Volvo C30 - On l'aime malgré ses défauts

par
Volvo C30
Version essayée : Volvo C30 2.0d Powershift R-Design
Diesel - 136 ch - 5.9 litres / 100 km - Fiche technique
30 150 €

Galerie : 17 photos

Avis sur la Volvo C30

Note 321Auto

7,4 / 10

On aime

  • Design élégant
  • Ergonomie
  • Agréable à conduire

On regrette

  • Habitabilité aux places arrière
  • Quatre places seulement
  • Coffre ridicule
  • Moteur diesel bruyant

Restylage réussi

La plus petite des Volvo a récemment fait peau neuve. Et, bonne nouvelle, le restylage concerne principalement le design de la face avant. La nouvelle C30 apporte un vent de fraîcheur avec de nouvelles optiques plus expressives et une calandre plus large. Un caractère sportif renforcé dans cette déclinaison « R-Design » qui transforme la C30 en sportive exacerbée, avec ses boucliers enveloppants, ses grosses roues et sa sortie d'échappement chromée.

L'essayer c'est l'adopter

Inutile de regarder le logo du volant pour savoir que nous sommes à bord d'une Volvo. L'ambiance est toujours aussi agréable, les lignes fluides, les sièges très confortables et l'ergonomie sans faille. En outre, la qualité des matériaux est plutôt bonne pour la catégorie.

Mais que serait la C30 sans ses vilains petits défauts. Commençons par le point le plus critique. Avec seulement 251 litres de capacité, le coffre de la suédoise est plus petit que celui d'une Peugeot 207 (270 litres), pourtant 20 cm plus courte ! Et pour ne rien arranger, son ouverture étriquée ne facilite pas du tout le chargement.

Second grand défaut : l'habitabilité. Mieux vaut ne pas être trop grand pour grimper à l'arrière sous peine de se faire un tour de reins. L'espace à bord est en effet très limité, voire ridicule. Sans oublier que la banquette arrière ne peut accueillir que deux personnes...

Un peu bruyante

En attendant l'arrivée du nouveau moteur D3 (un 5 cylindres de 2 litres de cylindrée délivrant 150 ch pour 350 Nm), la C30 peut toujours compter sur son 4 cylindres 2.0D d'origine Ford-PSA. Développant 136 ch pour un couple de 320 Nm à 2000 tr/min, ce diesel n'a pas l'homogénéité des blocs de dernière génération (il a tout de même plus de 5 ans). Assez creux en dessous des 2000 tr/min, il se révèle assez bruyant à l'accélération et n'avance rien d'extraordinaire côté consommation (entre 7 et 8 litres/100 km durant notre essai).

En revanche, la boîte à double embrayage « Powershift » qui équipe notre C30 se laisse apprécier. Elle est douce et passe les 6 rapports sans le moindre à-coup. On pourrait juste lui reprocher ne pas être assez réactive lors des rétrogradages.

Conclusion

La Volvo C30 souffre de la comparaison avec les BMW Série 1 et Audi A3, c'est évident. Mais la suédoise fait partie de ces voitures que l'on achète par coup de cour, tout en fermant les yeux sur ses quelques défauts.

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 7,4 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer