Audi Q5 - Un plus petit Q

par 'Julien Caupeil'.
Audi Q5
Version essayée : Audi Q5 3.0 Tdi
Diesel - 240 ch - 7.5 litres / 100 km - Fiche technique
53 €

Galerie : 35 photos

Avis sur la Audi Q5

Note 321Auto

6,6 / 10

On aime

  • Luxe apparent
  • Finition irréprochable
  • Motorisations de pointe

On regrette

  • Comportement perfectible
  • Tarifs élitistes

Dimensions

Avec une longueur de 4.63 mètres, le Q5 est 20 cm plus long qu'un Tiguan et 46 cm plus court qu'un Q7. La hauteur reste raisonnable à 1.65 mètre, c'est dans la largeur que le Q5 est le plus imposant avec 1.88 mètre.

En bref, alors qu'il fallait un skipper pour manoeuvrer le Q7, vous devriez être à même de naviguer seul à bord du Q5, mais cela ne fait pas de lui un citadin. D'autant plus que les protections de carrosserie sont aux abonnés absents.
On peut dire que le Q5 est un petit peu plus politiquement correct que son grand frère, la face avant fait moins peur et le style est un peu moins arrogant.

A l'arrière les feux adoptent un style en décalage avec le reste de la gamme. Les feux pointus ne seront pas du goût de tout le monde, mais ont le mérite de rendre le Q5 immédiatement identifiable.

Ambiance

La semaine passée, je me suis permis d'émettre des réserves sur la présentation de l'habitacle du GLK qui semblait un peu rustique pour la marque. Je peux maintenant confirmer ces réserves après avoir vu le monde qui sépare le GLK du Q5 en terme de finition.

Audi a traité le Q5 à l'identique de ses berlines de luxe. Les matériaux sont flatteurs jusqu'au plus petit détail. Je prendrai pour exemple la commande de réglage des rétroviseurs qui est cerclée de chrome et sertie d'une petite plaque laquée noire... un travail d'orfèvre.

Le reste est au diapason, de la sellerie cuir au tableau de bord, c'est le sans faute. La cerise sur le gâteau c'est le nouveau GPS Advance et sa magnifique cartographie en 3D : un bonheur pour les yeux, facturé 2990 euros.

Quatre ou six cylindres ?

Le Q5 affiche au minimum 1730 kilos sur la balance, c'est très lourd pour une voiture, mais c'est raisonnable pour un SUV de cette taille.
Pour le lancement on retrouve donc l'omniprésent 2.0 TDI en version 170 chevaux et le tout nouveau 2.0 TFSI 211 ch dérivé du 1.8 TFSI 160 ch que nous avions découvert sur l'Audi A3.

Ces deux moteurs affichent la même valeur de couple (350 Nm) et se montrent largement à la hauteur de la tâche. Le TDI s'avère un petit peu plus rugueux. Le TFSI charme avec ses petites relances moteur assénées par la boîte S-Tronic à chaque rétrogradage. Mais les deux blocs constituent de bons choix.

Pour notre part, nous avons passé plus de temps avec la mécanique qui convient le mieux à l'esprit du Q5 : le 3.0 TDI 240. Ce moteur apporte la noblesse et la discrétion d'un V6, ajouté à des relances généreuses. L'agrément est sans faille : moelleux en ville, vigoureux en reprise et parfois même mélodieux, il colle parfaitement à l'ambiance haut de gamme de l'habitacle.

Bien sur le sec

Très à l'aise sur le sec, le Q5 révèle ses faiblesses sur revêtement mouillé. Les lois de la physique s'appliquent aussi chez Audi et la moindre erreur de freinage sur terrain gras peut se solder par une fuite du train avant. Et si vous entrez trop vite dans une courbe, c'est le train arrière qui pourrait bien avoir envie de vous jouer des tours. L'ESP veille au grain, mais quand le véhicule pèse près de deux tonnes c'est moins facile à rattraper.

Sur le plan de l'agilité le Q5 rend donc quelques points au GLK qui nous avait semblé plus précis et plus équilibré. Mais ce qu'il faut retenir, c'est que pour une conduite rapide par tous temps vous serez toujours mieux chaussé avec une berline quattro qu'avec un SUV.

Pour ceux qui veulent tout de même jouer les Fangio avec leur Q5, notons la disponibilité de l'Audi Drive Select qui permet de changer assez radicalement les sensations de conduite.
Pour choisir librement les modes Confort, Auto, Dynamique ou Individuel il faudra passer par la case "options" : amortissement piloté (1320 €), direction dynamique (1200 €) et commande au tableau de bord (350 euros) ! Soit une addition de 2870 euros tout de même.

Si vous voulez mon avis, contentez vous des réglages de série qui offrent un excellent compromis de dynamisme et de confort et utilisez les 2870 euros pour emmener votre famille à l'Ile Maurice.

Conclusion

A l'extérieur, comme à l'intérieur le Q5 affiche clairement sa volonté d'être un véhicule de luxe au format SUV. Les familles apprécieront la modularité de la banquette arrière et l'espace assez généreux. Le papa aura l'impression de conduire une berline, mais il devra faire attention de ne pas oublier que le centre de gravité est plus élevé et le poids bien plus important...
Quant aux mamans qui croyaient avoir trouvé un petit "kat-kat" de ville avec des anneaux, qu'elles gardent leur Audi A3, le Q5 est tout de même un "gros machin".

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 6,6 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer