'une tenue de route très correcte notamment grâce à son grand empattement. Elle fait la part belle au confort grâce à la souplesse de ses suspensions.

Les pneumatiques Michelin remplacent avantageusement les rondelles de bois débarquées de Roumanie, la direction retourne pas mal d'informations au conducteur et se montre relativement précise.

Conclusion

La Logan n'a peut être pas le "pouvoir d'être admirée ni de séduire", elle est toutefois très respectable par son confort, son comportement et son habitabilité. Créer une version "haut de gamme" d'une voiture "premier prix" parait être un comble, cependant les acheteurs ciblés souhaitent conserver un minimum d'équipements devenus aujourd'hui incontournables.

La Logan a revêtu sa tenue de soirée, cette version Prestige se reconnaît avec son smoking spécifique mais la vraie nouveauté se trouve sous le capot. L'adoption d'un exclusif moteur 1.6 Renault apporte de la vigueur à la paisible Logan et devrait encore faire gonfler ses chiffres de vente. D'ailleurs une version break vient de voir le jour, nous ne manquerons pas d'en prendre le volant.

Une question subsiste : est-il pertinent d'acheter une Logan neuve alors que 10 500 € commence a devenir un budget intéressant sur le marché des véhicules d'occasion à faible kilométrage? Chacun voit midi à sa porte.

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 5,4 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer