Land Rover Range Rover Evoque - Opération réduction

par 'Mathieu Sentis'.
Land Rover Range Rover Evoque
Version essayée : Land Rover Range Rover Evoque Sd4
Diesel - 190 ch - 6.5 litres / 100 km - Fiche technique
48 €

Galerie : 29 photos

Avis sur la Land Rover Range Rover Evoque

Note 321Auto

On aime

  • La présentation générale
  • Le dynamisme châssis
  • L'espace intérieur correct
  • Les capacités hors bitume

On regrette

  • Le tarif très élevé
  • La consommation d'après l'ordinateur de bord
  • La boîte automatique perfectible

Certains modèles marquent l'existence de leurs constructeurs. Chez Land Rover, l'Evoque fait office de révolution : 4,37 m de long, bientôt deux roues motrices, un tempérament plus urbain que baroudeur. Et surtout une gueule d'enfer, capable de glaner de nouveaux clients.

« Grâce à l'Evoque, Land Rover multipliera ses ventes en France par deux » assure Marc Luini, directeur général de la marque, qui espère vendre 4 000 Evoque sur l'année 2012, contre 4 000 Land Rover au total actuellement.

Un optimisme conforté par les premiers résultats : 1 200 commandes enregistrées depuis la publication des tarifs, qui débutent dès 32 900 ?. Le prix moyen des achats déjà réalisés en est pourtant bien loin : 52 000 ? ! Pour un SUV long comme un « simple » Peugeot 3008, il s'agit presque d'un record.

Il faut dire que l'Evoque ne laisse pas indifférent : gueule de reptile, pavillon fuyant, grandes roues, l'anglais démode d'un simple coup de crayon ses concurrents directs, Audi Q3 ou BMW X1. Un charme qui se prolonge à bord, où l'ambiance reste typiquement Range.

Salon mobile

Hormis les boutons de console centrale, un peu « toc », la présentation ne faillit à nul endroit : les matériaux respirent la qualité, cuir et moquette se disputent le moindre centimètre carré d'habitacle, les associations de coloris rappellent les meilleurs décorateurs d'intérieur. Dans cette atmosphère, le conducteur se prend vite au jeu et... est presque déçu à la mise en route du moteur. Le quatre cylindres diesel (190 ch) n'élève pourtant jamais la voix et déplace sans forcer les 1 700 kg de l'ensemble.

Mais ses légères vibrations au ralenti, sa sonorité quelconque et ses performances sans relief font regretter l'absence de mécanique plus noble, à cinq ou six cylindres.

Même constat concernant la transmission. Quand les concurrents usent de boites à huit rapports ou à double embrayage, l'Evoque se contente d'une boite « six », sans talent particulier : peu de frein moteur, légers à-coups à la réaccéleration.

Aussi dans la boue

Mais un Land ne serait plus tout à fait un Land s'il ne savait sortir des parcours goudronnés. Garde au sol de 21 cm, aide électronique à la descente, cinq modes de conduite grâce au système Terrain Response (route, graviers, boue, sable, etc), l'Evoque laissera sur place tous ses rivaux au premier chemin escarpé. Mieux vaut toutefois modérer son allure sur les pistes défoncées : les suspensions manquent de débattement et talonnent sur les successions de bosses.

Chez Land, on sait que la quasi-totalité des acheteurs restera sur la route, alors on a plutôt misé sur le dynamisme en virages au travers de ses suspensions fermes, mais pas fatigantes. Sur route sinueuse, le contrat est rempli : direction directe, roulis contenu, freinage mordant, l'Evoque ne rappelle rien du comportement pataud de autres modèles de la marque.

Famille en or

Si le premier prix (32 900 ?) peut paraître raisonnable pour un véhicule premium, il est illusoire. D'abord, la version 150 ch à deux roues motrices n'arrivera qu'au premier trimestre 2012. Notre modèle d'essai (190 ch, boite automatique, transmission intégrale et finition haute Prestige) frôle elle les. 50 000 ?.

A ce tarif, sachez que la navigation GPS reste en supplément (2 260 ?), comme la clef mains-libres (950 ?) ou le toit panoramique non ouvrant (650 ?). Quant aux équipements technologiques optionnels (système de stationnement automatique, cinq caméras de stationnement, surveillance d'angle-mort), ils seront sûrement délaissées au profit des nombreuses possibilités de personnalisation (sièges baquets, toit contrasté, moult ambiances intérieures ou choix d'inserts).

Très cher à l'achat, l'Evoque semble le rester à l'usage : à rythme modéré lors de notre essai sur parcours mixte, l'ordinateur de bord (peut-être pessimiste) est rarement descendu sous les 10 l aux 100 km. Un bilan compensé par l'excellente valeur résiduelle de ce modèle (59,1 % au bout de 3 ans et 60 000 km), dont le charme affolera aussi le marché de l'occasion.

Aussi en coupé

La version Coupé dynamise encore les traits de l'Evoque, au prix de quelques concessions : tarif supérieur de 1 000 ?, place aux jambes, garde au toit et volume coffre en retrait, et descente du véhicule acrobatique depuis les places arrière !

Conclusion

A conduire ou à vivre, l'Evoque n'est pas supérieur aux Audi Q3 ou BMW X1. Mais il a ce que les allemands n'ont pas : look de reptile, ambiance intérieur unique, ce Range est un coup de cour qui suscite de furieuses envies d'endettement !

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer