Ford Kuga - Coup gagnant

par
Ford Kuga
Version essayée : Ford Kuga 2.0 Tdci
Diesel - 136 ch - 6.4 litres / 100 km - Fiche technique
30 €

Galerie : 16 photos

Avis sur la Ford Kuga

Note 321Auto

7,4 / 10

On aime

  • Ligne dynamique
  • Lunette arrière ouvrable
  • Comportement routier
  • Rapport qualité/prix
  • Consommation

On regrette

  • Capacité tout-terrain
  • Ambiance intérieure
  • Pas de boîte auto
  • Taille du coffre

Robe d'athlète

La première fois que nous l'avons découvert, c'était au Mondial de l'automobile en 2006. Il n'était alors qu'un concept-car connu sous le nom de Iosis X, laissant présager l'arrivée d'un SUV particulièrement agressif au sein de la gamme Ford Europe. Deux ans plus tard, le Iosis X donne naissance au Kuga. Ford a donc tenu parole, son 4X4 ne manque pas d'allure !

Comment rester indifférent devant ses lignes agressives et musclées, qui viennent contraster avec la morosité des autres 4X4 du segment. A l'instar des dernières productions de l'ovale bleu - Mondeo et Fiesta - le Kuga arbore la griffe du "Kinetic Design". Son attirail est digne d'un SUV de sport : double sortie d'échappement, bossage sur le capot moteur, calandre béante, optiques effilées, hayon de toit... Rien n'a été oublié !

Pour affirmer davantage son look sportif, optez pour la couleur "blanc électrique" de notre modèle d'essai, qui sied particulièrement bien au Kuga.

Changement de décor

Changement d'ambiance à l'intérieur : l'habitacle n'a malheureusement pas l'éclat de la carrosserie. Et pour cause, le Kuga hérite de la planche de bord du monospace C-Max, qui n'est pas des plus originales. Celle du S-Max ou de la Mondeo aurait été plus en phase avec l'esprit sportif et dynamique du Kuga.

On se consolera avec une ergonomie sans faille, des sièges offrant un bon maintien et une position de conduite proche de celle d'une berline. De plus, l'habitabilité est correcte, et même si le coffre n'est pas le plus grand de la catégorie et qu'il souffre d'un seuil de chargement assez haut, il offre une bonne modularité avec notamment la possibilité d'obtenir un plancher plat en rabattant les dossiers des sièges.

Les passagers arrière ne sont pas mal lotis. Ils sont les mieux placés pour profiter du toit panoramique et disposent d'une prise de 230 V pour brancher ordinateur ou console de jeux.

Un diesel sinon rien

A moins d'avoir un ami pompiste ou d'être allergique au diesel, oubliez le 5 cylindres essence de 200 ch, trop dépendant en sans-plomb. Seule autre motorisation disponible au catalogue : le 2.0 TDCi de la Mondeo et du S-Max.

Pour être honnête, nous étions assez septiques avant de prendre le volant : les 136 ch de ce diesel seront-ils suffisants pour un véhicule de ce gabarit équipé d'une transmission intégrale ? La réponse est oui. Sans allez chercher les performances pures (le Kuga n'est pas un SUV sportif même s'il en a l'apparence), le 2.0 TDCi est à l'aise sur tous les types de routes et il consomme avec une certaine modération.

Il est, en outre, bien secondé par une boîte mécanique à 6 rapports bien étagée et agréable à manipuler. Seul regret, le confort acoustique aurait mérité d'être plus soigné.

Un 4X4 fait pour la route

Il y a deux types de 4X4 : les vrais tout-terrains purs et durs et les baroudeurs des villes. Le Kuga fait parti intégrante de cette deuxième catégorie. Il avoue très rapidement ses faiblesses hors des sentiers battus malgré le système Haldex à quatre roues motrices.
Après tout, un SUV moderne n'est pas fait pour jouer dans la boue ! Ford l'a bien compris en proposant une version à deux roues motrices 2000 € moins chère et moins taxée par l'éco-taxe (seulement 200 € de malus contre 750 € pour la version 4X4).

Le Kuga est plus dans son élément sur le bitume des villes et des autoroutes. La tenue de route est digne d'une berline, le freinage est mordant et la prise de roulis n'est pas trop marquée malgré un centre de gravité assez haut. Il faut dire que le Kuga repose sur l'excellent châssis de la Focus.

Conclusion

Le Kuga arrive avec quelques années de retard sur ses principaux concurrents, mais avec plus d'un tour dans son sac. A commencer par un design agressif particulièrement attrayant, de bonnes qualités routières, un confort de berline routière et un rapport qualité/prix bien positionné face au Volkswagen Tiguan et au Renault Koleos, ses principaux concurrents.

En fait, le plus grand défaut du Kuga est de ne pas avoir les capacités "tout-terrain" d'un vrai 4X4. Mais est-ce vraiment un handicap ?

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 7,4 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer