Lexus Ct 200h - La Prius de luxe

par 'Stéphane Capela'.
Lexus Ct 200h
Version essayée : Lexus Ct 200h
Hybride - 136 ch - 3.8 litres / 100 km - Fiche technique
29 €

Galerie : 19 photos

Avis sur la Lexus Ct 200h

Note 321Auto

8,2 / 10

On aime

  • Qualité générale
  • Insonoriation de l'habitacle
  • Confort des sièges et de l'amortissement
  • Comportement routier
  • Sélection du mode de conduite

On regrette

  • Volume du coffre réduit
  • Boîte CVT bruyante
  • Freinage excessivement spongieux
  • Reprises sur voies rapides
  • Certains plastiques et finitions de l'habitacle

Un condensé du savoir-faire d'une marque premium japonaise dans une berline compacte de 4,32 m : c'est la Lexus CT 200h. La petite dernière de la gamme se démarque de ses concurrentes directes, Audi A3 et BMW Série 1 en offrant un confort hors pair et surtout une motorisation « full hybrid ». Une recette qui a déjà fait ses preuves face aux voitures allemandes sur le prestigieux SUV, le RX, et sur les luxueuses berlines GS et LS.

Vraie Lexus

Uniquement disponible en version à cinq portes, la CT 200h reprend les traits de sa grande soeur l'IS et l'aspect massif du RX pour le dessin de son hayon. La présentation extérieure ne trompe pas : l'habitacle est digne des véhicules du segment supérieur. Surtout en version de haut de gamme où le cuir tapisse les panneaux de portes et des inserts de bois précieux jalonnent le tableau de bord.

Les plus intransigeants regretteront la présence de plastiques peu flatteurs au niveau des commandes de vitres, ainsi que l'intégration perfectible des commandes de mémorisation des réglages de sièges, et du joystick façon « souris » (récupéré sur le RX 450h), qui gère le système GPS. Mais globalement, la qualité de fabrication est là. L'insonorisation de l'habitacle est excellente. L'équipement est au top : huit airbags, régulateur de vitesse avec radars de distance...

Même l'habitabilité aux places arrière est bonne, grâce à une ligne de pavillon bien droite libérant une confortable garde au toit.

Seul le volume de chargement réduit (375 dm3 avec un chargement jusqu'au toit) ne lui permet pas d'afficher la même polyvalence que les ses concurrentes.

Prononcez « City » 200h

La CT 200h exploite une nouvelle plate-forme dotée de suspensions arrière à double triangulation, ainsi qu'un système d'amortissement latéral, inédit dans le segment, permettant de réduire les vibrations sans nuire à la rigidité de la caisse. Le confort routier qui en résulte est de haut niveau, à condition d'éviter les jantes de 17 pouces. Le bon équilibre général et le centre de gravité abaissé au maximum contribuent à assurer un comportement routier dynamique.

Mais la principale valeur ajoutée de cette CT 200h se situe sous son capot où l'on retrouve toute la mécanique que partagent les Toyota Prius et Auris HSD : un bloc à essence 1,8 VVT-I associé à un moteur électrique et à une boîte de vitesses à variateur CVT. Le système permet toujours de rouler en 100 % électrique pendant 2 km et jusqu'à 45 km/h, tant que la batterie est chargée. Une position « B » du levier de vitesses veille à récupérer un maximum d'énergie cinétique pour la recharge en augmentant le frein moteur.

Enfin, 3 programmes de conduite, Normal, Eco et Sport, permettent d'éviter les compromis entre performances et sobriété. La CT 200h s'adapte ansi très bien aux envies de son conducteur en jouant notamment sur la consistance de la direction, la progressivité des commandes, l'intervention des aides électroniques et sur l'alimentation du moteur électrique, qui varie de 150 à 650 V pour optimiser soit la consommation, soit les performances.

La puissance combinée est la même : 136 ch. Mais le poids total sur la balance baisse de 50 kg : 1 370 kg. Les performances n'évoluent donc que très légèrement : 10,3 s pour atteindre le 0 à 100 km/h et 180 km/h en vitesse de pointe. Soit 1,5 seconde de mieux qu'une Audi A3 Sportback 1.6 TDi 105 ch équipée d'une boîte S-Tronic, mais 1,2 seconde de plus qu'une BMW 118dA de 143 ch. Mais le plus important est la consommation globale. Homologuée à 3,8 l/100 km (89 g/km de CO2), la CT 200h se contentera en réalité d'environ 6 l/100 km. Une valeur très compétitive compte tenu des prestations de cette compacte premium.

Conclusion

Les tarifs ne sont pas encore officialisés, mais Lexus les annonce sous la barre des 30 000 euros en entrée de gamme. Moins les 2 000 euros de prime d'État, et la CT 200h devient une bonne affaire face aux compactes premium concurrentes Audi A3 et BMW Série 1, si l'on tient compte de l'agrément et des économies offerts par la technologie « full hybrid ».

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 8,2 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer