Lexus Is 250c - Luxe, calme et cabriolet

par 'Julien Caupeil'.
Lexus Is 250c
Version essayée : Lexus Is 250c Pack Executive
Essence - 208 ch - 9.3 litres / 100 km - Fiche technique
57 900 €

Galerie : 28 photos

Avis sur la Lexus Is 250c

Note 321Auto

7 / 10

On aime

  • Équipement
  • Douceur (moteur et transmission)
  • Confort général
  • Toit rapide

On regrette

  • Style impersonnel
  • Le blanc c'est salissant ;=)

American ways

Sur une base d'IS 250, Lexus nous propose un coupé cabriolet presque familial.
Première impression : l'IS 250C semble taillée pour les Etats-Unis. Avec son gabarit imposant, ses larges sièges et sa sellerie blanche immaculée, on l'imagine très bien dans une série américaine pleine de beautiful people.

Vue de l'avant, l'IS 250C respecte les nouveaux codes stylistiques de la marque, tout en finesse et en fluidité.

De profil on pense à la 9-3 cabriolet, ce qui est plutôt un bon signe puisque cela veut dire que le toit rigide n'a pas trop pénalisé la ligne.

L'arrière est fatalement un peu plus massif, mais l'embonpoint est mieux maîtrisé que sur la callipyge 308 CC. Dommage que Lexus n'ait pas trouvé un style plus marqué pour les feux arrière qui rappellent tristement ceux la Chevrolet Epica !!!

Comme à la Mosquée

Lorsque le toit est fermé, la voiture passe presque inaperçue. Il est temps de se faire remarquer un peu en décapotant. Grâce à une assez vive accélération au milieu du processus, le toit ne demande que 21 secondes pour s'escamoter alors que les concurrentes réclament généralement 25 secondes. Cela peut faire la différence au feu tricolore.

La magnifique sellerie blanche apparaît au grand jour et vient contraster avec le bleu nuit de la carrosserie. Vous devenez soudain l'attraction du village !
Attention, vous êtes priés de vous déchausser avant de rentrer dans l'IS 250C, car même les tapis de sols sont blancs. Autant dire que le choix d'une sellerie sombre est vivement recommandé pour les moins soigneux d'entre vous.

Notre IS 250C "Pack Executive" est bien difficile à prendre en défaut côté équipement. Les sièges sont chauffants et ventilés, le GPS est tactile, la moquette est épaisse, le cuir est omniprésent et le confort total.

Bien sûr on attend la Lexus au tournant sur la partie acoustique. Le silence à bord étant désormais une marque de fabrique de la firme japonaise. Côté moteur rien à dire, il faut vraiment tendre l'oreille si on souhaite entendre la mécanique, en revanche pas de miracle sur la partie bruits d'air : la Lexus fait partie des bons élèves de la catégorie, mais on n'atteint pas le niveau de calme qui règne dans les berlines de la marque.

Cruise

Le fougueux 3.5 litres de 306 chevaux n'étant pas disponible au catalogue français, nous avons essayé l'unique moteur associé à ce coupé-cabrio : le 2.5 qui sévit déjà sous le capot de la berline.

Ce V6 24 soupapes à injection directe développe 208 chevaux à 6400 tours/minute. Il n'a clairement pas une vocation sportive. C'est un moteur taillé pour la ballade. Il n'est pas pour autant apathique puisqu'il abat le 0 à 100 km/h en 9 secondes et permet de doubler en toute sécurité.
Associé à une boîte automatique à 6 vitesses, ce bloc exprime ses principales qualités : douceur et silence de fonctionnement. J'ai testé pour vous le cruising sur autoroute toit ouvert et je peux vous dire qu'il est possible de tenir une conversation de haute volée tout en roulant à 130 km/h les cheveux au vent.

Finalement cette IS 250C a le bon goût de se faire oublier pour vous laisser profiter des bons moments. Vraiment très civilisée cette japonaise !

CC comme Contexte Concurrentiel

Comme d'habitude chez Lexus la gamme est minimaliste. Deux versions au tarif : l'IS 250C "Pack Luxe" qui s'affiche juste au-dessous des 50 000 euros et l'IS 250C "Pack Executive" qui coûte tout de même la bagatelle de 57 900 euros.

Juste en face de cette Lexus on trouve la toute nouvelle Infiniti G37 Cabrio qui sera bientôt à l'essai sur 321 Auto. Cette dernière promet plus de sportivité puisqu'elle reprend le châssis et le moteur de la Nissan 370Z. En revanche elle pourrait bien être moins confortable et moins habitable.

Pas de découvrable à toit rigide chez Mercedes pour l'instant, mais il faudra compter avec la Série 3 cabriolet qui a réussit à caser sont toit dans une malle assez fine, à défaut d'être très esthétique.

Enfin il y a la Volvo C70 qui vient juste d'être restylée. Certes elle est moins luxueuse que la Lexus, mais elle vous offrira un confort équivalent et des performances supérieures pour 10 000 euros de moins !

Conclusion

Finalement l'IS 250 C s'inscrit dans la lignée de la SC 430. C'est une auto imposante qui privilégie le confort et le niveau d'équipement. Heureusement elle est moins chère et plus spacieuse. Quant à la consommation, nous avons pu la maintenir sous les 11 litres au 100 km sur un parcours mixte, c'est presque raisonnable.

Les prestations sont à la hauteur de ce qu'on peut attendre d'une Lexus et la ligne permet de concilier prestige et discrétion.

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 7 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer