Chevrolet Cruze - Ses tarifs font oublier le reste

par
Chevrolet Cruze
Version essayée : Chevrolet Cruze 1.6 16v
Essence - 113 ch - 6.8 litres / 100 km - Fiche technique
17 200 €

Galerie : 19 photos

Avis sur la Chevrolet Cruze

Note 321Auto

6,4 / 10

On aime

  • Tarifs imbattables
  • Ligne réussie
  • Excellent châssis
  • Pas de malus écologique
  • Équipements de série

On regrette

  • Moteur 1.6 amorphe
  • Agrément de conduite
  • Garde au toit à l'arrière
  • Certains détails de finition

Une vraie Chevrolet

Il est loin le temps où les Chevrolet n'étaient que des Daewoo rebadgées. La Cruze est un modèle 100% Chevrolet qui remplace sans mal les Lacetti et Nubira.

Commercialisée sur les cinq continents (une première pour la marque), la plus internationale des Chevrolet joue la carte de l'illusion. Elle a la silhouette d'un coupé sans en être un et l'agressivité d'une voiture sportive sans en avoir les attributs. Quoi qu'il en soit, le coup de crayon est plutôt réussi et la Cruze semble avoir éveillé la curiosité des passants lors de notre essai. C'est plutôt bon signe.

Vie à bord

A l'intérieur, difficile de se croire à bord d'une Chevrolet. Que ce soit le dessin de l'habitacle, le confort, la qualité des matériaux ou l'insonorisation, tout a sérieusement progressé par rapport aux modèles antérieurs. Certes, la Cruze n'atteint le niveau d'exigence des références européennes, mais on s'en rapproche.

Du long de ses 4,60 mètres, la Cruze dévoile une habitabilité intérieure tout à fait correcte grâce à un empattement long. Seules les grands gabarits seront un peu à l'étroit aux places arrière à cause de la ligne de toit fuyante. Avec 450 litres, le coffre fait office de géant dans la catégorie.

L'équipement est riche, avec la climatisation, le lecteur radio 6 CD compatible MP3, les radars de recul, les jantes en aluminium, les six airbags, et l'antidérapage ESP livrés de série sur toutes les versions.

Du neuf avec du vieux

La Cruze repose sur un nouveau châssis qui servira de base à la future Opel Astra. Sein et bien équilibré, il est malheureusement asservi à un 1.6 essence d'origine coréenne pas franchement à la hauteur de ses qualités dynamiques.

Creux à bas régime et apathique en haut du compteur, ce 4 cylindres de 113 ch n'est pas à la fête sous le capot de la Cruze. L'étagement trop long de la boîte mécanique n'arrange ni l'agrément de conduite, ni la consommation. Bref, mieux vaudra se tourner vers la motorisation diesel de 150 ch beaucoup plus convaincante.

Conclusion

La Chevrolet Cruze n'a ni le niveau de qualité d'une allemande, ni la beauté d'une italienne et encore moins les moteurs pointus d'une japonaise, et pourtant on lui pardonne ses quelques faiblesses.
Car à 17.200 € en entrée de gamme (14.990 € avec les remises exceptionnelles valables jusqu'en juin), la Cruze est commercialisée à des tarifs imbattables dans la catégorie. Même une Skoda Octavia, pourtant réputée pour son très bon rapport qualité/prix, ne peut rivaliser avec la Chevrolet. C'est sûr, la Cruze fera parler d'elle.

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 6,4 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer