Volvo S80 - Douce et vigoureuse

par 'Julien Caupeil'.
Volvo S80
Version essayée : Volvo S80 D5 - 205 Ch
Diesel - 205 ch - 6.7 litres / 100 km - Fiche technique
47 €

Galerie : 13 photos

Avis sur la Volvo S80

Note 321Auto

8,4 / 10

On aime

  • Diesel mélodieux !
  • Confort général
  • Sobriété du style extérieur

On regrette

  • BVA à l'ancienne
  • Rangements trop rares
  • Toit ouvrant ridicule

Finition

Seuls les Volvophiles les plus pointus remarqueront le restylage de la S80.
Inflation du logo, un peu de chrome au niveau des boucliers et une paire de silencieux apparents : pas de quoi se relever la nuit.

A l'intérieur, le volant change de forme et reçoit une pièce en plastique (façon métal) à la finition douteuse. Le tableau de bord inaugure des cadrans en aluminium qui ne parviennent pas à faire oublier l'extraordinaire classicisme des compteurs.

La finition en bois mat est assez originale et la sellerie est toujours une référence. On se sent immédiatement bien à bord de cette berline qui cultive savamment un esprit "cocooning". Dommage que le toit ouvrant panoramique du XC60 n'ait pas réussi à se frayer un chemin jusqu'à la S80 qui doit encore et toujours se contenter d'une grotesque meurtrière.

Moteur

Côté mécanique c'est plus qu'une évolution, on peut parler de refonte du D5. et une refonte en aluminium s'il vous plaît ! Ce nouveau bloc reçoit toutes les technologies les plus récentes afin d'optimiser son rendement et sa consommation.
Rampe commune, refroidissement transversal, injecteurs piézo-électriques à 1800 bars, Volvo ne se refuse rien pour dépasser la barre des 200 chevaux avec un 2.4 litres !

Mais ce qui fait vraiment la différence c'est la belle paire de turbocompresseurs qui se passent le relai pour booster la mécanique en bas et en haut des tours avec une efficacité flagrante.
Le creux à bas régime qui caractérisait l'ancien D5 est oublié : le nouveau bloc est plein comme un oeuf.

Le plus beau dans cette histoire c'est que le moteur a retrouvé la sonorité caverneuse qui faisait le charme de la version 163 chevaux. Le grondement émis en charge par ce diesel est comparable à celui d'un V8 essence : une mélodie unique qui vous réconciliera avec le mazout.

Malheureusement l'histoire n'est pas la même au ralenti, avec des claquements toujours présents et une gestion imparfaite des vibrations. Mais une voiture c'est fait pour rouler, non ?

Conclusion

Avec ce nouveau cinq pattes, Volvo confirme le positionnement marginal de la S80 : une berline très classique, un habitacle douillet et avec un moteur diesel joyeusement expressif.

Les chevaux supplémentaires servent à dynamiser l'auto et l'excellente répartition du couple fait oublier la présence d'une boîte automatique d'un autre âge.
Quant au tarif un peu élitiste, il se justifie dès que l'on pose une fesse dans les fauteuils de cette douce suédoise.

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 8,4 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer