Fiat 500 - Petit, mais costaud !

par
Fiat 500
Version essayée : Fiat 500 Twinair
Essence - 85 ch - 4.2 litres / 100 km - Fiche technique
13 400 €

Galerie : 6 photos

Avis sur la Fiat 500

Note 321Auto

6,6 / 10

On aime

  • Élasticité du moteur
  • Vibrations maîtrisées
  • Bonus de 1 000 euros

On regrette

  • Moteur gourmand
  • Position de conduite trop haute

Sur deux pattes

Deux cylindres, huit soupapes, 875 cm3... non, ce n'est pas la fiche technique d'une voiture sans permis, mais celle du nouveau moteur de la Fiat 500. Baptisé TwinAir, ce bloc repousse un peu plus loin les limites du « downsizing » (réduction de cylindrée).
En effet, Fiat ne s'est pas contenté de diminuer la cylindrée, il a carrément coupé le moteur en deux ! Avec seulement deux cylindres, le TwinAir nous renvoie soixante ans en arrière, à l'époque des premières Cinquecento et de leurs moteurs bicylindres.

Mais la comparaison s'arrête là. Car en un demi-siècle, les motoristes ont pris de la bouteille. Fini le carburateur et le refroidissement par air, le TwinAir est un moteur moderne équipé des dernières technologies en la matière (système MultiAir, turbo, fonction Stop&Start...). Délivrant 85 ch (soit 6,5 fois plus que la première Fiat 500), ses caractéristiques supportent la comparaison face aux quatre cylindres.

Nerveux... et gourmand

Contact. Le moteur s'ébranle dans une sonorité atypique qui rappelle les moteurs d'autrefois. Dès les premiers tours de roue, nous sommes agréablement surpris par l'absence de vibrations, mais aussi par la nervosité et la grande élasticité du moteur, qui ne rechigne pas à reprendre de 1 500 à 5 000 tr/min.

Après quelques kilomètres, le plaisir de conduite est toujours bien présent, à tel point que l'on en oublierait presque que ce moteur est à peine plus gros que celui d'un tracteur-tondeuse.

Il a cependant un péché mignon : il raffole du sans-plomb. Et pas qu'un peu puisque notre consommation moyenne a avoisiné les 8 l/100 km ! Une touche « Eco » sur la planche de bord permet cependant de limiter le couple (100 Nm) pour revenir à des valeurs plus raisonnables, mais les 4,2 l/100 km, promis par le constructeur, semblent définitivement hors d'atteinte. Dommage.

Conclusion

Malgré une consommation qui nous semble assez excessive, le moteur bicylindre de Fiat est une vraie réussite. Souple et nerveux, il convient parfaitement à la petite italienne. À croire que dans l'automobile aussi, il n'y a pas que la taille qui compte...

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 6,6 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer