Essai Mazda3 2.2 SKYACTIV-D 150 ch (2013)

par 'Xavier Chimits'.
Mazda 3
Version essayée : Mazda 3 2.2 Skyactiv-D 150 Ch
Diesel - 150 ch - 4,1 litres / 100 km - Fiche technique
27 200 €

Galerie : 24 photos

Avis sur la Mazda 3

Note 321Auto

6,2 / 10

On aime

  • La ligne, racée, tendue
  • Le compromis vivacité/confort
  • Le punch et la sobriété du 2.2 D 150 ch

On regrette

  • Un seul diesel, trop haut placé avec 150 ch
  • Pas de vision latérale pour les enfants : ceinture de caisse trop haute
  • 4,46 m, c'est long pour la ville

Une compacte qui voit très grand

La révolution SKYACTIV est en cours chez Mazda. Après le Mazda CX-5 (avril 2012) et la Mazda 6 (mars 2013), la Mazda3 bénéficie à son tour de ses bienfaits : nouveau design, nouveaux moteurs, châssis allégé.

Au premier coup d'oil, l'impression est toutefois mitigée. Envie d'applaudir le style, tendu et dynamique : capot étiré et plongeant, habitacle rejeté vers l'arrière, vitres latérales étroites, flancs griffés.

Mais crainte d'un habitacle exigu. C'est oublier que la 3 est taillée long (4,46 m), bien au-delà des standards habituels chez les compactes : 20 cm de plus que la Volkswagen Golf ou la dernière Peugeot 308.

Et que son empattement bat le record de la catégorie : 2,70 m. Dès lors, le coffre (364 l) ne rechigne pas à accueillir les bagages, pas plus que le rang arrière des passagers de grande taille : bel espace aux genoux, bonne garde au toit.

Seuls les enfants trouveront à y redire. Entre assise abaissée au rang arrière et ceinture de caisse élevée, la Mazda 3 ne leur offre aucune vision latérale. Mauvais point pour une berline dont le gabarit laissait espérer une vocation familiale.

Un moteur performant et peu gourmand

Le conducteur, lui, est aux anges. Le compte-tour placé au centre de l'instrumentation, comme sur une voiture de course, annonce bien des émotions.

Promesse tenue. Pour contenir la consommation, nombre de constructeurs pratiquent le "down sizing" : petite cylindrée masquée par un gros turbo et un taux de compression élevé. Avec un défaut récurrent : un creux à bas régime.

La Mazda 3 évite cet écueil. Son moteur diesel 2.2 pousse très fort (150 ch, 8,1 s de 0 à 100 km/h). Il est onctueux, plein à tous les régimes, mélodieux. Cerise sous le capot, il s'avère parmi les plus sobres de sa catégorie à ce niveau de puissance : 107 g de CO2/km.

Le châssis participe à la fête : il a gardé la précision et l'équilibre de la précédente Mazda 3, tout en améliorant le confort de suspension.

Conclusion

La proposition est originale : une grande compacte plus dynamique que familiale. Mais comporte une lacune. Car à ne proposer qu'un diesel de 150 ch, la Mazda 3 monte forcément haut sur l'échelle des tarifs : 27 200 euros en première finition, il est vrai très bien dotée (GPS, freinage automatique en ville). Attendu pour fin 2014, un diesel 1.5 120 ch la ramènera au cour du marché.

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 6,2 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer