Bmw Série 1 - Première de classe

par 'Mathieu Sentis'.
Bmw SérIe 1
Version essayée : Bmw SérIe 1 118d Lounge
Diesel - 143 ch - 4.5 litres / 100 km - Fiche technique
29 €

Galerie : 21 photos

Avis sur la Bmw SérIe 1

Note 321Auto

6,4 / 10

On aime

  • Le confort bien meilleur
  • Le dynamisme conservé
  • La sobriété remarquable
  • L'habitabilité arrière en progrès...

On regrette

  • ...mais toujours juste
  • Le diesel un peu sonore
  • Le Stop & Start agaçant
  • Les options nombreuses

Présentation : la bonne surprise

Il y a les modèles sur lesquels on « flashe » de suite. Et puis il y a la nouvelle Série 1 : au vu des premières photos du modèle, personne, à la rédaction de L'argus, n'a semblé emballé. « Optiques avant tristes, feux arrière de Polo, roues trop petites », tout y est passé pour prouver que l'ancienne était bien mieux. Maintenant que nous l'avons essayée, nous avouons avoir changé d'avis : la nouvelle est finalement bien meilleure !

L'installation à bord suscite la première surprise. Le conducteur est toujours assis bas, jambes tendues, bras droit à l'horizontale sur le levier de vitesse. Mais il peut désormais admirer une planche de bord mieux organisée avec des plastiques de qualité, assemblés avec soin. Les rangements, peu généreux sur l'ancienne version, deviennent plus vastes sous l'accoudoir et au pied des contre-portes. Quant au nouvel écran couleur (de série dès la finition Lounge, même sans l'option GPS), qui commande radio, téléphone et réglages divers, il sert aussi bien l'ergonomie que le design.

Mécanique : le chaud et le froid

Clef dans la poche (il n'est plus besoin de l'insérer au tableau de bord), nous démarrons cette 118d. Premier constat : les bruits et vibrations sont mieux contenus qu'auparavant. Puis un second : la concurrence fait toujours mieux sur ce point, notamment au ralenti ou moteur froid. Le système Stop & Start devra aussi être mis hors fonction si le conducteur souhaite s'épargner le soubresaut du levier de vitesse au redémarrage.

Mais pour le reste, ce diesel de 143 ch frise le sans-faute. Vivant dès 1 400 tr/min, il est performant et permet de doubler ou de s'insérer sur les voies rapides sans devoir rétrograder. Le mode Sport rend l'accélérateur plus sensible, le mode Eco fait l'inverse et permet de faire fonctionner la climatisation de manière plus économique. Au final, les consommations battent des records : 5,8 l aux 100 km sur notre parcours autoroutier, sans jamais descendre sous les 130 km/h. Belle performance.

Confort : en nets progrès

Direction précise, train avant mordant, arrière très stable et motricité efficace d'une propulsion : l'ancienne Série 1 disposait déjà de ses qualités. La nouvelle y ajoute un confort inédit. Moelleuse sur les bosses, même à faible allure, la Série 1, autrefois « tape-cul », devient l'une des compactes les plus confortables de la catégorie.

Une nouvelle facette qui ne la transforme pas pour autant en accueillante familiale : si le volume du coffre est correct (360 l, soit 30 de plus qu'avant), l'espace aux jambes à l'arrière manque toujours, et la place centrale souffre d'une assise dure et d'un tunnel de transmission encombrant.

Equipement : fourni mais compliqué

Disponible à partir de 27 750 euros, les tarifs de la 118d débutent réellement à 29 550 euros en finition Lounge qui offre la dotation attendue à ce niveau de gamme (Bluetooth, prise USB, régulateur de vitesse, mais la climatisation reste manuelle).

L'acheteur peut ensuite opter pour des lignes d'équipement distinctes : la livrée Sport propose une présentation affirmée (sièges plus enveloppants à surpiqûres rouges, inserts en alu, jantes spécifiques) et, au choix, un équipement parmi les trois qui sont disponibles (pavillon noir, direction sport ou suspension abaissée).

La finition Urban Life, quant à elle, se choisit avec une clef mains-libres, une caméra de recul ou un système de stationnement automatique, et est parée de blanc laqué sur les jantes, la calandre ou les inserts intérieurs. Une gamme très fournie, capable de répondre à toutes les attentes, mais qui réclame beaucoup d'attention à l'heure du choix. Souhaitons bon courage aux futurs clients... et aux vendeurs en concession !

Conclusion

Espace intérieur et insonorisation un peu meilleurs, présentation et équipements plus haut de gamme, consommation en baisse, performances en hausse : la nouvelle Série 1 s'améliore sur tous les points. Mais le progrès le plus spectaculaire est ailleurs : il concerne le confort. Une belle prouesse car le plaisir de conduire est resté intact.

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 6,4 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer