Infiniti G37 S - Croqueuse d'allemande

par
Infiniti G37 S
Version essayée : Infiniti G37 S Coupé
Essence - 320 ch - 10.5 litres / 100 km - Fiche technique
46 €

Galerie : 30 photos

Avis sur la Infiniti G37 S

Note 321Auto

8,8 / 10

On aime

  • Ligne superbe
  • Position de conduite
  • Sonorité du V6
  • Qualités dynamiques
  • Service clientèle innovant

On regrette

  • Consommation excessive
  • Détails de finition
  • Boîte mécanique lente
  • Réseau quasi inexistant

Eveilleuse de curiosité

Elle n'a ni le charme d'une italienne, ni la virilité d'une allemande, et pourtant l'Infiniti G37 Coupé flatte l'oeil au premier regard. Il suffit d'une petite sortie au cour de la capitale pour susciter les réactions d'admiration auprès des badauds. Même le très beau coupé Audi A5 n'aurait pas provoqué un tel engouement.

Si le coupé G37 éveille autant de curiosité, c'est grâce à ses galbes généreux et ses lignes saillantes qui rappellent sous certains angles la Bentley Continental GT et la Maserati Gran Turismo, deux des plus belles productions européennes de cette dernière décennie.

Espace confiné

Malgré quelques inserts en aluminium brossé sur les contre-portes et la console centrale, la présentation intérieure ne brille pas vraiment par son originalité et manque de gaieté dans cette livrée noire intégrale. De plus, si la qualité de fabrication est d'un très bon niveau, certains matériaux auraient mérité un plus grand soin (horloge et plastiques en bas de la console) pour atteindre le niveau d'exigence des rivales germaniques.

Les passagers avant trouvent facilement leur aise dans les sièges sport très accueillants. Les deux autres, à l'arrière, sont un peu moins bien lotis, à cause de la ligne fuyante qui limite la garde au toit. Le coffre est, quant à lui, suffisamment profond pour y loger deux sacs de Golf. C'est Infiniti qui le dit !

Moteur explosif

Le V6 qui sommeille sous le capot ne nous est pas complètement inconnu puisqu'il s'agit d'une évolution du V6 3,5 la Nissan 350 Z, dont la cylindrée a été portée à 3,7 litres. Si la puissance et le couple moteur profitent peu de cette évolution (+7 ch, + 2 Nm), l'agrément de conduite est meilleur à bas régime grâce à une nouvelle distribution à levée variable des soupapes.

Une pression sur le bouton "Start Engine" et le V6 s'éveille dans un grondement sourd très appréciable. Dès les premiers tours, on constate que les 320 ch sont bien là et que les performances suivent. La G37 Coupé avale le 0 à 100 km/h en seulement 5,8 secondes et atteint très vite les 250 km/h malgré son poids conséquent (1700 kg).

Chaque pression sur la pédale de droite est un bonheur pour les oreilles. Discret en bas du compte-tours, le V6 dévoile son plein potentiel à partir de 4000 tr/min : plus vif, plus brutal, il s'exprime avec rage jusqu'au régime maxi placé à 7500 tr/min, mais sirote son carburant à vitesse grand V. Durant notre essai, nous ne serons jamais descendu en-dessous des 15 l/100 km, loin des 11,6 l/100 km annoncés par Infiniti.

Le bon compromis

Plus fort que la G37, la G37 S. Cette version spécifique du coupé japonais n'usurpe pas son appellation sportive. A conduire, c'est un vrai régal malgré les mauvaises conditions climatiques qui ne nous ont pas permis d'exploiter tout le potentiel de la voiture.
Son châssis, qui servira de base à la future Nissan 370 Z, est un modèle du genre, surtout lorsqu'il est doté de quatre roues directrices qui permettent une meilleure maniabilité sur route sinueuse. La prise de roulis est inexistante, la position de conduite parfaite, le freinage puissant et le différentiel à glissement limité évite les pertes de motricité du train arrière.

Mais à l'inverse de la Z, le coupé Infiniti n'est pas une sportive pure et dure. En conduite soutenue, le poids de l'auto se fait ressentir, l'ESP s'affole rapidement et le guidage de la boîte mécanique à 6 rapports est un peu flou.

Conclusion

L'Infiniti G37 S Coupé est la parfaite symbiose entre sportivité et confort. Malgré un moteur trop gourmand et une présentation intérieure un peu tristounette, la japonaise se présente comme une redoutable rivale des Audi A5 et BMW Série 3 Coupé.

Mieux équipée, l'Infiniti se permet même d'être moins chère que ces dernières, avec un prix d'appel à 42 620 € (47 200 € pour une BMW 335i). Et si son image de marque reste à construire en Europe, le constructeur japonais met toutes les chances de son côté en proposant un service clientèle inédit pour votre voiture et celle de votre conjointe, même si elle ne roule pas en Infiniti !

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 8,8 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer