Hyundai Ix35 - Faux-semblants

par 'Mathieu Sentis'.
Hyundai Ix35
Version essayée : Hyundai Ix35
Diesel - 115 ch - 5.3 litres / 100 km - Fiche technique
27 €

Galerie : 34 photos

Avis sur la Hyundai Ix35

Note 321Auto

On aime

  • La souplesse moteur
  • L'espace intérieur
  • La garantie 5 ans

On regrette

  • L'insonorisation perfectible
  • L'adhérence sous la pluie

Visionnaire

Visionnaire. Tel pourrait être qualifié le Qashqai qui, en 2007, est arrivé à point nommé dans une atmosphère « anti-CO2 » : carrosserie surélevée et gros pneus façon SUV, mais un diesel de petite voiture (1.5 dCi de 110 ch) et deux roues motrices seulement. Résultat ? Aucun malus, quand tous les concurrents en souffraient, et une consommation de berline compacte. Chapeau.

Élastique

Aujourd'hui, Hyundai adopte la même stratégie. Et propose, sur son fringant ix35, un diesel plus raisonnable que le 2.0 CRDi 140 : e 1.7 CRDi de 115 ch.

Grâce à son turbo à géométrie variable, ce nouveau bloc soigne sa souplesse, au point que nous n'avions jamais connu de moteur au couple maximal disponible si bas : 1 250 tr/min.

À la conduite, la valeur se confirme. L'ix35 évolue à bas régime sans brouter ni végéter, puis assure de bonnes reprises si le relief n'est pas trop accentué. Dommage que les efforts n'aient pas concerné tous les domaines : au ralenti, à l'accélération ou à vitesse stabilisée sur autoroute, le moteur se fait trop entendre.

En face, le Qashqai et son dCi Renault résistent. La souplesse est en léger retrait sous 1 500 tr/min, mais l'insonorisation, hormis au ralenti, est meilleure. La conduite en général du Nissan se montre d'ailleurs plus agréable grâce à une direction plus précise, des mouvements de caisse mieux contenus et surtout une monte pneumatique plus adaptée : sur chaussée humide, les gommes Hankook du Hyundai altèrent motricité, freinage et tenue en virages. Prudence donc.

L'ami des familles

Dans l'habitacle, le coréen reprend des couleurs. Et profite de son gabarit supérieur : meilleur espace aux jambes à l'arrière, largeur aux coudes bien supérieure (+ 8 cm) et volume de coffre plus important (+ 55 l) font du Hyundai un véhicule plus accueillant pour les familles.

Au quotidien, ces dernières profitent aussi de rangements plus nombreux, d'un hayon mieux pensé (celui du Qashqai ne s'ouvre pas assez haut) et d'un cache-bagages à enrouleur, bien plus pratique que la planche rigide du Qashqai.

Pas si abordable

Les Hyundai ont toujours été réputées pour leurs doux tarifs. Mais en améliorant les prestations et en proposant son alléchante garantie de cinq ans, la marque fait enfler les prix. Face au Qashqai, l'ix35 réclame 340 euros de plus. Mais doit grimper en finition Pack Premium, 2 500 euros plus chère, pour offrir un équipement équivalent à son concurrent, très richement doté : navigation GPS, clef mains-libres, caméra de recul et toit vitré panoramique sont, entre autres, présents de série ! À croire que le Qashqai a gardé son coup d'avance...

Conclusion

Le spacieux Hyundai reste suffisamment performant avec son nouveau diesel 1,7 l. Mais il néglige un peu le reste : insonorisation, tenue de route sur chaussée humide, présentation et surtout rapport prix/équipement ne tiennent pas la comparaison avec un Qashqai bien né, et plus mature depuis son restylage.

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer