Kia Picanto - Comme une grande

par 'Bertrand Bellois'.
Kia PIcanto
Version essayée : Kia PIcanto 1.0
Essence - 69 ch - 4.2 litres / 100 km - Fiche technique
9 €

Galerie : 28 photos

Avis sur la Kia PIcanto

Note 321Auto

On aime

  • La présentation intérieure
  • Les commandes douces, le confort et les rangements
  • La sobriété
  • La garantie de 7 ans

On regrette

  • Les performances sur route
  • Le prix d'accès en hausse
  • L'équipement en Motion

Entre la naissance de la première Picanto, en 2004, et le lancement de cette deuxième génération cette année, Kia a bien changé. Du statut de constructeur de modèles bon marché mais sans âme, la marque coréenne est passée à celui de concurrent sérieux des constructeurs généralistes européens.

Le récent Sportage dont le succès dépasse les espérances de la marque illustre parfaitement la nouvelle identité Kia, faite d'un design plus fort, d'une qualité perçue en hausse et d'un agrément de conduite en net progrès. C'est maintenant à la Picanto de prendre le train de la modernité. De fluette, sa ligne est devenue robuste avec des effets de style appuyés pour la rendre à la fois élégante et agressive.

Cinq places !

Même constat agréable à l'intérieur. Le volant « souriant » que l'on tient bien en mains, le dessin sobre de la planche de bord et la finition de bonne facture forment un ensemble d'une séduction rare dans cette catégorie. Les sièges avant à l'assise large sont aussi la preuve que la Picanto s'inspire du segment supérieur. Dans tous les cas, les Citroën C1, Peugeot 107, Chevrolet Spark et autres Fiat Panda vont souffrir de la comparaison.

Dans cette Picanto qui a grandi de six centimètres pour maintenir son gabarit à une taille « citadine » (3,60 m), l'aménagement est aussi à l'honneur : larges bacs de portières et réceptacle en bas de console permettent de vider ses poches facilement. Et si on envisage de transporter un objet encombrant, la banquette à fonctionnalité 60/40 forme un plancher plat une fois repliée. En configuration normale, le coffre émarge à 200 l. Ça reste petit, mais c'est mieux que l'ancien modèle (+ 27 %) et dans la moyenne de la catégorie. Pour en finir avec l'habitacle, notons que la banquette peut accueillir trois passagers. Un détail qui peut compter dans cette catégorie où de nombreux modèles sont homologués en seulement quatre places.

Plus de diesel

Le moteur diesel, peu demandé chez les petites citadines, disparaît du catalogue et la Picanto propose maintenant deux versions à essence : un quatre cylindres 1.2 de 85 ch et un trois cylindres 1.0 de 69 ch qui sera la motorisation la plus vendue. Discret et exempt de vibrations, ce moteur permet à la Picanto de se faufiler avec aisance dans les artères de la ville.

On apprécie le confort en hausse, la direction agréable ou encore le levier de vitesses facile à manipuler.

Avec une consommation homologuée à 4,2 l/100 km, la petite coréenne fréquentera peu les stations-service et se voit récompensée d'un bonus de 400 euros grâce à ses rejets de CO2 limités à 99 g/km.

Revers de la médaille de ce souci d'économie de carburant, les performances sur route sont modestes et les dépassements parfois impossibles sur nationale.

Côté équipement, le premier niveau Motion est trop dépouillé pour séduire, la Style est dépourvue de climatisation et l'Active est la plus attrayante, car elle a en plus la bonne idée de recevoir le Bluetooth pour connecter un téléphone. C'est bien, mais le prix connaît une belle inflation : + 1 400 euros par rapport à l'ancienne Style Pack, certes moins bien équipée.

Finition Premium et trois portes au programme

La Picanto vise tellement haut qu'elle s'offre une finition Premium en association avec le moteur quatre cylindres 1.2 de 85 ch. La facture grimpe à 12 790 euros, mais la petite coréenne est équipée comme une grande. En plus des équipements de l'Active, la Premium ajoute la climatisation automatique, le radar de recul, la sellerie cuir/tissu, l'allumage automatique des phares et les rétroviseurs extérieurs chauffants et électriques.

Mieux, pour 900 euros de plus, le Pack VIP ajoute le toit ouvrant électrique, le système mains libres pour l'ouverture et le démarrage, et les feux diurnes avant et arrière à technologie LED. Pour le moment, Kia France ne propose pas cette finition avec le moteur 1.0, mais l'offre pourrait exister si la demande se faisait sentir.

...et une trois portes...

L'autre nouveauté de la gamme Picanto, c'est l'arrivée l'été prochain d'une déclinaison trois portes qui n'existait pas sur le modèle précédent. Sur cette variante, Kia ne se contente pas de retirer deux ouvrants, mais change aussi l'aspect visuel de la voiture. Les parties avant et arrière reçoivent ainsi un traitement plus dynamique pour que la Picanto trois portes attire une clientèle plus jeune. Côté prix, le tarif sera en baisse de l'ordre de 500 euros par rapport à la cinq portes.

Conclusion

La Picanto ne se distingue plus par son prix canon, mais plutôt par ses prestations qui la hissent parmi les meilleures citadines. C'est du beau travail et le bonus de 400 euros auquel l'ancien modèle n'avait plus droit réduit un peu la hausse de prix. Enfin, la garantie de 7 ans couronne cette reine des villes.

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer