Audi Rs 5 - A fond les décibels !

par
Audi Rs 5
Version essayée : Audi Rs 5 V8 4.2 Fsi
Essence - 450 ch - 10.8 litres / 100 km - Fiche technique
86 350 €

Galerie : 11 photos

Avis sur la Audi Rs 5

Note 321Auto

8,4 / 10

On aime

  • Caractère moteur
  • Envolées du V8
  • Performances
  • Look agressif

On regrette

  • Trop facile à conduire
  • Pas de boîte mécanique
  • Permis de conduire en péril

Machine à sensations

Une pression sur le bouton "Start Engine" et le moteur se réveille dans un bruit sourd, à vous donner la chair de poule. Ce V8 atmosphérique, extrapolé de la R8, développe ici 450 ch... à 8250 tr/min ! Des régimes de rotation que seuls quelques supercars sont capables d'atteindre aujourd'hui.

Les premiers kilomètres en agglomération me font apprécier la grande douceur de la voiture. La boîte à double embrayage S-Tronic enchaîne les sept rapports sur le couple, sans le moindre à-coup et je me laisse bercer par le doux ronronnement de la mécanique. Mais une fois sorti de la jungle urbaine, la RS 5 se métamorphose en fauve roulant. Pied au plancher, la hargne de son V8 me plaque contre le siège pendant que l'échappement régale mes tympans. En seulement 4,6 secondes, la RS 5 a déjà franchit la barre des 100 km/h. En moins de 10 secondes, mon carton rose ne tient plus qu'à un fil, mais quel pied !

Comme sur des rails

Rapide en ligne droite, l'Audi RS 5 ne démérite pas lorsque la route se met à tourner. Bien aidée par sa transmission intégrale Quattro, elle enchaîne les virages avec tellement de facilité que l'on a la sensation de rouler sur des rails.

Sur le plan dynamique aussi, la RS 5 offre un réel plaisir de conduite. Le châssis est d'une grande agilité, la direction vive et précise et les freins en carbone/céramique (en option à 7200 euros) sont infaillibles même après plusieurs freinages appuyés. Bref, la RS 5 frise la perfection même si certains lui reprocheront l'absence de boîte mécanique.

Belle gueule

Même à l'arrêt, l'Audi RS 5 en jette avec sa carrosserie bodybuildée, ses grandes jantes de 20 pouces anthracite (en option à 1930 euros), son becquet arrière déployable et ses deux grosses sorties d'échappement. Avec elle, aucune chance de passer inaperçu auprès de la marée chaussée.

L'habitacle est plus classique, plus luxueux mais les deux sièges baquet à l'avant et les touches de carbone sur la console centrale et les contre-portes donnent le ton. La RS 5 n'est pas là pour amuser la galerie !

Conclusion

16 ans après la RS2, Audi frappe fort avec la RS 5. Tous les ingrédients sont réunis pour faire de cette RS 5 une GT polyvalente mi-ange, mi-démon. Reste à convaincre votre banquier de vous prêter 86 350 euros ...

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 8,4 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer