Dacia Lodgy - Qui veut la peau du Lodgy ?

par 'Jacques Warnery'.
Dacia Lodgy
Version essayée : Dacia Lodgy 1.5 Dci 90
Diesel - 90 ch - 4.2 litres / 100 km - Fiche technique
13 €

Galerie : 31 photos

Avis sur la Dacia Lodgy

Note 321Auto

On aime

  • Le tarif attractif
  • Le coffre énorme et son habitabilité
  • Le moteur sobre

On regrette

  • Le niveau sonore un peu élevé
  • Le manque de rangements
  • Le style sans charme

Une affaire en or le Lodgy ? Il est vrai que son prix de base à 9 900 euros fait réagir. Mais ce dernier sert de simple appât : son moteur à essence est aussi anémique que gourmand et la dotation monacale insupportable.

Pour disposer du minimum syndical et d'un diesel moderne, le ticket d'entrée débute à 13 900 euros, comme notre version d'essai. Mais même à ce tarif, la concurrence directe ne peut s'aligner.

En cherchant bien, des alternatives existent pourtant. Loin derrière le Lodgy, le plus attractif des monospaces d'un gabarit équivalent reste le Seat Altea XL. Chez les ludospaces, le Nissan Evalia propose beaucoup de volume dans un gabarit raisonnable à un tarif également plus élevé. Sur le marché du neuf, seul le Logan MCV libère pratiquement autant d'espace tout en se montrant plus abordable. Enfin, pour un budget équivalent, la solution de l'occasion récente permet de s'offrir un Renault Grand Scénic de troisième génération. Reste à savoir ce que le Lodgy apporte de plus.

A conduire

Equipé du 1.5 dCi 90 Renault, le monospace roumain profite de performances suffisantes pour un usage polyvalent, même si les évolutions en charge demandent un peu de patience sur un relief accidenté. Souple à bas régimes, ce quatre cylindres facilite aussi une conduite coulée en ville sans trop consommer.

Difficile dans la vraie vie de dépasser la valeur de 5,5 l/100 km à un rythme normal. Par contre, les grondements de la mécanique et quelques vibrations à l'arrêt rappellent un peu trop les origines du moteur. Il faut dire qu'en dépit de progrès réalisés, le Lodgy doit encore composer avec une insonorisation moins soignée que celles de ses rivaux.

Un peu ferme à très basse vitesse, ses suspensions deviennent ensuite plus tolérantes et réservent un confort correct. Sur la route, il compense une moindre agilité par un châssis aussi sûr que celui des monospaces compact classiques. Contrat rempli !

Vie à bord

L'ambiance apparaît austère et l'ergonomie perfectible. La position de conduite rappelle l'univers utilitaire à cause d'un volant installé trop bas. Pourtant, l'habitacle évolue par rapport à celui des autres Dacia. L'atmosphère devient plus valorisante avec des garnissages bicolores et la qualité de fabrication progresse.

L'aménagement rappelle davantage celui d'un break: ni levier de vitesse surélevé ni aspects pratiques dernier cri. Les rangements sont ici classiques : bacs de portes avant et arrière, petit espace niché derrière le levier de vitesse, grosse ouverture en haut de la console centrale ou encore poches aumônières disponibles à partir de la finition Lauréate.

La modularité également. Alors que les monospaces compacts proposent trois sièges indépendants, et coulissants, le Lodgy reprend le système de la Logan MCV. La banquette en deux parties se plie en portefeuille et se rabat verticalement en un tournemain. Simple et pratique !

A l'arrière, les occupants profitent de trois vraies places et disposent de suffisamment d'espace pour étendre leurs jambes. Une banquette accueillant deux personnes supplémentaires est également proposée pour 490 euros supplémentaires. Pourtant, la principale qualité du Lodgy tient dans son coffre géant : 827 litres de bagages. Une vraie prouesse pour un véhicule de 4,5m.

Prix/équipements

Disponible à partir de 13 900 euros en diesel, la finition Ambiente comprend tout juste l'essentiel. En intégrant en série l'indispensable climatisation et le régulateur de vitesse, la version Lauréate justifie pleinement son surcoût de 1 000 euros.

En outre, le siège conducteur, le volant réglables en hauteur et les rétroviseurs extérieurs électriques améliorent l'ergonomie générale. Reste ensuite à piocher dans les options pour s'offrir un équipement vraiment moderne comprenant l'ESP (300 euros) et un tout nouvel ensemble multimédias (GPS, radio CD, Bluetooth et ports USB) à écran tactile pour 430 euros. Ainsi gréé, le Lodgy revient à 15 630 euros, avec une dotation déjà riche. Enfin, moyennant un effort financier de 1 000 euros, la finition Prestige propose une ambiance plus valorisante et quelques équipements de confort un peu moins utiles.

Conclusion

Moins astucieux et bien moins valorisant que les monospaces compacts classiques, le Lodgy propose une habitabilité comparable, plus de coffre et un prix modéré. A peine plus vastes, souvent plus rustiques et moins abordables, les ludospaces souffrent de la comparaison.

Malgré la concurrence des véhicules d'occasion, le Lodgy dispose de suffisamment d'atouts pour poursuivre le succès de Dacia, surtout avec des équipements optionnels enfin vraiment modernes. Voilà les familles demandeuses d'espace bon marché prévenues !

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer