Ford Galaxy - Un goût d'Amérique

Ford Galaxy
Version essayée : Ford Galaxy Tdci 140 Bva
Diesel - 140 ch - 7.2 litres / 100 km - Fiche technique
37 500 €

Galerie : 26 photos

Avis sur la Ford Galaxy

Note 321Auto

6 / 10

On aime

  • Confort
  • Modularité
  • Rangements

On regrette

  • Prise de roulis
  • Finition perfectible

Un peu éclipsé par le cousin S-Max en France, le Ford Galaxy est un best-seller dans le reste de l'Europe. Il profite d'une concurrence mollissante sur le segment des grands monospaces pour se faire une place au soleil. Alors que presque tous les monospaces « compactes »proposent désormais des versions 7 places, reste-t-il un marché pour ce type de mastodonte ?

Espace affaire

On ne peut pas dire que les grands monospaces aient le vent en poupe :
Chez Volkswagen c'est le Touareg qui a pris la place du Sharan, les ventes d'Alhambra, 807 et C8 sont anecdotiques et même chez Renault on se demande s'il est opportun de développer un remplaçant pour l'Espace.

Dans ce contexte difficile le Ford Galaxy arrive tel le dernier des Mohicans et il reprend une recette qui a fait ses preuves : 7 places confortables, une foule de rangements et un style qui passe au second plan.

Notons tout de même un avantage majeur sur la concurrence : les deuxième et troisième rangées de sièges sont escamotables et offrent un plancher plat, seul le Chrysler Voyager peut en dire autant.

Les forces

Pas la peine de s'attarder sur la ligne du Galaxy, même si la face avant est assez moderne, on sent rapidement qu'il s'agit d'un véhicule avant tout fonctionnel, comme en témoigne la verticalité de la poupe.

A bord de notre voiture d'essai les couleurs sont agréables et l'habitacle agréablement illuminé par le double toit en verre. La sellerie cuir « individual » flatte autant l'oil que les lombaires. Le ton est donné, le Galaxy sera confortable ou ne sera pas.

La position de conduite a été considérablement améliorée depuis l'ancienne génération. Le siège n'est pas trop haut, le volant est plutôt vertical, on a enfin le sentiment de conduire une voiture et plus un camion !

Nouvelle boîte ?

La nouvelle boîte Durashift qui équipait notre modèle s'est avérée douce et intelligente. En effet, l'analyse du style de conduite est plutôt bonne. Les passages de rapports se font avec pertinence et douceur, rendant la commande séquentielle totalement inutile.

Sur le papier les 140 chevaux du diesel pouvaient sembler un peu justes pour un monospace de ce gabarit. Mais force est de constater que ce quatre cylindres s'en sort très bien. S'il n'est pas exempt de claquements et de vibrations au ralenti, il sait se montrer discret en croisière et permet de transporter sept personnes en toute sécurité.

Mou ou très mou ?

Le Ford Galaxy bénéficie désormais d'un système de sécurité complet appelé IVDC pour "Interactive Vehicule Dynamic Control".

Sous ce sobriquet romantique se cache un système de suspension active, un contrôle de la pression des pneus, un régulateur de vitesse adaptatif et une aide au démarrage en côte.

Nous retiendrons que les équipements de sécurité sont au top et que le Galaxy propose trois configurations pour les suspensions : Confort, Normal et Sport.

Le mode "confort" est conseillé essentiellement pour traverser la vallée de la mort, le moindre virage mettant le Galaxy sérieusement en difficulté et les passagers à rude épreuve.

Pour les pauvres européens, dont les routes ont une fâcheuse tendance à tourner, je préconise directement le mode "sport". Cela ne transformera pas ce monospace en voiture de course, mais il permet de contenir le roulis sans nuire au confort.

Conclusion

Alors que le S-Max mise sur un design et un comportement dynamiques, le Galaxy prend un chemin opposé en mettant l'accent sur la fonctionnalité et le confort.

Si vous n'avez pas de problème de parking et que vous aimez le moelleux à l'américaine, le Ford Galaxy est le monospace qu'il vous faut. Juste un bémol pour les gens qui auraient tendance à avoir le mal des transports : ça balance pas mal dans le Galaxy !

Enfin le rapport prix/équipement est correct. Un Galaxy d'entrée de gamme s'échange contre 28 750 euros et un modèle comme celui que nous avons essayé vous coûtera moins de 45 000 euros (avant remises !).

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 6 / 10

par 'Julien Caupeil'.

À lire sur le même thème

Retrouve-nous sur les réseaux sociaux

RETROUVE-NOUS SUR

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici. Fermer