Essai du nouveau Citroën Grand C4 Picasso 2.0 BlueHDi 150 ch (2014)

par
Citroen Grand C4 PIcasso
Version essayée : Citroen Grand C4 PIcasso 2.0 Bluehdi 150
Diesel - 150 ch - 4.5 litres / 100 km - Fiche technique
36 150 €

Galerie : 23 photos

Avis sur la Citroen Grand C4 PIcasso

Note 321Auto

7 / 10

On aime

  • Design original
  • Mariage diesel/BVA
  • Compromis confort/dynamisme
  • Qualité de bonne facture
  • Luminosité à bord
  • Equipements technologiques

On regrette

  • Diesel bruyant en charge
  • Sièges arrière fermes et étroits
  • Système multimédia assez compliqué
  • Absence de poignées de maintien à l'avant

Rupture de style

Soyons franc, je ne suis pas un fan des monospaces « bon père de famille ». Et pourtant, ce nouveau Citroën Grand C4 Picasso attise ma curiosité.

Avec cette nouvelle face avant intégrant des blocs optiques placés dans le bas du bouclier et des feux de jour en guise de « sourcils », il marque une vraie rupture stylistique avec son prédécesseur. Et étonne par son design atypique - presque futuriste - sur un segment assez conservateur.

Un style osé qui semble plaire vu les nombreuses têtes qui se sont retournées à la vue de mon modèle d'essai. Et les bons débuts commerciaux du « petit » Picasso 2013 : 22.000 commandes enregistrées en Europe depuis le début du printemps.

A LIRE. Essai du Citroën C4 Picasso 5 places 1.6 e-HDi 115

Spacieux et pratique

Mais un joli coup de crayon ne suffit pas. Ce que la clientèle attend d'un monospace compact c'est de l'espace à bord, de nombreux rangements et un grand coffre. Sur ces points, le nouveau Grand C4 Picasso ne fait pas faux bond.

S'il n'est pas plus long que son prédécesseur (4,60 m), l'empattement a progressé de 11 cm (2,84 m) au bénéfice de l'habitabilité aux places arrière et du volume de chargement (645 litres, soit 69 litres de plus).

En matière de modularité, le Grand C4 Picasso avance de meilleurs arguments que le Scénic : sièges arrière coulissants (sur 15 cm) et rabattables pour former un plancher plat, sièges de la troisième rangée escamotables dans le plancher.

Souvent critique sur un monospace, l'accès à ces places d'appoint est aisé sur le Picasso grâce à une nouvelle cinématique particulièrement bien étudiée, évitant de se contorsionner.

Vidéo - L'habitabilité du nouveau Grand C4 Picasso


Confort aléatoire

D'après Citroën, le nouveau Grand C4 Picasso a été conçu dans un « esprit loft ». Un discours qui, bien que « marketing », prend son sens une fois installé aux places avant. Le grand pare-brise et le toit vitré panoramique (option à 600 euros) inondent l'habitacle de lumière, les sièges sont enveloppants et l'assise est moelleuse.

Mais il y a encore mieux. En effet, mon modèle d'essai dispose du pack Lounge (option à 850 euros) qui transforme le Picasso en un vrai salon roulant : appuie-tête relax, sièges massants aux places avant, repose-pied et siège inclinable pour le passager. Du jamais vu dans le segment !

En passant à l'arrière, j'ai l'impression de passer en seconde classe et d'être assis dans un autre véhicule : les sièges sont plus fermes, peu confortables, et les assises trop étroites obligent à jouer des coudes avec ses voisins.

Monospace 2.0

Le Grand C4 Picasso porte bien son nom de « technospace ». Je n'avais jamais vu autant de technologies dans une Citroën. Il y d'abord cet immense écran panoramique de 12 pouces (plus grand qu'un iPad !) sur le haut de la console centrale.

Livré en série sur la version haut de gamme Exclusive de mon modèle d'essai, il sert d'ordinateur de bord et de combiné d'instrumentation. Mais peut aussi faire office de navigation GPS et de... cadre numérique ! Bref, il peut faire beaucoup de choses. C'est bien là le problème : l'ergonomie demande un certain temps d'adaptation.

Le second écran est moins grand (7 pouces) mais il est entièrement tactile. Et malgré mes appréhensions, il se révèle intuitif et facile d'utilisation même en roulant. Tant mieux car ce système commande toutes les fonctions essentielles de la voiture : climatisation, musique, téléphone.

Il intègre aussi le nouveau service connecté de Citroën Multicity Connect, permettant de télécharger une vingtaine d'applications (Facebook, Coyote, Info trafic, Guide Michelin.) grâce à une clé 3G. Les papas geeks apprécieront, les autres seront freinés par le prix de l'abonnement : 379 euros la première année, 139 euros les années suivantes.

Vidéo - Citroën Multicity Connect


Sécurité maximale

Le nouveau Grand C4 Picasso fait un grand pas en matière de sécurité active. Au point de devenir trop intrusif. Le moindre écart de conduite et c'est la réprimande : la ceinture se met à vibrer si vous changez de file sans mettre le clignotant, l'ordinateur de bord vous rappelle à l'ordre si vous ne respectez pas les distances de sécurité. Heureusement que ces anges gardiens sont déconnectables...

D'autres systèmes présentent un réel intérêt au quotidien. Je pense notamment au système d'aide au stationnement avec vision 360° qui s'avère très pratique en ville.

Vidéo - Focus sur le système Vision 360


Dynamique et confortable

L'ancien Grand C4 Picasso était critiqué pour son comportement pataud. Un défaut corrigé sur ce nouveau modèle grâce à un centre de gravité abaissé et à la nouvelle plate-forme EMP2 qui a permis de réduire le poids d'une centaine de kilos.

A LIRE. Essai de l'ancien Citroën Grand C4 Picasso

Résultat, le nouveau Grand C4 Picasso est bien plus plaisant à conduire. Il fait preuve d'agilité et de vigueur et offre un excellent compromis confort / dynamisme.

Le diesel 2.0 Blue HDi de 150 ch de mon modèle d'essai est le moteur le plus puissant de la gamme, et donc le plus cher (à partir de 32 050 euros). Mais quelle santé ! Il se montre toujours présent et ne rechigne pas à reprendre dès 1500 tr/min. Un regret cependant : il est bruyant en charge.

Ce diesel se marie parfaitement à la nouvelle boîte automatique à 6 rapports. Disponible en option à un prix raisonnable (1300 euros), cette « vraie » BVA m'a séduit par sa rapidité, sa douceur et sa gestion bien calibrée. En effet, elle passe toujours le rapport au bon moment, évitant les sous-régimes comme certaines boîtes à double embrayage, et rétrograde dans les descentes pour bénéficier du frein moteur.

Cerise sur le gâteau, la consommation se montre très raisonnable, avec une moyenne de 5,5 l/100 km constatée durant l'essai.

Conclusion

Ce nouveau Grand C4 Picasso m'a réconcilié avec les monospaces. Joliment dessiné, spacieux et agréable à conduire dans cette version diesel 2.0 BlueHDi équipée de la nouvelle boite automatique, il donne une claque au Renault Scénic et s'impose comme la référence du moment.

D'autant qu'il est moins cher à l'achat : 36 150 euros pour ce modèle en finition Exclusive, contre plus de 39 000 euros pour une Grand Scénic 2.0 dCi 150 BVA Initiale (malus de 2000 euros compris).

  • Style intérieur / extérieur
  • Qualité et finition
  • Ergonomie et simplicité
  • Equipements et options
  • Confort et suspensions
  • Sécurité active et passive
  • Plaisir de conduite
  • Performances pures
  • Agrément moteur
  • Budget achat et carburant

Note 7 / 10

La flemme de revenir sur le site ? Inscris-toi et reçoit nos infos directement dans ta boite mail ! C’est gratuit !

Retrouve-nous sur

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'amélioration de nos services. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici . Fermer