Mercedes Classe S - Savourer le luxe, la conscience tranquille.

par 'Stéphane Capela'.
Mercedes Classe S
Version essayée : Mercedes Classe S 400 Hybrid
Essence - 299 ch - 7.9 litres / 100 km - Fiche technique
92 €

Galerie : 31 photos

Avis sur la Mercedes Classe S

Note 321Auto

8,2 / 10

On aime

  • Agrément de la mécanique
  • Confort
  • Équipement
  • Sécurité

On regrette

  • Poids
  • Démarrage du thermique dès 15 km/h

Lifting 2009

La Classe S est arrivée en milieu de vie, elle a donc droit à un petit ravalement de façade. Comme d'habitude dans cette situation, nous n'assistons pas un bouleversement esthétique.

Le vaisseau amiral de la flotte Mercedes évolue subtilement en intégrant de nouveaux boucliers plus racés, une calandre légèrement plus affutée, des rétroviseurs moins galbés et d'inédites optiques à LED (en complément des projecteurs bi-xénon) à l'avant et à l'arrière, notamment pour les feux de jours qui prennent la place des antibrouillards.

La Classe S est proposée en deux versions de carrosserie (un empattement plus long de 130 mm est disponible pour les motorisations > V6). Le double échappement de forme trapézoïdale est l'élément le plus distinctif de la poupe.

Confort et raffinements

A bord, nous retrouvons le cockpit désormais traditionnel de l'ancienne « S », orienté vers le conducteur et dépouillé de tout superflu. Le levier de vitesse de la boîte automatique est déporté à droite du volant multifonctions (et à commandes séquentielles) afin de libérer la console centrale déjà particulièrement dénudée et pouvoir intégrer le système « Comand » de Mercedes, qui permet de régenter d'un coup de molette, et assez intuitivement, tout l'appareillage, de la radio au GPS, en passant par le réglages des sièges ultra ergonomiques, climatisés et massants.

Les variations avec l'ancien modèle sont modestes, si ce n'est insignifiantes. Seul un éclairage d'ambiance multi-tons égaye la planche de bord et les contre-portes dans une teinte solaire (couleur ambre), neutre (couleur blanche) ou polaire (bleu glace), au choix.

La réelle nouveauté se situe sous le capot, et justement, c'est bien là sa spécificité. Contrairement à la concurrence, Mercedes a misé sur une batterie lithium-ion, chère mais compacte, qui peut ainsi être logée sous le compartiment moteur et non dans le coffre ou sous les sièges arrière comme chez certains concurrents, ce qui ne nuit donc en rien à l'habitabilité.

Les passagers disposent ainsi de la même place que dans une Classe S conventionnelle, les quatre occupants sont tous aussi confortablement installés les uns que les autres. Nous reprochions à la nouvelle Classe E d'avoir perdu un peu de confort, ici les sièges individuels à réglages électriques sont moelleux à souhait. Durant notre essai, nous fantasmions au plaisir de profiter de la fonction « massage » après une dure journée de travail, douillettement installés contre la douceur des appuis tête princiers.

Les moteurs essence font leur retour !

La palette de motorisations de la Classe S se constitue de huit moteurs, six essence et seulement deux diesel. La gamme débute à 231 ch et culmine à 612 ch. Plus sobres mais aussi plus puissants, ces blocs sont plus efficients de 7 % en moyenne grâce à un travail de l'aérodynamique, à des pneus à résistance au roulement optimisée ainsi aux améliorations apportées à la direction, à la pompe d'alimentation et à la boîte automatique 7G-TRONIC.

Nous avons débuté nos essais avec le désormais célèbre 3.0 litres V6 Diesel 350 CDI d'une puissance de 235 ch et d'un couple de 540 Nm. Une motorisation de référence lorsque nous la retrouvons sous le capot des véhicules de la gamme inférieure, mais que nous avons jugé tout de même un peu juste pour propulser les 2 tonnes de la Classe S. Notre jugement est similaire pour le test de la version essence 3.5 litres 350 CGI de 272 ch et 350 Nm, qui, s'il perd en souplesse, se montre plus silencieux et permet surtout d'allonger les rapports de la boîte automatique à sept rapports jusqu'à près de 6500 tr/min !

Nous vous l'indiquions en introduction, la réelle nouveauté de cette année chez Mercedes, c'est le système Hybrid. La S 350 CDI BlueEfficiency était la Classe S la plus économique de tous les temps avec une consommation de carburant de 7,6 litres aux 100 km et 199 g de CO2 rejetés par kilomètre en cycle mixte. La S 400 Hybrid se revendique simplement comme la berline de luxe la plus économique et écologique du monde.

La base du 400 Hybrid est le 350 CGI évoqué plus haut. La puissance combinée du 350 CGI avec le moteur électrique de 20 ch et 160 Nm atteint ainsi 299 ch pour un couple de 385 Nm. Le poids de la batterie n'est que de 75 kg, autant dire qu'il est largement compensé par le surplus de puissance du moteur électrique. Avec une consommation maximale de 7,9 litres aux 100 km et des émissions de CO2 de seulement 186 g/km (les valeurs d'une Lexus GS 450H bien plus légère), les économies réalisées par le moteur électrique sont de l'ordre de 20 % pour des performances supérieures. (Le 0 à 100 km/h est effectué en 7,2 secondes soit un dixième de gagné, contre 6,3 secondes pour une Lexus LS 600h de 445ch qui rejette 219 g de CO2 / km pour une consommation moyenne de 9.3 litres / 100 km).

Fonctionnement du système Hybride

La gestion du système est assurée par un calculateur capable de distinguer différentes situations et de s'adapter aux différentes utilisations :

En ville, les nombreux freinages et décélérations rechargent la batterie en transformant l'énergie cinétique en énergie électrique. Le moteur thermique se coupe si la vitesse passe sous 15 km/h. La fonction Stop/Start ECO augmente encore le confort et permet de réduire les consommations et émissions de CO2.

Sur route, la fonction « Booster » (surplus de puissance offert par le moteur électrique) permet de faire des économies à l'accélération. Le système entre en phase de récupération en descente, le conducteur perçoit cette phase comme l'action d'un frein moteur.

Sur autoroute, le système décale le point de charge du moteur thermique afin d'optimiser la consommation de carburant.

Pour chauffeur de direction

Les berlines Mercedes se démarquent toujours davantage par leur confort que par leurs qualités dynamiques. Avec la nouvelle Classe S, parler de confort est un véritable pléonasme. Le palace roulant se révèle aussi plaisant à utiliser pour arpenter en douceur les pavés Parisiens avec sa direction (paramétrique de série) ultra légère et directe, que pour cruiser paisiblement sur autoroute dans un silence de cathédrale avec ses commandes veloutées.

La limousine allemande dévoile cependant toute la démesure de son énorme empattement et de son poids conséquent, sur le parcours sinueux qui agrémente notre essai. Le roulis est réduit à sa plus simple expression avec l'amortissement adaptatif (suspensions pneumatiques « Airmatic »), mais la Classe S peut embarquer autant de gardes fous que voulu pour compenser ses disproportions, tels le « Torque Vectoring Brake » venant freiner la roue arrière du côté intérieur du virage pour améliorer le comportement dynamique en courbe, ou « l'Active Body Control », qui compense l'effet du vent latéral, la caisse manquera toujours d'agilité et les transferts de masse sont inévitables.

Les capacités sportives du châssis s'améliorent avec l'adoption du pack AMG qui se compose notamment de jantes de 19 pouces montées en 255/40 à l'avant et 275/40 à l'arrière et qui assurent une empreinte plus précise. Nous restons tout de même loin de certaines concurrentes Italiennes, Britanniques et bientôt Allemandes. Les Schumacher en herbe peuvent toujours s'orienter vers les vraies versions AMG siglées 63 ou 65 sur les côtés. et au comportement bien plus véloce.

Innovations porteuses d'avenir

Depuis toujours pionnière du développement automobile, la Classe S accueille cette année encore une abondance d'équipements de confort et de sécurité plus ou moins inédits.

Plusieurs packs d'équipement complémentaires, avantageux en terme de prix, sont disponibles : « Assistance à la conduite, Eclairage, Navigation, Divertissement, Confort, Sport AMG »... Nous ne vous les décrirons pas en détail mais vous laissons tout de même rêver sur l'attirail de nos futures autos. Un avenir bel et bien réel et actuel sur la nouvelle Classe S.

Parmi les équipements livrés de série, nous notons : la caméra de recul avec guidage des manoeuvres, l'assistance de vision de nuit « Nightview » avec détection de piétons fonctionnant à l'aide d'une caméra infrarouge, le régulateur de vitesse et de distance « Distronic Plus » capable de freiner le véhicule jusqu'à l'arrêt, le système anti-endormissement « Attention Assist » ou le système « Pre-Safe » capable de détecter une situation critique et de déclencher les mesures préventives nécessaires à la protection des occupants (la pression du circuit de freinage augmente et les plaquettes se rapprochent pour une réactivité optimale, les ceinture se tendent, les dossiers se redressent, les vitres remontent.). En prime, les appuie-tête actifs « Neck-Pro » permettent de limiter le coup du lapin en cas de choc arrière.

Des équipements auxquels s'ajoutent de série sur la 400 Hybrid : le rappel des limitations de vitesse avec lecture des panneaux signalisation, un système multimédia high-tech (DD de 7.2 Go, USB, SD.) avec identification des morceaux et commandes vocales ainsi que tout un système d'éclairage adaptatif (et directionnel) « Intelligent Light System » avec fonction anti-éblouissement qui adapte la portée des phares en fonction de la distance du véhicule précédent, des conditions météo ou de la situation routière (virage, routes secondaires, autoroutes.).

Une liste très longue comme vous le constatez, mais que nous pouvons encore allonger avec les options suivantes : la suspension active « ABC » qui réagit à la situation routière en quelques fractions de secondes, l'alerte de franchissement de file, l'avertisseur d'angle mort, le système Hi-Fi Harman Kardon de 610 watts, l'ouverture sans clef « Keyless-Go », le « Parktronic » qui indique à l'aide de capteurs si la place est assez grande pour stationner et un système de stabilisation de cap en cas de fort vent latéral.

Côté innovations, nous avons spécialement apprécié les sièges multicontours actifs qui se gonflent en fonction de l'angle de braquage, de la vitesse et de l'accélération transversale afin d'améliorer le maintien latéral (avec appuie-tête grand confort !) et surtout l'option « SplitView », qui permet au conducteur et au passager avant de regarder deux contenus différents sur un seul et même écran. Vivement que cet équipement se généralise !

Conclusion

Depuis toujours, Mercedes joue le rôle de précurseur dans le monde de l'automobile avec la Classe S. La principale explication vient de ses tarifs élitistes qui ouvrent la portière aux innovations les plus exclusives.

De plus en plus somptueuse, l'édition 2009 de la Classe S n'a rien perdu de son standing. Le système Hybride de Mercedes est particulièrement convainquant, même si nous aurions aimé pouvoir circuler en 100 % électrique en ville comme chez Lexus, il permet au constructeur à l'étoile de revendiquer le titre de berline de luxe la plus économique du monde avec les rejets les plus faibles. En incitant la conduite coulée, la motorisation hybride s'harmonise parfaitement avec l'esprit de la Classe S, basé sur le confort et le raffinement. Seule la sobriété de la mécanique est en désaccord avec la présentation ostentatoire de sa carrosserie.

Disponible à partir de juin 2009 moyennant 92 300 euros, la Classe S 400 Hybrid est une bonne affaire, surtout face à une Lexus LS 600H débutant à 122 00 euros. A noter qu'à équipement équivalent et en tenant compte de l'écotaxe, le surcoût de l'hybrid sur une 350 CGI « ordinaire » n'est que de 1740 euros.

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 8,2 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer